La toux du chenil chez le chien

La toux du chenil chez le chien

La toux de chenil est une maladie canine qui attaque l’appareil respiratoire du chien. Elle s’attrape lorsque l'animal est en contact rapproché avec d’autres chiens. C’est pour cette raison d'ailleurs qu’il est plus facile d’attraper ce virus dans des chenils ; d'où son nom.


Si le chien a une forte toux, des écoulements au niveau des narines et des yeux et que son larynx est inflammé, c’est probablement qu’il est atteint de la toux du chenil.

Qu'est ce que la toux du chenil ?

Qu'est ce que la toux du chenil ?

Quels sont les symptômes de la toux du chenil ?

Quels sont les symptômes de la toux du chenil ?

La toux de chenil est une maladie canine extrêmement douloureuse et épuisante pour l'animal.

 

Les symptômes sont similaires à ceux d'une laryngo-bronchite. Une toux bruyante, sèche, rauque et douloureuse, provoquée par l'irritation des voies respiratoires, ainsi que des éternuements, un écoulement nasal et oculaire, des nausées et même des vomissements, sont les symptômes les plus courants. La fièvre peut également faire son apparition, mais ce n'est pas systématique. En revanche, l'appétit du chien demeure la plupart du temps inchangé. 

 

S'il est correctement pris en charge, la guérison de l'animal prend une à trois semaines. En revanche, si l'irritation des voies respiratoires se transforme en inflammation, il peut y avoir des complications.

 

En effet, les poumons peuvent, en de rares cas, être atteints : la trachéobronchite se transforme alors en bronchopneumonie. Ce sont souvent les jeunes chiots non vaccinés et vivant dans de mauvaises conditions qui sont les plus touchés. Le chien est alors bien plus faible et fiévreux tandis que la toux, d'abord sèche, devient humide et productive. L'écoulement nasal se fait plus épais, voire purulent. Sans traitement rapide, la bronchopneumonie peut conduire à la mort du chien en quelques semaines.

 

Le plus souvent, les symptômes suffisent pour poser le diagnostic, mais en cas de doute, le vétérinaire peut se tourner vers des examens en laboratoire (virologie, bactériologie, etc.). Des échantillons des sécrétions nasales et trachéales seront alors prélevés à l'aide d'un écouvillon, et il pourra également effectuer une prise de sang.

Traitement et prévention de la toux de chenil

Traitement et prévention de la toux de chenil

Le traitement contre la toux de chenil est long et contraignant. Il se fait principalement par antibiotiques, la plupart du temps par l'administration d'antitussifs contre la toux, ou par aérosolthérapie, pour contrer la bactérie de l'infection. 

 

Pour autant, la meilleure solution pour soigner cette maladie reste de l'éviter grâce à la vaccination du chien. Sachant que près de 20% des individus ont un jour été en contact avec la bactérie responsable de la maladie, que ce soit durant une promenade, dans la rue, dans un parc ou dans des lieux de regroupement canin, la vaccination est le moyen le plus sûr pour éviter à l'animal de contracter la maladie. Le vaccin contre la toux du chenil nécessite seulement deux injections à un mois d'intervalle, puis un rappel tous les ans. 

Dernière modification : 03/30/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Discussions sur ce sujet