Mon chien a des pellicules

Mon chien a des pellicules

Chez le chien, les problèmes de peau sont assez courants et ont des origines variées : génétiques, nutritionnelles, parasitaires, hormonales, allergiques... Les symptômes en revanche sont eux assez similaires d'un cas à l'autre, ce qui explique qu'il est parfois difficile de poser un diagnostic précis. Parmi les symptômes courants en cas de problème de peau, figurent notamment les pellicules.


Ces particules semblent anodines, mais sont en réalité l'un des premiers signes d'un problème sous-jacent. Il faut donc y prêter attention.


Pourquoi un chien a-t-il des pellicules ? Faut-il s'inquiéter ? Existe-t-il des traitements naturels pour les faire disparaître ?

Que sont les pellicules ?

Un chien noir avec des pellicules dans le pelage

Les pellicules sont de petites lamelles de peau, de quelques millimètres de long, qui se détachent de l'épiderme et sont visibles au milieu des poils. On les appelle aussi « squames » dans le langage médical.

 

En temps normal, la peau se renouvelle en permanence, et les cellules mortes se détachent et tombent naturellement de manière continue, pour laisser leur place à d'autres. Elles sont alors invisibles à l'oeil nu, car trop petites pour être vues.

 

Dans certains cas toutefois, ce processus de renouvellement de la peau dysfonctionne : les cellules sont alors plus nombreuses à mourir et se détachent par plaques, ce qui donne des pellicules visibles à l'oeil nu. On parle alors de « desquamation ».

Les types de pellicules chez le chien

Une femme examine le pelage de son chien à la recherche de pellicules

Chez le chien comme d'ailleurs chez l'être humain, on distingue deux types de pellicules :

 

  • les pellicules sèches, qui ont une teinte plutôt blanche, sont assez plates, et vont généralement de pair avec une peau elle-même sèche ;

 

  • les pellicules grasses, qui sont d'apparence jaunâtre, plutôt collantes et accompagnent une peau d'aspect gras.

 

Les deux types de pellicules sont liés à un dysfonctionnement du processus de renouvellement des cellules de l'épiderme. La différence principale est que dans le second cas, les cellules mortes se « collent » au sébum présent sur la peau et forment donc des pellicules grasses plutôt que sèches.

Les causes possibles de pellicules chez le chien

Les raisons pour lesquelles un chien peut avoir des pellicules dans le pelage sont assez nombreuses et variées. Certaines sont bénignes et peuvent facilement être soignées, tandis que d'autres sont plus pernicieuses.

Une mauvaise hygiène

Un chien doit être nettoyé régulièrement : en fonction de son mode de vie un shampouinage tous les mois/trois mois est indiqué. Il faut utiliser un shampooing vétérinaire, spécialement conçu pour l'espèce canine.

Une maladie de peau

Diverses infections cutanées sont susceptibles de provoquer l'apparition de pellicules chez le chien. On peut citer notamment la dermatite à Malassezia, la pyodermite bactérienne, une séborrhée primaire ou encore l'adénite sébacée, mais il en existe en réalité beaucoup d'autres.

Une maladie parasitaire

Un grand nombre de parasites abîment la peau par leur présence et/ou leur action, et sont donc susceptibles d'engendrer des pellicules.

 

On peut citer notamment :

  • la démodécie, notamment démodécie à Demodex sp. forme longue, qui se traduit par une séborrhée grasse de la ligne du dos associée à une mauvaise odeur, sans autre signe cutané ;
  • la cheyletiellose, une maladie causée par un acarien et qui cause l'apparition de grandes pellicules ;
  • la leishmaniose, maladie endémique dans le pourtour du bassin méditerranéen, due à un parasite, responsable de nombreuses pellicules (on parle de " furfur " leishamnien).

Une maladie hormonale

Chez le chien comme chez l'humain, le bon état de la peau et la pousse des poils sont régulés par différentes hormones. Un dérèglement hormonal est donc susceptible d'entraîner un dysfonctionnement du processus de renouvellement de l'épiderme, et donc l'apparition de pellicules.

 

On peut citer notamment :

Conseils de traitement, hygiène préventive

En cas de mise en évidence d'une cause, un traitement spécifique s'impose.

Il est dans tous les cas primordial de connaître les bases de l'hygiène cutanée: trop souvent, les lieux communs (on ne lave pas un chien, les oreilles ça se nettoie tout seul, il perd ses poils c'est normal) sont bien ancrés dans les mentalités et il faut comprendre la cosmétologie vétérinaire: nécessité d'inspecter régulièrement la peau et les oreilles, nécessité d'utiliser un shampooing vétérinaire régulièrement (au moins tous les 3 mois), possibilité d'avoir recours fréquemment aux produits haut de gamme à condition d'utiliser larga manu les émollients et les hydratants qui reconstituent le film lipidique superficiel (par exemple sous forme de spot-on ou de lotions), inspection et désinfection régulière des plis dans les races à risque, ...

Dans tous les cas, masquer l'odeur n'est pas toujours la bonne solution et il ne faudra utiliser le parfum pour chien qu'en dernier recours...

Dernière modification : 01/30/2022.

Discussions sur ce sujet