Le coup de soleil chez le chien

Le coup de soleil chez le chien

Les humains sont de plus en plus sensibilisés aux dangers du soleil pour la peau, et nombreux sont ceux qui ne partent plus en montagne ou à la mer sans prévoir dans leurs bagages une bonne dose de crème solaire. Mais tous ne savent pas forcément que la question se pose également pour leurs petits compagnons... En effet, une exposition trop importante au soleil peut également avoir de graves conséquences pour le pelage et la peau du meilleur ami de l'Homme.


Quels sont les risques du soleil pour la peau du chien ? Comment protéger son chien contre les coups de soleil ? Quels sont les signes qu'un chien a attrapé un coup de soleil, et comment réagir ?

Vous tenez à la santé de votre chien ?
Vous tenez à la santé de votre chien ?
Les dépenses vétérinaires peuvent être énormes...

N’attendez pas qu'il soit trop tard pour l'assurer !
Remboursement sous 48h
Cliquez ici
Partager
 Envoyer cette page à un ami

Qu'est-ce qu'un coup de soleil ?

Qu'est-ce qu'un coup de soleil ?

Le fait de s'exposer au soleil a des bienfaits certains pour la santé, qui valent aussi pour les humains que pour les animaux : cela réchauffe l'organisme, déclenche un processus de fabrication de vitamine D, contribue à l'amélioration du moral... Ce n'est pas pour rien que beaucoup de chiens aiment se prélasser au soleil - sauf évidemment lors des périodes de forte chaleur.

 

Mais une exposition importante peut aussi avoir un impact négatif sur la santé. Les principaux responsables sont les rayons ultraviolets (UV). Il en existe deux types : les UVB, qui frappent la surface de l'épiderme, et les UVA, qui agissent sur les couches internes de la peau. Tous deux sont nocifs au-delà d'une certaine dose, qui dépend d'un grand nombre de facteurs et n'est pas constante dans le temps, y compris chez un même individu.

 

Lorsque l'exposition au soleil est limitée, à la fois en termes de durée et de fréquence, la peau est capable de limiter l'impact des rayons ultraviolets en produisant un bronzage, c'est-à-dire en devenant plus foncée. Plus l'exposition est importante, plus la peau bronze, de manière à bloquer le maximum de rayons nocifs possible.

 

Il s'agit d'un processus efficace, mais très progressif et loin d'être instantané. Par conséquent, si les rayons solaires sont trop forts ou si l'exposition est trop brutale, le bronzage n'a pas le temps de se faire et les rayons UV attaquent la peau. Ils y causent des brûlures cutanées plus ou moins importantes selon les situations : c'est ce que l'on appelle une dermatose solaire, un érythème actinique, ou dans le langage courant un coup de soleil.

Le chien peut-il avoir des coups de soleil ?

Le chien peut-il avoir des coups de soleil ?

Le phénomène du coup de soleil est bien connu chez l'être humain : qui n'est jamais rentré d'une journée d'été avec la peau rouge comme une écrevisse ? Ce qui est moins connu, c'est le fait que le chien peut lui aussi en être victime. Le risque est toutefois évidemment moins élevé pour lui, puisque sa peau n'est pas exposée directement.

 

En effet, le pelage du chien fait office de pare-soleil en recouvrant la majeure partie de son corps, en plus de lui assurer une protection efficace contre les basses et hautes températures. Les rayons ultraviolets sont en grande partie stoppés par cet écran naturel, de sorte qu'une brûlure sous les poils est rare. L'efficacité de la fourrure pour arrêter les rayons dépend principalement de sa densité, sa longueur et sa couleur : plus le poil est épais, long et foncé, plus il filtre les UV, et donc meilleure est la protection.

 

Cela étant, dans la mesure où le pelage n'est pas également réparti sur l'ensemble du corps, certaines zones sont moins protégées que d'autres : c'est le cas notamment du visage, des oreilles (en particulier celles dressées sur la tête, car le pavillon auriculaire est plus sensible que l'extérieur), du museau et du ventre. Si elles sont exposées pendant une longue période, elles peuvent facilement être dégradées par les UV.

 

En définitive, tous les chiens peuvent être concernés par la question des coups de soleil, même si comme chez les humains, certains sont plus sensibles que d'autres.

Les chiens les plus sensibles au soleil

Si tous peuvent être concernés, certains chiens sont plus sensibles au soleil que les autres. Ceci est tout simplement dû au fait que leurs pelages n'ont pas tous la même capacité de filtrage des UV, ni leurs peaux la même propension à bronzer efficacement.

Les chiens ayant peu de poils

Le Chien Nu du Mexique est sujet aux coups de soleil
Le Chien Nu du Mexique est sujet aux coups de soleil

Les chiens ayant peu de poils sont évidemment plus vulnérables que les autres, car les UV atteignent plus facilement leur peau.

 

C'est le cas notamment :

Les chiens à la peau et au poil clairs

Le Dalmatien craint le soleil
Le Dalmatien craint le soleil

Comme chez l'être humain, les sujets à la peau claire, aux poils de couleur blanche ou très claire ont plus de chances d'attraper un coup de soleil que les autres, toutes choses égales par ailleurs. On peut citer comme exemple le Bull Terrier et le Dalmatien, qui ont de surcroît tous deux les poils ras.

 

Les chiens albinos sont particulièrement concernés, car en plus d'avoir la peau et le pelage entièrement blancs, ils sont incapables de bronzer et subissent donc de plein fouet les rayons UV, même lorsqu'ils sont faiblement exposés.

 

À l'inverse, ceux possédant une peau et/ou un poil foncé sont davantage protégés de l'action des rayons ultraviolets, et donc moins enclins aux coups de soleil. Pour cette raison, les chiens passant beaucoup de temps en extérieur sont moins à risque que ceux vivant en appartement, car ils sont davantage bronzés et donc mieux protégés.

Les chiens ayant une peau fragile

Le Colley à poil court a une peau fragile
Le Colley à poil court a une peau fragile

Les chiens dont la peau est fragile sont davantage sujets aux coups de soleil que les autres, car sa fonction de barrière contre les UV est alors altérée. À exposition égale, ils peuvent donc plus facilement être brûlés gravement.

 

Il existe des races connues pour leur épiderme sensible, comme le Caniche, le Colley à poil court ou le Bull Terrier Miniature. Mais de manière générale, tous les individus atteints de certaines maladies de peau (telles que le lupus cutané) sont plus à risques que les autres.

Les chiens sous traitement médicamenteux

Les chiens sous traitement médicamenteux

Les individus sous traitement médicamenteux peuvent être plus sensibles à la lumière du soleil que les autres, car les rayons ultraviolets qui traversent la peau peuvent déclencher une réaction sur les molécules de certains traitements et engendrer une réaction inappropriée. Selon les cas, la photosensibilité de la peau peut être augmentée, une inflammation peut se déclencher au niveau de l'épiderme, voire une réaction allergique peut se produire.

 

L'exemple le plus connu de médicaments problématiques est celui des antibiotiques pour chien : en fonction de leur composition, ils peuvent avoir pour effet d'aggraver l'impact des rayons ultraviolets. Mais il en existe d'autres dans ce cas, tels que certains diurétiques ou produits contre le diabète canin.

 

Les maîtres dont les animaux suivent un traitement médicamenteux doivent donc redoubler de prudence et prendre le temps de se renseigner sur les éventuelles incompatibilités avec une exposition au soleil. Si une telle incompatibilité est avérée, il ne saurait évidemment être question d'interrompre le traitement à l'arrivée des beaux jours : mieux vaut se renseigner auprès d'un vétérinaire sur les mesures à mettre en place pour protéger son chien du soleil et limiter les risques de problème.

Détecter un coup de soleil chez un chien

Détecter un coup de soleil chez un chien

Dans la mesure où sa peau est largement recouverte de poils, détecter un coup de soleil sur un chien est loin d'être évident, les symptômes étant de fait localisés.

 

Il est tout de même possible de reconnaître certains signes. Par exemple, des lésions cutanées peuvent apparaître au niveau des parties du corps les plus exposées, c'est-à-dire le nez, l'intérieur des oreilles, le ventre, ainsi que les autres zones dotées de peu de poils. En général, les individus vivant principalement en extérieur sont surtout touchés au niveau de la truffe, tandis que ceux passant beaucoup de temps en intérieur brûlent plutôt au niveau du ventre, lorsqu'ils s'allongent sur le sol pour prendre des bains de soleil.

 

Comme chez l'Homme, les symptômes du coup de soleil chez un chien évoluent avec le temps. Au départ, c'est-à-dire dans les heures qui suivent l'exposition, l'épiderme devient douloureux. Il sèche et des lésions rosées voire rouges apparaissent, la couleur dépendant du degré de brûlure. Au bout de quelques jours, les poils tombent et la peau endommagée par les rayons ultraviolets se desquame, produisant des pellicules. Des démangeaisons, des croûtes et des ulcères peuvent se former, ainsi que des cloques sur le ventre. L'animal peut alors se mettre à se gratter au niveau des plaies, ce qui ralentit leur guérison et accroît le risque d'infection.

 

Après une ou deux semaines, la peau endommagée par le soleil se reconstitue en s'épaississant et en laissant bien souvent des cicatrices sur lesquelles les poils ne peuvent pas repousser, ce qui rend ces zones plus sensibles à une exposition future.

Le danger des coups de soleil pour le chien

Les risques à court terme

Les risques à court terme

Comme chez l'être humain, un seul coup de soleil chez un chien n'est généralement pas très problématique, dans la mesure où la peau brûlée se reconstitue et cicatrise en quelques semaines. À court terme, dans le cas d'une exposition classique, les principaux inconvénients sont donc les rougeurs inesthétiques, les démangeaisons, et la peau qui peut être douloureuse au toucher pendant quelques jours.

 

Une infection bactérienne appelée pyodermite peut toutefois se déclarer dans les jours qui suivent l'exposition, certaines bactéries profitant de l'affaiblissement de la peau pour proliférer anormalement. Si elles parviennent à traverser l'épiderme et à atteindre les vaisseaux sanguins, elles peuvent se répandre dans le corps et toucher des organes internes. Si le chien possède un système immunitaire affaibli, elles peuvent même finir par provoquer une septicémie, c'est-à-dire une infection généralisée, qui peut être fatale.

Les dangers à long terme

Les dangers à long terme

Si les expositions excessives aux rayons solaires se multiplient, ou si un coup de soleil survient sur une peau qui ne s'est pas encore remise d'une brûlure précédente, les conséquences à long terme peuvent être beaucoup plus graves. En effet, les rayons ultraviolets ne laissent pas l'épiderme indemne : chaque excès conduit à sa fragilisation et augmente donc le risque de voir apparaître des problèmes de peau.

 

Chez le chien comme chez l'Homme, le risque de complications le plus important est celui de carcinome épidermoïde, un type de cancer de la peau causé par une multiplication anormale de certaines cellules de l'épiderme. Il s'agit d'une forme fréquente de cancer chez le chien. D'abord localisé et de croissance lente, il peut finir par se métastaser et toucher les os ou les organes internes. En l'absence de traitement, il aboutit alors au décès de l'animal.

 

Il convient toutefois d'éviter de s'affoler inutilement : un coup de soleil ne conduit pas nécessairement à un carcinome épidermoïde. Par ailleurs, quand bien même cette maladie apparaît, elle peut avoir une cause autre qu'une dermatite solaire.

Vous tenez à la santé de votre chien ?
Vous tenez à la santé de votre chien ?
Les dépenses vétérinaires peuvent être énormes...

N’attendez pas qu'il soit trop tard pour l'assurer !
Remboursement sous 48h
Cliquez ici

Que faire en cas de coup de soleil du chien ?

Que faire en cas de coup de soleil du chien ?

Un maître qui soupçonne que son chien a un coup de soleil doit en premier lieu l'amener à l'ombre et lui appliquer des compresses froides (mais non glacées) au niveau de la brûlure.

 

Il est préférable ensuite de contacter un vétérinaire pour qu'il établisse un diagnostic fiable, car les symptômes d'un coup de soleil peuvent être confondus avec ceux d'autres maladies de peau du chien potentiellement plus graves. S'il s'agit effectivement d'un coup de soleil, un traitement apaisant et hydratant est prescrit afin de soulager les démangeaisons et les douleurs. Des antibiotiques pour chien sont également administrés dans le cas où le coup de soleil se complique d'une infection bactérienne.

 

Enfin, si jamais le maître soupçonne un début de cancer de la peau (qui n'apparaît toutefois généralement pas juste après un coup de soleil, mais plutôt des mois voire des années plus tard), il doit impérativement contacter un vétérinaire. Celui-ci procède au diagnostic en pratiquant une biopsie cutanée, c'est-à-dire un prélèvement d'un petit morceau de peau pour l'examiner. En fonction des résultats des analyses, une opération chirurgicale et/ou un traitement anticancéreux peuvent être mis en place.

Prévenir les coups de soleil chez son chien

Prévenir les coups de soleil chez son chien

Comme chez l'Homme, quelques précautions assez simples à mettre en place permettent d'éviter à son chien un coup de soleil. Bien sûr, elles sont d'autant plus indispensables si son pelage, sa couleur ou son état de santé en font un individu à risque.

 

Avant toute chose, il est crucial d'éviter d'exposer son chien au soleil pendant les heures les plus chaudes et ensoleillées de la journée. Le reste du temps, si l'on réside dans un pays très ensoleillé, mieux vaut protéger les zones dégarnies de sa peau avec de la crème solaire pour chien. Celle-ci fonctionne sur le même principe que celle pour humains, mais est adaptée à son épiderme fragile. Il est possible d'en acheter sur internet, ou dans des pharmacies spécialisées, au prix d'une dizaine d'euros pour un tube de 30 mL.

 

Cette crème est non toxique pour sa santé au cas où il en avalerait en se léchant. Elle doit être appliquée au niveau des zones les plus à risques, qui sont généralement la truffe, les oreilles, le ventre s'il est fan des bains de soleil, et toutes les autres zones faiblement pigmentées ou peu velues. Pour une efficacité maximale, l'application doit être renouvelée toutes les deux heures environ et après chaque baignade du chien, sauf si elle est résistante à l'eau.

 

Un manteau rafraîchissant protège le dos du soleil
Un manteau rafraîchissant protège le dos du soleil

Par ailleurs, s'il a un accès à l'extérieur et aime passer du temps dehors, il faut s'assurer qu'il dispose bien d'un abri à l'ombre, dans lequel il peut se réfugier à n'importe quel moment s'il en ressent le besoin. Cet abri doit toutefois être bien ventilé pour empêcher la chaleur et l'humidité de s'y accumuler, car à défaut, il peut être victime d'un coup de chaleur potentiellement fatal.

 

C'est d'ailleurs une erreur souvent commise par des maîtres inexpérimentés : pensant lui épargner les affres du soleil, ils laissent leur animal dans un véhicule garé à l'ombre pendant quelques dizaines de minutes, sans soupçonner que par effet de serre, la température y augmente très vite et transforme la prison de métal en une véritable fournaise. En définitive, quitte à choisir entre les deux, mieux vaut exposer son chien au soleil plutôt qu'à la chaleur, cette dernière pouvant tuer en moins d'une demi-heure si les conditions sont réunies...

 

Enfin, si l'ensoleillement s'accompagne de températures élevées, il est possible d'opter pour un manteau rafraîchissant pour chien : son rôle premier est comme son nom l'indique de protéger son chien des coups de chaleur, mais il fait également office de rempart contre une partie des rayons du soleil. Il peut donc aussi être utile si l'animal possède peu ou pas de poils au niveau du dos. En revanche, son utilisation ne dispense pas des précautions précédentes, car un tel manteau ne protège qu'une partie du corps et laisse découverte les zones les plus sensibles. Il ne garantit donc pas un risque zéro.

Le mot de la fin

Tout comme un humain, un chien victime ponctuellement d'un coup de soleil n'en gardera probablement aucune séquelle, si ce n'est le souvenir de démangeaisons et d'une sensibilité au toucher. En revanche, si les brûlures sont récurrentes, les conséquences peuvent être beaucoup plus graves.

 

Il convient donc d'être particulièrement attentif si l'on possède un individu à risque ou qui souffre déjà d'une maladie de peau : inutile de l'exposer à des soucis supplémentaires, alors qu'il suffit d'un peu de crème solaire et de bon sens pour éviter les dégâts !

Dernière modification : 07/09/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Offrez les meilleurs soins à votre chien !
Offrez les meilleurs soins à votre chien !
Les frais vétérinaires peuvent très vite grimper...

Choisissez une assurance qui le couvre en cas d'accident et de maladie.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet