Mon chien boit beaucoup : causes possibles et solutions

Un chien Jack Russel avale des gouttelettes d'eau

Il est normal qu'un chien boive plusieurs fois par jour, parfois même en grande quantité par exemple lorsqu'il fait chaud. Il n'y a rien d'inquiétant là-dedans : après tout, l'eau est indispensable à sa bonne santé et même à sa survie, comme pour l'être humain.


Il arrive toutefois que certains chiens boivent vraiment beaucoup, voire trop. Il peut alors s'agir du signe d'un problème de santé, qu'il faut identifier puis tenter de résoudre.


À partir de quelle quantité faut-il s'inquiéter ? Quelles sont les conséquences possibles ? Que faire si son chien boit trop d'eau ?

À partir de quand un chien boit-il trop ?

Un chien marron boit de l'eau à une fontaine

En moyenne, un chien adulte et bien portant boit entre 50 et 70 mL d'eau par jour et par kilogramme de masse corporelle. Cela signifie qu'un individu qui pèse 10 kg boit entre 0,5 et 0,7 litre par jour, tandis qu'un autre de 50 kg boit autour de 3 litres au quotidien. Les besoins sont donc très variables d'une race à l'autre, en fonction du gabarit.

 

Même à taille égale, les besoins en eau peuvent varier, car ils dépendent aussi d'autres facteurs tels que le type de nourriture, la température ambiante, le degré d'humidité de l'air ou encore le niveau d'activité.

 

Néanmoins, on commence à considérer qu'un chien boit trop lorsque sa consommation dépasse les 100 mL par kilo et par jour. On parle alors de polydipsie, c'est-à-dire littéralement « soif intense ».

Les raisons pour lesquelles un chien boit beaucoup

Il existe un certain nombre de causes pour lesquelles un chien peut boire plus que la norme. Les plus courantes sont une température élevée ou un effort important, mais ce ne sont pas les seules. En particulier, certaines maladies sont susceptibles de causer une soif intense.

Les causes dites « normales »

Un chien peut se mettre à boire beaucoup sans que cela ne soit grave. Il existe en effet toutes sortes de cas de figure susceptibles de conduire à une augmentation naturelle de la soif, la plus évidente étant la chaleur.

La chaleur

Un chien de type Golden halète en plein soleil

Un chien qui a trop chaud se rafraîchit non pas en transpirant comme le ferait un humain : il halète, c'est-à-dire qu'il accélère sa respiration en ouvrant la gueule afin de favoriser l'évaporation de sa salive. Grâce à ce mécanisme, la chaleur accumulée dans son corps peut s'évacuer par le biais de sa bouche.

 

Pour qu'un chien puisse haleter, il faut toutefois qu'il fabrique assez de salive sans pour autant se déshydrater. Il doit donc boire davantage pour compenser les pertes en eau.

Un effort important

Un homme donne de l'eau à deux chiens Golden Retrievers

Comme l'être humain, un chien qui fait un effort important accumule de la chaleur dans son organisme. Pour se rafraîchir et éviter la surchauffe, il recourt donc au halètement.

 

Le principe est exactement le même qu'en cas de forte chaleur : en ouvrant la gueule et en respirant plus vite, il favorise l'évaporation de la salive, ce qui refroidit sa bouche puis ensuite le reste du corps.

 

Ce mécanisme est moins efficace que la transpiration des humains, mais il lui permet d'évacuer la chaleur en excès. Cela se traduit toutefois par des pertes en eau, qu'il compense en buvant davantage.

Un allaitement

Des chiots blancs de type Golden tètent leur mère

Lorsqu'une chienne qui vient de mettre bas allaite ses petits, elle doit produire une grande quantité de lait, en particulier si sa portée est nombreuse. Or, le lait étant constitué d'environ 85% d'eau, cela implique qu'il lui faut boire beaucoup plus pendant toute la période où elle allaite.

 

Cette augmentation de la soif est tout à fait normale et naturelle. La prise d'eau redevient normale environ deux mois après la mise bas, après le sevrage des chiots.

Une alimentation sèche

Un Labrador mange plein de croquettes dans une gamelle en inox

Naturellement, la quantité d'eau qu'un chien doit boire dépend du type d'alimentation qu'il reçoit.

 

En effet, s'il est nourri avec de la pâtée ou du fait maison, qui comptent tous deux entre 70 et 80% d'eau, il n'a pas besoin de boire autant que s'il mange des croquettes, qui elles n'en contiennent qu'environ 10%. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les croquettes sont à éviter pendant la période estivale, afin que les besoins en eau restent raisonnables.

 

Comme pour l'être humain, les aliments très salés ou très sucrés ont eux aussi tendance à augmenter la soif et donc la prise de boisson. Il n'est ainsi pas surprenant qu'un chien qui en mange souvent boive beaucoup.

Les causes problématiques

S'il est parfaitement normal qu'un chien boive beaucoup dans certaines situations, il ne faut pas croire pour autant qu'une augmentation de la soif est forcément bénigne. En effet, il peut s'agir de la conséquence d'une cause plus problématique, notamment une maladie ou un trouble du comportement.

Le diabète

Un chien assoiffé boit de l'eau dans une gamelle

Le diabète est une maladie bien connue causée par une quantité trop importante de glucose dans le sang.

 

L'un de ses symptômes majeurs - et même le premier à apparaître - est justement une augmentation notable de la quantité d'urines pour éliminer le glucose en excès, et donc en parallèle une soif augmentée pour éviter la déshydratation.

 

C'est d'ailleurs en référence à ces deux symptômes que le mot « diabète » a été choisi : il signifie en effet en grec « qui passe au travers », en référence à l'eau qui semble traverser le corps sans être assimilée.

L'insuffisance rénale

Un chien fait pipi dans un parc

L'insuffisance rénale correspond à un dysfonctionnement empêchant les reins de filtrer correctement le sang pour le débarrasser des déchets et toxines qui l'encombrent.

 

Selon la cause qui en est à l'origine, elle peut prendre différentes formes, mais se traduit souvent par une augmentation de la quantité d'urine et donc un chien qui boit plus que d'habitude. Elle peut toutefois se manifester par un arrêt de la miction : la soif n'est alors pas augmentée.

Des diarrhées et/ou vomissements

Un chien noir vomit dans l'herbe

Quelle qu'en soit leur origine, des diarrhées et/ou des vomissements constituent une perte importante de liquides, et donc une déshydratation pouvant même être mortelle si elle n'est pas rapidement compensée par un apport en eau suffisant.

 

Il est donc logique qu'un chien présentant de tels symptômes ait envie de boire beaucoup plus qu'à l'accoutumée : il cherche à réhydrater son organisme pour compenser l'eau qu'il a perdu. Naturellement, plus les vomissements et/ou les diarrhées s'étalent dans le temps, plus l'augmentation de la soif persiste.

Le diabète insipide

Un chien Pomeranian fait pipi sur le tronc d'un arbre

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, le diabète insipide n'a pas grand-chose à voir avec le diabète.

 

Il s'agit en fait d'un dysfonctionnement hormonal qui conduit les reins du chien à laisser passer trop d'eau dans les urines au lieu de la retenir dans l'organisme. Il en résulte donc une miction importante, qui entraîne en conséquence une soif accrue pour compenser les pertes en eau.

 

Ce qui relie les deux maladies, ce n'est donc pas tant leur origine que la similarité de leurs principaux symptômes, à savoir l'augmentation des urines et de la soif.

Le syndrome de Cushing

Un beau chien roux fait pipi dans les herbes sèches

Le syndrome de Cushing est un dérèglement hormonal généralement d'origine tumorale, qui engendre une production excessive de cortisol dans l'organisme.

 

Les symptômes de cette maladie sont assez variables d'un individu à l'autre : ils peuvent notamment prendre la forme d'une augmentation de la miction et de la soif. Lorsque c'est le cas, le chien boit donc beaucoup plus que d'habitude, et urine aussi davantage.

Un pyomètre

Une chienne fatiguée allongée sur un lit

Le pyomètre est une infection utérine grave qui concerne les femelles dotées d'un utérus, dont la chienne. Il se produit lorsque des bactéries pathogènes parviennent à coloniser massivement l'utérus, à la suite le plus souvent d'un dérèglement hormonal et/ou immunitaire.

 

Les chiennes qui ont été stérilisées sont protégées, mais celles qui sont entières peuvent en développer un. Cela se traduit alors par une fatigue importante, un abattement, ainsi que parfois un écoulement de pus au niveau de la vulve et une soif importante.

La potomanie

Un Berger Allemand boit beaucoup d'eau à une fontaine

La potomanie est un trouble du comportement caractérisé par une volonté irrépressible de boire. Il s'agit en quelque sorte de l'équivalent de la boulimie, sauf que la nourriture est alors remplacée par l'eau.

 

Comme la boulimie, la potomanie est la manifestation d'une anxiété, que le chien tente d'apaiser par ce comportement répété.

 

Elle survient généralement à la suite d'un évènement stressant, tel qu'un changement de maître, un déménagement ou l'arrivée d'un membre dans le foyer (conjoint, bébé, autre animal...). Elle peut aussi refléter une inadéquation entre les besoins du chien et le mode de vie qui lui est proposé (par exemple s'il ne reçoit pas assez d'attention et se sent négligé).

Mon chien boit beaucoup : est-ce grave ?

Un chien Beagle boit de l'eau dans une gamelle en plastique

Le fait qu'un chien boive beaucoup n'est en soi pas spécialement grave. En effet, tant que cela reste dans la limite du raisonnable, la quantité d'eau bue n'est pas vraiment problématique.

 

Elle peut toutefois le devenir lorsqu'elle est réellement énorme (par exemple 3 fois supérieure aux besoins), car il existe alors des effets réellement délétères sur la santé. En particulier, une hyperhydratation risque d'engendrer une hypoatrémie, c'est-à-dire une trop faible quantité de sodium dans le sang potentiellement mortelle. Toutefois, ce cas de figure concerne très peu la gent canine : seule une potomanie sévère semble pouvoir causer de tels excès.

 

En revanche, le fait de boire beaucoup est potentiellement le symptôme d'une maladie sous-jacente qui elle peut être grave : un diabète, une insuffisance rénale... Si rien n'est fait rapidement, d'autres symptômes beaucoup plus sévères sont alors susceptibles d'apparaître. La soif anormale est d'ailleurs souvent l'un des premiers - voire le premier - signe(s) que quelque chose ne va pas : il ne faut donc pas passer à côté.

 

Il peut aussi s'agir du signe d'un mal-être profond du chien, qu'il tente alors d'apaiser en buvant beaucoup. Il faut donc identifier les causes de sa souffrance, car à défaut son stress pourrait s'aggraver et évoluer vers une véritable dépression.

Mon chien boit beaucoup : faut-il s'inquiéter ?

Un Labrador boit au robinet d'une fontaine

Un chien qui boit beaucoup n'a pas forcément un problème de santé : il peut simplement avoir chaud ou avoir fait un effort important qui lui donne davantage soif que d'habitude. Il n'est donc pas nécessaire de s'inquiéter outre mesure, dès que les quantités d'eau sont augmentées.

 

Ce n'est toutefois pas une raison pour ne pas y prêter attention du tout, car il peut s'agir du signe d'un véritable problème. La question est donc de parvenir à faire la différence entre les deux cas de figure.

 

Dans l'ensemble, il faut s'inquiéter si :

  • la quantité d'eau bue est beaucoup plus importante qu'à l'accoutumée (au moins deux fois plus) ;
  • la soif importante n'a pas avoir de raison apparente ;
  • elle dure plusieurs jours et ne semble pas vouloir s'arrêter ;
  • d'autres symptômes sont présents, en particulier sur le plan urinaire, digestif et/ou comportemental.

 

Dans ces cas-là, mieux vaut faire appel à un vétérinaire sans tarder, pour tenter de comprendre pourquoi le chien boit beaucoup.

Mon chien boit trop : que faire ?

Deux chiens de chasse boit dans une bassine en métal

Si l'on soupçonne son chien de trop boire, il ne faut surtout pas prendre l'initiative de lui retirer sa gamelle d'eau pour réduire sa consommation. En effet, dans bon nombre de maladies, la soif est la conséquence d'une perte anormale en eau, et non l'inverse : le priver d'eau conduirait donc à une déshydratation rapide et potentiellement à la mort.

 

À la place, mieux vaut contacter un vétérinaire et lui décrire la situation, puis attendre ses instructions. Il y a des chances qu'il demande à voir l'animal, pour l'ausculter et lui faire passer divers examens. Si c'est possible, il est intéressant de noter sur un carnet les quantités qu'on le voit boire, les circonstances dans lesquelles cela se produit, ainsi que les éventuels symptômes qu'il présente s'il y en a : ce sont des données très précieuses pour établir un diagnostic fiable.

 

Si le vétérinaire ne détecte rien d'anormal sur le plan physiologique et soupçonne donc plutôt une potomanie, il convient alors de se diriger vers un comportementaliste canin, afin d'identifier les causes du mal-être de l'animal et d'y apporter une solution.

Le traitement d'un chien qui boit beaucoup

Une femme vétérinaire ausculte un chien malade

Pour soigner un chien qui boit beaucoup, encore faut-il savoir ce dont il souffre - s'il souffre effectivement de quelque chose. En effet, la soif en elle-même ne se soigne pas, et ce serait d'ailleurs une mauvaise chose de limiter l'accès à l'eau. En revanche, il est généralement possible d'agir sur son origine pour la faire disparaître.

 

Les différents traitements à mettre en place dépendent donc des cas :

  • le diabète se gère avec des injections d'insuline quotidiennes ;
  • le diabète insipide se gère avec un traitement hormonal ;
  • l'insuffisance rénale peut éventuellement se soigner si les reins ne sont pas trop endommagés ;
  • le pyomètre se traite avec des antibiotiques et si possible une intervention chirurgicale ;
  • le syndrome de Cushing nécessite une opération ou des médicaments ;
  • les diarrhées et les vomissements peuvent être calmés avec des antidiarrhéiques et des antivomitifs ;
  • la potomanie nécessite la mise en place d'une thérapie avec un comportementaliste canin.

 

Si la cause de la soif disparaît ou est en tout cas traitée, le chien réduit alors sa consommation d'eau jusqu'à retrouver un niveau normal ou proche de l'être.

Conclusion

Il n'est pas forcément inquiétant qu'un chien boive beaucoup : comme pour l'être humain, ses besoins fluctuent en fonction de différents facteurs, notamment la température et le niveau d'exercice.

 

En revanche, s'il n'y a pas de cause évidente à l'augmentation de la soif, si cette dernière dure plusieurs jours, ou si d'autres symptômes sont présents, il peut s'agir du signe d'un problème de santé physique ou psychologique. Une visite chez le vétérinaire s'impose alors, afin d'en déterminer l'origine et de mettre en place un traitement adéquat.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 07/01/2022.