Les dysplasies folliculaires, anomalies du follicule pileux du chien

Les dysplasies folliculaires sont des anomalies du follicule pileux du chien, se traduisant par des perturbations au niveau de sa structure et/ou son fonctionnement.


On assiste alors à la synthèse de poils anormaux, tordus, fragiles, facilement cassés, qui s'épilent ou tombent anormalement.

Comment identifier une dysplasie folliculaire ?

Cliniquement, on observe dès la puberté des poils fins et laineux : le chien garde son poil de jeune. Le pelage du chien est terne et de mauvaise qualité. Puis une chute de poils survient d'abord au niveau des zones de frottement, avant d'avoir tendance à se généraliser. Les poils s'arrachent par touffes. La peau sous-jacente semble normale, mais peut, après plusieurs mois d'évolution, se pigmenter et s'épaissir.


Le diagnostic est fait par biopsies cutanées, en comparant l'aspect des poils en zone atteinte et en zone saine. Il n'existe pas de traitement spécifique contre les dysplasies folliculaires. Toutefois, on peut améliorer l'aspect du pelage du chien en utilisant des shampoings et des émollients.

Si vous aimez votre chien, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chien, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chien tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

La dysplasie folliculaire des poils noirs

Cette forme de dysplasie folliculaire est caractérisée par une atteinte exclusive des poils noirs chez certains chiens prédisposés. Cette dermatose est fréquente chez le Dobermann mais a été décrite dans un grand nombre d'autres races de chien. Les poils atteints sont petits, se cassent facilement, et on observe une alopécie épargnant les zones blanches du pelage du chien. La peau présente des pellicules en grand nombre et des comédons, parfois des taches hypopigmentées assez évocatrices.

 

Le diagnostic se fait par biopsies. Aucun traitement n'est disponible à l'heure actuelle. On ignore encore le mécanisme d'apparition des lésions, mais une anomalie génétique située sur un gène proche du locus de dilution est probable. 

L'alopécie récurrente des flancs

L'alopécie récurrente des flancs est un type particulier de dysplasie folliculaire non liée à la couleur. Il s'agit d'épisodes cycliques de chute de poils localisée sur les flancs, prenant un aspect typique de "carte de géographie". Les mâles comme les femelles peuvent être atteints.

 

Le diagnostic nécessite des biopsies. Le pronostic est généralement bon en début d'évolution, car les poils repoussent spontanément après quelques semaines d'évolution. Cependant, la dermatose a tendance à récidiver tous les six mois, et les poils repoussent de moins en moins. La peau sous-jacente est alors hyperpigmentée et épaissie. Aucun traitement n'est réellement efficace à l'heure actuelle, mais des études prometteuses sont en cours.

Dernière modification : 17/02/2017.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Discussions sur ce sujet