Les tremblements : mon chien tremble, faut-il s'inquiéter ?

Les chiens peuvent frissonner ou trembler pour de nombreuses raisons.


Ce peut être d'excitation, parce qu'ils ont froid, parce qu’ils ressentent une douleur, du fait d'une maladie ou d'un problème de santé, ou simplement parce qu’il s’agit d’une particularité propre à leur race.


Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles un chien peut trembler, et ce qu'il faut faire dès lors que l’on soupçonne un problème de santé.

Partager :  

Les manifestations du tremblement chez le chien

Chez le chien, les tremblements se manifestent par des secousses involontaires, rythmiques et plus ou moins rapides des muscles qui se contractent et se détendent, ce qui entraîne habituellement un mouvement de va-et-vient d'une ou de plusieurs parties du corps.

 

Il existe plusieurs façons de classer les différents types de crises que les chiens peuvent avoir :

Les crises de tremblement focales

Les crises de tremblement focales sont parfois appelées également crises partielles. Dans ces cas, seule une zone particulière (ou plusieurs zones particulières) du cerveau est affectée par les crises. L’animal présente alors généralement des mouvements spécifiques, comme le léchage des lèvres ou le claquement des mâchoires. Ces crises focales peuvent dans certains cas s’accompagner d’une altération de la conscience.

Les crises de tremblement généralisées

Dans les cas des crises de tremblement généralisées, la plupart sinon la totalité du cerveau est impliquée dans la crise. Le type le plus courant de crise généralisée est la crise tonicoclonique (aussi appelée crise de grand mal), qui est une forme d’épilepsie lors de laquelle les chiens tombent, deviennent raides, pagayent avec leurs membres et peuvent uriner ou déféquer.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Les causes possibles de tremblement chez le chien

Voici quelques-unes des causes de tremblement les plus courantes chez les chiens :

Les tremblements physiologiques

Les tremblements physiologiques du chien sont une sorte de réaction émotionnelle de l’animal : excitation, peur, froid, douleur, hoquet ou fatigue.

Les tremblements idiopathiques

Les tremblements idiopathiques du chien n’ont pas de cause précise, et peuvent toucher un ou plusieurs membres de l’animal. Ils ont tendance à disparaître vers l’âge de 5 ans. Chez certaines races de chiens, dont les Pinschers nains, les Boxers, les Bouledogues anglais et les Bull terriers, ces tremblements ne sont situés qu’au niveau de la tête.

Le syndrome de tremblement généralisé (STG)

Le syndrome de tremblement généralisé, ou syndrome du chien blanc secoué, est apparenté aux tremblements essentiels, bénins et plus ou moins prononcés dont la cause n’est pas connue. Remarqué pour la première fois chez les petits chiens blancs comme les Bichons maltais et les terriers blancs West Highland, son origine reste inconnue à ce jour.

 

Les symptômes apparaissent habituellement entre 9 mois et 2 ans. Le traitement consiste généralement en l’ingestion de corticostéroïdes, comme la prednisone. Les résultats sont souvent visibles dans la semaine qui suit le début du traitement.

Les tremblements de posture ou orthostatiques

Ces tremblements apparaissent aussi bien au repos que debout, sans raison. Ils concernent particulièrement les Dogues allemands et les Mastiffs, à n’importe quel âge. Les tremblements orthostatiques sont également souvent décrits chez le chien âgé en position debout ; ils sont alors dus à l’atrophie des muscles en raison de l’âge.

Les nausées

Des nausées peuvent survenir chez le chien à cause du mal des transports, de l’ingestion de médicaments, d’un excès de nourriture ou encore d'un aliment toxique pour le chien, comme une plante nocive pour les chiens. Le chien peut aussi avoir des nausées à cause d'une maladie rénale ou hépatique. Généralement, elles sont accompagnées d'autres signes, tels que l'apathie, les claquements de lèvres, la déglutition ou la salivation.

L’empoisonnement et l’intoxication du chien

L’empoisonnement du chien par un produit toxique peut se traduire par des tremblements. Certains produits sont inoffensifs pour les humains, mais toxiques pour l’animal de compagnie, à l’instar du chocolat et de la nicotine, deux des produits le plus souvent impliqués dans les intoxications de chiens.


En plus des tremblements, le chien présentera d’autres symptômes : faiblesse, désorientation, apathie, salivation excessive, vomissements, diarrhée ou convulsions.

 

Si vous pensez que votre chien a avalé quelque chose de potentiellement toxique, appelez votre vétérinaire immédiatement et/ou le centre antipoison vétérinaire le plus proche de chez vous.

Les tremblements liés à des infections

Les tremblements font partie des symptômes possibles lors d’une infection bactérienne ou virale comme la rage, le tétanos, la maladie de Carré ou le botulisme.

Les tremblements liés à un problème métabolique

Certains problèmes métaboliques du chien, comme une insuffisance rénale, peuvent entraîner des tremblements. Il en va de même pour les carences en calcium, magnésium ou potassium, l’hypoglycémie, le diabète, les troubles de la thyroïde ou encore l’hypertension.

Comment réagir si mon chien tremble ?

Dans les cas de tremblements idiopathiques, physiologiques ou généralisés, aucun traitement n’est nécessaire (ni même disponible), puisque ceux-ci sont bénins et ne peuvent être éliminés. En outre, ils n’ont aucune incidence sur la qualité de vie du chien.


Dans les autres cas, l’objectif thérapeutique est d'identifier et de traiter la cause sous-jacente des tremblements, sachant que nombre d’entre elles sont traitables. Néanmoins, chez les très jeunes chiens, les tremblements peuvent refléter des anomalies génétiques ou des anomalies du développement qui sont susceptibles de ne pas l’être, et seront difficiles à gérer.


Dès lors qu'un chien développe des tremblements de façon chronique, une série de tests doit être effectuée par un vétérinaire pour en déterminer la cause. La plupart des vétérinaires commencent par un examen physique approfondi, des tests sanguins complets et une analyse d'urine. Si ces tests ne suffisent pas, des diagnostics plus avancés peuvent être nécessaires, dont des radiographies, des ultrasons, des tomodensitogrammes, des IRM et/ou des ponctions lombaires.


En attendant les résultats des tests, les chiens souffrant de tremblements sont généralement traités symptomatiquement avec des analgésiques, des relaxants musculaires, des corticostéroïdes et/ou des sédatifs.


Si la cause des tremblements est identifiée, mais ne peut pas être traitée (par exemple, s’ils sont causés par des dommages cérébraux ou une anomalie génétique), certains médicaments permettent toutefois de les contrôler. Administrés alors à vie, ils consistent habituellement en un sédatif léger et des analgésiques.

Reproduction interdite sans autorisation.

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Discussions sur ce sujet