Le calcium pour les chiens : besoins, impact sur les oreilles...

Le calcium pour les chiens : besoins, impact sur les oreilles...

Bien connu pour ses bienfaits (notamment sur les os), le calcium joue un rôle crucial dans le bon fonctionnement de l'organisme de nombre d'espèces animales. C'est le cas de l'humain, mais aussi du chien.


Comme pour les autres nutriments, il y a toutefois un dosage précis à respecter pour qu'il n'y ait ni carence ni excès, et que les bienfaits du calcium sur l'organisme soient optimaux. Il faut donc savoir non seulement où en trouver, mais aussi et surtout dans quelles quantités en donner à son animal.


Quels sont les apports recommandés en calcium pour les chiens ? Quels sont les aliments pour chien riches en calcium ? Faut-il donner du calcium aux chiots dont les oreilles retombent ?

Qu'est-ce que le calcium ?

Du calcium sous forme de poudre

Le calcium (de symbole Ca) est un métal gris-blanc assez rigide, très abondant dans la croûte terrestre. Il appartient à la famille des alcalino-terreux, comme le magnésium et d'autres métaux.

 

Il est indispensable à la vie de nombreuses espèces animales, car il entre notamment dans la composition des os, des dents et des coquilles. Par exemple, il représente à lui seul 1 à 2% du poids total d'un humain adulte, ce qui est loin d'être négligeable.

 

Cela étant, comme beaucoup d'autres nutriments, il peut se transformer en véritable poison s'il est présent en trop grandes quantités dans l'organisme.

Le rôle du calcium dans l'organisme du chien

Des aliments riches en calcium posés sur une table

Le calcium joue de nombreux rôles dans l'organisme d'un chien, dont les plus importants sont :

 

  • la construction et le maintien en bon état du squelette : les os et les dents sont constitués en très large partie de calcium, et c'est d'ailleurs ce qui les rend aussi solides ;

 

  • le fonctionnement du système nerveux (notamment la transmission de l'influx nerveux) ;

 

  • la contraction des muscles, dont le coeur ;

 

  • la coagulation sanguine.

 

Il s'agit donc d'un nutriment essentiel au bon fonctionnement de l'organisme dans son ensemble, et pas seulement à la construction et à l'entretien du squelette du chien.

Où se trouve le calcium dans l'organisme ?

Illustration 3D du squelette d'un chien
Le squelette contient la quasi-totalité du calcium de l'organisme

Le calcium est très abondant dans l'organisme et y joue plusieurs rôles variés, mais sa répartition est très inégale.

 

En effet, les spécialistes considèrent que 99% du calcium présent dans le corps d'un chien se situe dans les os. Il y est utilisé non seulement pour la construction et l'entretien du squelette, mais aussi pour constituer des réserves qui peuvent ensuite être utilisées par le reste de l'organisme si le besoin s'en fait sentir.

 

Les 1% restants circulent dans le corps via le plasma sanguin, ce qui lui permet de remplir ses rôles autres que ceux liés au squelette : fonctionnement du système nerveux, contraction des muscles, coagulation sanguine...

La régulation du taux de calcium

Des aliments riches en calcium posés sur une table

Comme pour d'autres substances, l'organisme est doté d'un système de régulation de la calcémie, c'est-à-dire du taux de calcium circulant dans le sang. En effet, tant une carence qu'un excès pourraient avoir de graves conséquences sur son fonctionnement.

 

Chez le chien comme chez l'Homme, ce sont les os qui font office de réservoir de stockage du calcium. En effet, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la quantité de calcium présente dans le squelette n'est pas figée dans le temps : elle évolue en permanence en fonction d'une part des apports alimentaires, et d'autre part des besoins de l'animal. Ainsi, elle augmente lorsque son alimentation en contient beaucoup (l'organisme fait alors des stocks), et diminue lorsque sa nourriture en contient peu ou qu'il a des besoins en calcium plus importants qu'à l'accoutumée.

 

Ce système permet de lisser le taux de calcium circulant dans le sang pour qu'il n'y en ait ni trop, ni pas assez. Ainsi, la calcémie d'un chien en bonne santé doit être comprise entre 80 et 120 milligrammes par litre de sang, soit 8 à 12 milligrammes pour 100 millilitres de sang. Lorsqu'elle est trop élevée, on parle d'hypercalcémie ; à l'inverse, lorsqu'elle est trop basse, on parle d'hypocalcémie.

Les besoins en calcium chez le chien

Un chiot hyusky tient un doudou dans sa gueule

Dans l'ensemble, on considère que les besoins journaliers en calcium d'un chien se situent entre 100 et 400 milligrammes par kilo de masse corporelle, et ce quelle que soit sa race. C'est nettement plus que chez l'Homme, puisqu'une personne adulte doit absorber autour de 800 milligrammes par jour.

 

Le chiffre diffère toutefois sensiblement en fonction de l'âge et de l'état de santé de l'animal : il n'a donc pas les mêmes besoins tout au long de sa vie. Par exemple, les besoins d'un chiot sont plus importants que ceux d'un chien adulte, car il doit construire et fortifier ses os. De même, ceux d'une femelle augmentent lorsqu'elle est gestante ou allaitante, car du calcium est nécessaire à la croissance osseuse de ses petits.

 

Voici donc un tableau récapitulatif des besoins en calcium d'un chien, quelle que soit sa race :

 

Type de chien Besoins quotidiens
Chiot 300 à 350 mg / kg
Chien adulte 100 à 200 mg / kg
Chienne gestante ~300 mg / kg
Chienne allaitante ~300 mg / kg

 

Pour connaître les besoins exacts d'un chien en particulier, le mieux est de se tourner vers un vétérinaire : ce dernier évalue la quantité de calcium dont il a besoin en fonction de son âge, son état et son niveau d'activité (entre autres), et peut aussi procurer des conseils sur les aliments les plus appropriés pour lui.

Les aliments riches en calcium

Comme beaucoup de nutriments essentiels, le calcium nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme s'obtient par le biais de l'alimentation. Poisson, légumes, fruits, produits laitiers... et même eau : il est en effet présent dans de nombreux aliments de la vie courante, mais dans des proportions toutefois assez variables.

 

Voici donc un petit tour d'horizon des principales sources de calcium dans l'alimentation d'un chien.

Les os

Un chiot ronge un gros os charnu

Chez le chien et les canidés en général, ce sont surtout les os qui permettent de combler les besoins en calcium, car ils en contiennent énormément. Il est absorbé puis assimilé par l'organisme lorsque l'animal les ronge puis les avale.

 

Donner du bois de cerf à son chien peut aussi être une alternative intéressante : même s'il en contient moins que les os, il s'agit aussi d'une bonne source de calcium.

 

En revanche, dans la mesure où les os à mâcher pour chien sont des friandises généralement fabriquées à partir de peaux et d'organes séchés et non à partir de véritables os, ils ne contiennent pas ou très peu de calcium - sauf s'ils ont été expressément complémentés dans ce but.

Les poissons

Un chien mange un poisson fraîchement pêché dans la neige

Dans la liste des aliments les plus riches en calcium, certains poissons sont très bien placés. C'est le cas notamment de quelques poissons gras tels que les sardines, les harengs, les maquereaux ou encore les anchois. En revanche, le saumon et le thon contiennent assez peu de calcium, tout comme les huiles qui en sont issues.

 

Si le chien raffole du poisson, il est donc pertinent de lui en faire consommer de temps en temps, car cela contribue à sa bonne santé. C'est d'autant plus vrai que ces aliments contiennent souvent aussi d'autres nutriments essentiels tels que le phosphore, les acides gras essentiels ou encore les vitamines A et D.

 

Il faut faire attention toutefois à ne pas lui en donner trop souvent, car une consommation excessive risquerait d'avoir des conséquences néfastes sur la santé. Par exemple, elle peut être à l'origine d'un excès de vitamine A du chien. Il s'agit donc de trouver le bon équilibre.

Les aliments industriels

Des croquettes pour chien posées dans une gamelle

Dans l'ensemble, les aliments industriels pour chien (croquettes, pâtée...) sont bien équilibrés en vitamines et en nutriments essentiels (dont le calcium), de sorte qu'il n'y a normalement pas besoin de compléter la ration avec d'autres aliments tels que des os.

 

Toutefois, les apports diffèrent d'un produit à l'autre, en fonction des marques et des ingrédients utilisés : il peut donc être difficile de s'y retrouver. Pour être sûr de faire le bon choix, il est judicieux par exemple de se référer à un tableau comparatif de croquettes pour chien, afin de savoir de manière précise ce qu'elles contiennent et dans quelles quantités. Cela vaut non seulement pour le calcium, mais aussi pour d'autres nutriments essentiels tels que les protéines, les acides gras essentiels ou encore le phosphore.

 

En cas de doute sur l'alimentation à donner à son chien, le mieux est de demander conseil à un vétérinaire : il est le mieux placé pour savoir ce dont chaque animal a besoin pour être en bonne santé.

Le lait et les produits laitiers

Un chien lèche du fromage blanc dans une coupelle

Aux yeux des humains, le calcium est surtout associé au lait et aux produits laitiers (fromages, crèmes, yaourts...), puisque c'est par ce biais qu'une grande partie de nos besoins en la matière sont comblés.

 

En revanche, pour la gent canine, ce n'est pas aussi simple : contrairement à nous, la plupart des chiens perdent la faculté de digérer le lait une fois adultes. Ils peuvent donc satisfaire tout ou partie de leurs besoins en calcium via ce type d'aliments tant qu'ils sont encore petits, mais il est rare que cela reste le cas par la suite.

 

De toute façon, même les chiens qui conservent leur faculté de digérer le lait à l'âge adulte ne pourraient pas consommer de grandes quantités de produits laitiers chaque jour. En effet, ce sont des aliments caloriques, qui auraient toutes les chances de déséquilibrer leur régime alimentaire. Ils peuvent éventuellement être donnés à l'animal de temps en temps pour lui faire plaisir, mais il est assez illusoire d'espérer combler de cette façon ses besoins en calcium, qui sont bien plus importants que les nôtres.

Les fruits et légumes

Un chien mange des légumes dans une assiette

Bon nombre de fruits et de légumes sont des sources intéressantes de calcium. On peut citer par exemple les fruits secs (amandes, pistaches...), beaucoup de légumes et plantes à feuilles vertes (épinards, persil, choux, brocoli, pissenlit, haricots...), certains fruits (abricots, kiwis, figues, mûres...) ou encore diverses graines telles que le sésame ou le pavot.

 

Toutefois, même s'il peut manger des fruits et légumes, le chien est avant tout un animal carnivore, dont l'essentiel de l'alimentation doit être constitué de viande et autres produits d'origine animale. D'ailleurs, son appareil digestif ne décompose pas bien les végétaux : il ne profite donc pas de tous leurs bienfaits, voire peut souffrir de troubles digestifs s'il en mange beaucoup (diarrhées, flatulences...). Or, pour combler ses besoins quotidiens en calcium, il faudrait qu'il ingère de grandes quantités de fruits et légumes chaque jour, car leurs apports restent dans l'absolu relativement modestes.

 

De plus, tous les végétaux contenant du calcium ne sont pas forcément comestibles pour un chien. Par exemple, les choux et brocolis ne sont pas toujours bien digérés, et certains types de haricots peuvent même s'avérer dangereux pour lui, en particulier lorsqu'ils sont crus ou mal cuits. De la même manière, il existe des fruits toxiques pour les chiens, à l'instar du raisin. Il est donc important de bien se renseigner pour éviter toute erreur aux conséquences potentiellement graves.

Les manques et excès de calcium

Un chien malade allongé sur un lit

Le calcium nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme s'obtient par le biais de l'alimentation. Toutefois, il peut être délicat de doser correctement les apports quotidiens, en particulier dans le cas où on prépare soi-même les rations de son chien.

 

Or, qu'il s'agisse d'un manque ou d'un excès de calcium, les deux peuvent à terme être très nocifs pour ce dernier. En effet, dans la mesure où ce sont les os qui font office de réservoir de calcium dans l'organisme, l'équilibrage de la calcémie se fait à leur détriment.

Le manque de calcium

Une chienne gestante assise sur le sol

Un manque de calcium dans l'alimentation conduit à une décalcification progressive des os : le calcium qu'ils contiennent est peu à peu libéré dans le sang afin de conserver une calcémie à peu près stable, ce qui les fragilise et conduit à divers problèmes osseux.

 

Chez un chiot, un manque de calcium peut ainsi entraîner :

  • un rachitisme, caractérisé le plus souvent par des défauts au niveau des articulations, qui sont susceptibles de se manifester par une boiterie et/ou des douleurs à la palpation ;
  • une ostéofibrose juvénile : elle se traduit notamment par une déformation du squelette, des boiteries et des fractures plus fréquentes.

 

Chez un chien adulte, une carence en calcium entraîne surtout une fragilité osseuse augmentant le risque de fractures. C'est particulièrement vrai dans le cas d'une femelle gestante : non seulement ses besoins sont plus élevés, mais en plus le fait que son corps soit alourdi par le poids des bébés implique des efforts supplémentaires sur le squelette et les articulations.

L'excès de calcium

Un jeune chiot avec des problèmes osseux aux pattes avant

Un excès de calcium dans l'alimentation peut paraître moins problématique qu'une carence : c'est ce qui pousse d'ailleurs certains à utiliser des compléments alimentaires sans beaucoup de prudence. Pourtant, les conséquences sont loin d'être anodines.

 

Chez un chiot, un apport excessif de calcium dans l'alimentation peut entraîner une croissance trop rapide du squelette, et donc une déformation des os. Selon la gravité de l'atteinte, l'animal peut garder des séquelles toute sa vie, et même avoir un risque accru de développer d'autres problèmes osseux tels que la dysplasie de la hanche ou la dysplasie du coude.

 

Chez le chien adulte, un excès de calcium est moins dangereux. Il peut tout de même entraîner une mauvaise absorption d'autres nutriments essentiels (par exemple le zinc), avec à la clé des problèmes de peau et/ou une perte de poils anormale.

Les autres problèmes liés au calcium

Un homme tient la tête de son chien malade

D'autres facteurs peuvent aussi jouer sur la façon dont le calcium est présent dans l'organisme.

 

Par exemple, la quantité de phosphore et/ou de vitamine D dans l'alimentation a un impact sur la façon dont le calcium se fixe sur les os ou au contraire est libéré depuis ces derniers vers la circulation sanguine. Une carence ou un excès de l'un et/ou de l'autre a donc potentiellement des répercussions sur la calcémie.

 

Divers problèmes de santé ont également des conséquences sur l'utilisation du calcium. En particulier, certains cancers ou problèmes hormonaux conduisent à un dérèglement du système de régulation du taux de calcium dans l'organisme, et entraînent donc une hypocalcémie ou au contraire une hypercalcémie, alors même que l'alimentation est bien équilibrée.

Equilibrer l'alimentation de son chien en calcium

Un homme donne des compléments en calcium à son chien

Dans la mesure où carence et excès peuvent avoir de lourdes conséquences sur sa santé, il est essentiel de bien équilibrer l'alimentation de son chien en calcium. Cela dit, les aliments industriels sont déjà bien dosés en nutriments : un animal nourri de cette façon n'a normalement pas de problème de ce côté-là.

 

En général, un déséquilibre a donc plutôt pour origine :

 

  • soit une complémentation excessive, liée par exemple à la croyance selon laquelle des oreilles qui retombent sont dues à un manque de calcium (ce qui est faux) ;

 

  • soit une alimentation maison mal dosée. Il faut dire qu'il est très difficile d'équilibrer parfaitement les repas de son chien lorsqu'on n'est pas soi-même un spécialiste de la question. C'est d'autant plus vrai que les quantités de phosphore et de vitamine D entrent aussi en ligne de en compte, puisque ces nutriments fonctionnent de concert avec le calcium.

 

Les conséquences d'un mauvais taux de calcium pouvant être désastreuses pour l'animal (surtout s'il est jeune) et le bon équilibre pouvant être difficile à trouver, il est essentiel de se tourner vers un vétérinaire en cas de doute ou de question, et de toujours lui demander son accord préalable avant de donner des compléments alimentaires à son chien, quels qu'ils soient.

Faut-il donner du calcium à un chiot dont les oreilles tombent ?

Un chien avec une oreille droite et une oreille qui tombe

Contrairement à la croyance populaire, un chiot dont les oreilles tombent n'a pas une carence en calcium : il est donc inutile de lui en donner.

 

Cette confusion viendrait du fait que les oreilles du chien tombent à peu près au moment où il perd ses dents de lait, ce qui conduit certains à associer ces deux évènements. Il ne s'agit pourtant que d'une coïncidence, et ce phénomène serait plutôt le fait d'un manque de protéines.

 

Par conséquent, il n'est pas utile de donner du calcium à un chiot dont les oreilles retombent : en plus d'être inefficace pour les faire se redresser, cela risquerait d'engendrer une hypercalcémie, avec potentiellement à la clef des problèmes de santé nettement plus graves que des oreilles pas tout à fait droites...

Le mot de la fin

Le calcium est un métal essentiel au bon fonctionnement de l'organisme en général, et à la bonne santé des os en particulier. Les ingrédients qui en contiennent sont nombreux ; toutefois, chez le chien, les sources de calcium les plus intéressantes sont surtout les os et éventuellement certains poissons, puisqu'il ne peut pas compter sur les produits laitiers.

 

Cela étant, les croquettes et autres aliments industriels sont normalement bien équilibrés en nutriments, de sorte que si le type d'aliments est bien choisi, les besoins du chien en calcium sont comblés. Les compléments alimentaires en calcium sont rarement nécessaires, et lorsqu'ils le sont, ils doivent être donnés dans des quantités bien précises dictées par un vétérinaire, pour éviter tout risque d'empoisonnement causé par un dosage excessif.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 09/24/2021.