Mon chien tremble : pourquoi, et que faire ?

Vue proche d'un chien triste allongé sur le sol

Les chiens peuvent frissonner ou trembler pour de nombreuses raisons.


Ce peut être d'excitation, parce qu'ils ont froid, parce qu’ils ressentent une douleur, du fait d'une maladie ou d'un problème de santé, ou simplement parce qu’il s’agit d’une particularité propre à leur race.


Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles un chien peut trembler, les cas où il faut s'inquiéter, et ce qu'il faut faire dès lors que l’on soupçonne un problème de santé.

Qu'est-ce qu'un tremblement ?

Un Yorkshire enveloppé dans une couverture

Dans le cas d'un organisme humain ou animal, les tremblements désignent des mouvements involontaires et anormaux qui provoquent de petites secousses répétées et d'une faible amplitude d'une partie ou de l'ensemble du corps. Ils sont dus à des contractions et décontractions rapides de certains muscles.

 

Les tremblements se distinguent des convulsions par le fait qu'ils sont de faible intensité et que la personne ou l'animal reste parfaitement conscient, même s'il tremble involontairement. En revanche, les convulsions s'accompagnent d'une perte de conscience et sont généralement brusques et intenses.

 

Tous les humains et les mammifères tremblent de temps en temps. Le plus souvent, ces tremblements sont bénins et passagers, mais ils peuvent parfois traduire des problèmes de santé plus graves. Pour cette raison, il est important de ne pas passer à côté.

Pourquoi mon chien tremble-t-il ?

Comme chez l'être humain, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un chien peut trembler. Voici donc les principales.

Le froid

Un chien qui a froid se réfugie sous une couverture

Comme l'être humain, un chien qui a froid a tendance à trembler ou à trembloter : il s'agit d'un réflexe de l'organisme qui permet de créer un peu de chaleur en faisant se contracter rapidement certains muscles du corps. On parle alors de frissons.

 

Les tremblements causés par le froid s'accompagnent généralement de la chair de poule, un autre réflexe de l'organisme destiné à limiter les déperditions de chaleur, et qui est d'ailleurs bien plus efficace chez les animaux dotés d'un pelage que chez les humains.

La peur

Un chiot apeuré se cache sous le lit

Là encore, comme l'être humain, un chien apeuré ou angoissé peut se mettre à trembler. Cela se produit souvent s'il se retrouve à proximité de feux d'artifice ou s'il y a de l'orage, car bon nombre de chiens ont peur des bruits forts et des explosions.

 

Des tremblements de peur peuvent également survenir dans des situations plus habituelles, comme par exemple une visite chez un vétérinaire, une situation traumatisante, un voyage en voiture s'il n'y a jamais été habitué, ou même simplement la présence d'une personne inconnue s'il n'est pas très à l'aise en présence d'étrangers.

L'excitation

Un petit chien à l'air tout excité court dans l'herbe

Comme chez l'être humain, une excitation soudaine est susceptible de déclencher des tremblements.

 

Comme pour la peur ou le froid, cette réaction est normale et ne doit pas inquiéter outre mesure. Les tremblements sont généralement légers et temporaires, et finissent rapidement par disparaître d'eux-mêmes sans qu'il soit nécessaire d'agir.

Une infection

Un chiot Husky avec de la fièvre dort dans son lit

Il n'est pas rare qu'une infection par un microbe entraîne des frissons et des tremblements chez le chien.

 

Il s'agit en fait d'une réaction normale de l'organisme, qui tente de faire monter la température corporelle en activant des petits muscles situés sous la peau - un peu comme les frissons qui surviennent lorsqu'il fait froid. D'ailleurs, les tremblements s'accompagnent très souvent d'une fièvre, comme chez l'être humain.

 

Ils peuvent aussi être un symptôme causé directement par le microbe en question, en particulier lorsque celui-ci a un impact sur le système nerveux : c'est le cas notamment de la rage, le tétanos, la maladie de Carré ou encore le botulisme.

Une douleur

Un homme masse un chien qui a mal à l'épaule

Il arrive parfois qu'un chien tremble à cause d'une douleur, en particulier lorsque celle-ci est localisée au niveau de son dos, de son ventre et/ou de son cou.

 

Le tremblement est alors bien souvent le seul symptôme présent, car les chiens ne manifestent pas forcément leur douleur par des gémissements ou d'autres vocalises - sauf si bien sûr celle-ci est importante.

 

Lorsqu'on soupçonne ce cas précis, mieux vaut faire attention en examinant et en manipulant son compagnon, car il existe alors un risque de lui faire mal involontairement et de déclencher une réaction de défense de sa part (notamment un aboiement ou une morsure).

Une intoxication

Un chien malade à côté d'une tablette de chocolat

Un empoisonnement se traduit souvent par des symptômes neurologiques, dont des tremblements.

 

C'est le cas par exemple lors d'une intoxication par du chocolat, des métaux lourds, de certains champignons, ou encore des cyanobactéries (des microbes très dangereux que l'on trouve notamment dans les eaux dormantes en été).

 

Selon le type d'empoisonnement dont il s'agit, d'autres symptômes sont généralement présents : la plupart du temps, on constate également des diarrhées, des vomissements, de l'agitation ou au contraire une prostration, etc. Dans les cas graves, les tremblements peuvent se transformer en convulsions, voire aboutir à un coma ou au décès.

Le mal des transport

Un chien en voiture sort la tête par la fenêtre

Il n'y a pas que les humains qui sont susceptibles d'être malades en véhicule : certains animaux aussi. Un chien souffrant du mal des transports présente à peu près les mêmes symptômes qu'un humain : des tremblements, des nausées, des vomissements, des vertiges, une hypersalivation, une certaine agitation...

 

Comme chez l'être humain, un chien a plus de chances de souffrir du mal des transports en voiture ou sur l'eau, en raison des secousses et des mouvements irréguliers causés par les vagues et/ou les changements de direction. Le même phénomène peut toutefois se produire également en train, en avion et dans tous les autres types de véhicules. Les chiots sont beaucoup plus concernés que les chiens adultes.

Un problème métabolique

Un chien fatigué dort dans son panier

Certains problèmes métaboliques peuvent entraîner des tremblements chez le chien.

 

C'est le cas notamment d'une insuffisance rénale, d'une hypoglycémie, d'un diabète, de troubles de la thyroïde, d'une hypertension, ou encore de carences en calcium, magnésium ou potassium.

Certaines postures

Un vieux chien à l'air heureux court dans un jardin

Certains tremblements se produisent lorsque le chien se trouve dans une posture particulière : le plus souvent debout et au repos, et pas lors de la marche ou en position assise. On parle donc de tremblements orthostatiques ou de posture.

 

Ils concernent le plus souvent les chiens âgés, et sont alors la conséquence de l'atrophie des muscles à cause du vieillissement. Ils sont également présents chez certaines races comme le Dogue Allemand et le Mastiff : ils sont alors susceptibles d'apparaître à n'importe quel âge.

Les tremblements idiopathiques

Vue proche d'un Bouledoge Anglais fatigué qui dort sur le sol

Certains tremblements n'ont pas de cause précise connue : on parle donc de tremblements idiopathiques.

 

Ils sont le plus souvent épisodiques et ont tendance à disparaître vers l’âge de 5 ans. Ils peuvent toucher un ou plusieurs membres ; chez certaines races comme le Pinscher Nain, le Boxer, le Bouledogue Anglais et le Bull Terrier, ils ne sont toutefois situés qu’au niveau de la tête.

 

Il existe également des tremblements idiopathiques qui touchent spécifiquement quelques petites races de chiens blancs : on l'appelle donc le syndrome du chien blanc secoué. Les tremblements commencent généralement à apparaître entre 1 et 2 ans ; ils peuvent être assez importants, en particulier pendant les phases de stress ou d'excitation. Le Bichon Maltais, le Westie et le Bichon Frisé sont les principales races concernées par ce problème.

Mon chien tremble : est-ce grave ?

Un vétérinaire examine un chien malade et avec de la fièvre

Comme chez l'être humain, tous les tremblements ne sont pas forcément le signe d'un problème grave : ils traduisent en effet le plus souvent un état temporaire, comme la peur, le froid ou encore l'excitation.

 

Dans certains cas toutefois, ils sont l'un des symptômes (parfois même le seul symptôme) d'une maladie ou d'un problème de santé sous-jacent, comme une infection, une intoxication, ou un trouble neurologique ou hormonal. Si rien n'est fait, ce problème peut s'aggraver au point de devenir vraiment problématique et de mettre en danger la vie du chien.

 

Il ne faut donc pas négliger les tremblements en partant du principe qu'ils sont forcément bénins, car ce n'est pas le cas.

Mon chien tremble : quand dois-je m'inquiéter ?

Un chien Labrador fatigué allongé dans l'herbe

Il n'est pas toujours facile de savoir si les tremblements d'un chien doivent amener à s'inquiéter et consulter un vétérinaire, car certains sont parfaitement bénins tandis que d'autres ne le sont pas du tout.

 

Dans l'ensemble, il est conseillé de s'inquiéter dans les cas suivants :

 

  • les tremblements n'ont pas de cause apparente : le chien ne semble pas avoir froid, ni peur, et n'est pas spécialement excité ;

 

  • ils sont violents, au point de gêner l'animal dans ses mouvements ou activités ;

 

  • ils sont fréquents, et surviennent par exemple plusieurs fois au cours d'une même journée ;

 

  • ils durent plus de quelques minutes d'affilée et ne semblent pas vraiment vouloir s'arrêter ;

 

  • ils se répètent pendant plusieurs jours ;

 

  • ils s'accompagnent d'autres symptômes, comme de la fièvre, des douleurs, une apathie ou des diarrhées.

 

Lorsqu'on se situe dans un ou plusieurs des cas de figure précédents, mieux vaut contacter rapidement un vétérinaire, lui décrire la situation et suivre ses instructions. À moins qu'il parvienne à identifier facilement la cause des tremblements, il y a des chances que le vétérinaire demande à voir l'animal afin de l'ausculter.

Que faire si mon chien tremble ?

L'attitude à adopter lorsqu'on a affaire à un chien qui tremble dépend essentiellement de la cause des tremblements en question. Il faut donc commencer par demander à un vétérinaire d'effectuer divers examens afin de poser un diagnostic.

Identifier la cause des tremblements

Une jeune vétérinaire examine un petit chien blanc

Pour espérer soigner un chien qui tremble, encore faut-il connaître la cause de ses tremblements. Un diagnostic par un vétérinaire est donc nécessaire.


Pour cela, une série de tests est effectuée, qui comprend généralement :

  • une auscultation approfondie ;
  • des tests sanguins complets ;
  • une analyse d'urine.

 

Ces premiers tests permettent d'identifier une grande partie des causes de tremblements (infection, carence alimentaire, diabète...).

 

Si toutefois ils ne suffisent pas, des examens plus avancés peuvent être nécessaires : une radiographie, une échographie, une scanographe, un IRM, une ponction lombaire, etc. C'est le vétérinaire qui détermine quels examens effectuer, en fonction de la cause sous-jacente qu'il soupçonne.

Traiter les tremblements

Une fois le diagnostic effectué, deux situations sont possibles :

  • la cause du tremblement est connue et soignable : dans ce cas un traitement peut être mis en place ;
  • elle n'est pas soignable ou pas connue : dans ce cas on peut simplement chercher à réduire les tremblements.

Le traitement de la cause

Un homme donne un médicament à son chiot

Pour soigner un chien qui tremble, il faut traiter la cause des tremblements, si c'est possible.

 

Le traitement dépend donc de la cause sous-jacente :

 

  • une carence alimentaire se gère en rééquilibrant l'alimentation et/ou en utilisant des compléments alimentaires ;

 

  • une intoxication nécessite l'administration d'un anti-poison, lorsqu'il en existe un ;

 

  • une infection peut être traitée avec divers médicaments (des antibiotiques pour chien si elle est d'origine bactérienne, des anti-fongiques si elle est causée par des champignons, etc.) ;

 

  • une maladie métabolique ne se soigne pas forcément, mais peut généralement au moins être gérée avec divers traitements afin d'en limiter les symptômes ;

 

  • une douleur peut au moins s'apaiser avec des anti-douleurs ;

 

  • etc.

Le traitement symptomatique

Un homme donne une gélule à son chien

Dans le cas où la cause n'a pas pu être identifiée clairement ou n'est pas soignable (cause génétique, problème cérébral, vieillissement...), la seule chose qu'il est possible de faire est d'utiliser un traitement visant à contrôler les tremblements voire les faire disparaître.

 

Divers médicaments peuvent être utilisés à cette fin : des stéroïdes, des corticoïdes, des bêta-bloquants, des analgésiques, des sédatifs légers, des relaxants musculaires... Ils sont à administrer jusqu'à la fin de la vie de l'animal, sauf si bien sûr les tremblements finissent par disparaître d'eux-mêmes. C'est le vétérinaire qui détermine le meilleur traitement et la posologie, en fonction de chaque animal et de ses symptômes.

 

Cela étant, dans le cas où les tremblements ne sont pas très importants et n'impactent pas la vie quotidienne du chien, il n'est pas forcément nécessaire de les traiter : cela évite l'utilisation de médicaments à vie, et les dépenses vétérinaires correspondantes.

Le mot de la fin

Un chien peut se mettre à trembler de temps en temps : il n'est pas forcément nécessaire de s'en inquiéter, car c'est le plus souvent bénin.

 

Toutefois, si les tremblements durent, se répètent sans cause apparente, s'accompagnent d'autres symptômes ou sont importants au point de gêner l'animal dans sa vie quotidienne, il est préférable de demander conseil à un vétérinaire. Ce n'est pas forcément grave, mais mieux vaut s'assurer que rien de problématique ne se cache derrière.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 01/17/2022.

Discussions sur ce sujet