Le diabète insipide chez le chien

Le diabète insipide chez le chien

Fréquence : Rare
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

Le diabète insipide est dû à une défaillance de production ou d'efficacité de l'hormone antidiurétique, aussi appelée vasopressine ou ADH, sécrétée par l'hypophyse, et qui favorise la réabsorption de l'eau au niveau du rein. L'affection va se manifester par une augmentation anormale de la soif et de la production d'urines chez le chien. Le diabète insipide n'a aucun lien avec le diabète sucré du chien

 

Le diabète insipide peut avoir différentes causes. Il est dit insipide central quand il est la conséquence d'un défaut de fabrication de l'hormone antidiurétique par l'hypothalamus. Il peut ainsi être la conséquence d'une malformation congénitale, d'une tumeur, d'un traumatisme crânien ou encore d'une défaillance de la glande. 

 

Lorsque la maladie est causée par une déficience rénale face à l'hormone antidiurétique, elle s'appelle diabète insipide néphrogénique. L'hormone est alors présente dans le sang, alors que cela ne devrait pas être le cas. Ce type de diabète insipide peut être secondaire à une malformation congénitale, comme des kystes rénaux, ou découler de l'action de certains médicaments, ou encore de maladies métaboliques ou infectieuses, comme une insuffisance rénale chronique ou un hypercorticisme

 

La maladie peut également être appelée diabète insipide psychogène lorsqu'elle est due à un dérèglement passager, provoquée par une maladie psychologique, et non par une lésion ou une séquelle. 

 

Les symptômes du diabète insipide sont essentiellement rénaux. Il s'agit d'une augmentation des mictions, d'urines claires voire limpides, d'une augmentation de la prise de boisson, d'une altération du pelage du chien et souvent de malpropretés. 

 

Le traitement du diabète insipide chez le chien diffère en fonction de la cause identifiée. Pour le diabète insipide central, il est avant tout médicamenteux et à vie. La polyurie (augmentation des mictions) est soignée par l'administration nasale ou conjonctivale d'un analogue de l'hormone antidiurétique. Des formes en comprimés sont également disponibles. En parallèle, il ne faut jamais restreindre la prise de boisson du chien.

 

Pour le diabète insipide néphrogénique, la complémentation en hormone antidiurétique ne fonctionne pas, si bien que souvent, il n'existe pas de traitement. Pour autant, tout comme avec la forme centrale, la prise de la boisson ne doit jamais être restreinte. 

 

Enfin, dans le cas d'une origine psychologique (diabète insipide psychogène), le traitement médicamenteux (molécule anxiolytique) est couplé avec la consultation d'un comportementaliste canin et la mise en place d'une thérapie comportementale.

Dernière modification : 08/08/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet