La paralysie laryngée chez le chien

La paralysie laryngée chez le chien

Fréquence : Commune
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

La paralysie laryngée chez le chien est une affection des voies respiratoires hautes due à une perte de motricité des muscles qui ferment et ouvrent le larynx.

 

Le larynx se situe à la suite du pharynx et se prolonge dans la trachée. Il est composé de plusieurs cartilages qui bougent et forment une valve qui s'ouvre lorsque le chien inspire, pour laisser passer l'air jusqu'aux poumons, et se ferme lorsqu'il  n'inspire pas, ce qui permet d'éviter une fausse route (passage d'eau ou d'aliments vers les poumons). Lors d'une paralysie laryngée, les nerfs qui permettent aux muscles de se contracter dysfonctionnent et laissent le larynx bloqué en position fermé, ce qui limite le passage de l'air vers les poumons. 

 

La paralysie laryngée peut être congénitale (si elle est présente dès la naissance du chiot) ou acquise (si elle se manifeste plus tard). 

 

Certaines races de chiens, comme le Bouvier Bernois ou le Rottweiler, sont particulièrement sujettes aux paralysies laryngées congénitales. L'atteinte de la maladie sur le larynx est alors bilatérale, c'est-à-dire qu'elle touche les deux côtés.


En revanche, la paralysie laryngée acquise peut être unilatérale, par exemple suite à un traumatisme au niveau de la gorge du chien, mais aussi bilatérale, lorsqu'elle est le produit d'un trouble neurologique (encéphalite, rage du chien...), hormonal (hypothyroïdie) ou mécanique (obstruction respiratoire des voies supérieures, comme chez les chiens de race brachycéphales tels que le Carlin ou le Bouledogue Français). 

 

La paralysie laryngée touche également souvent les Labradors ou les Goldens Retrievers âgés de plus de 8 ans. 

 

Le principal symptôme est une difficulté visible à respirer, d'autant plus visible lorsqu'il fait chaud, car le chien force alors sur sa respiration pour réguler sa température. En parallèle, la voix du chien évolue aussi, la sonorité de ses aboiements change, et il tolère de moins en moins l'effort, pouvant même parfois être victime de syncope

 

Le traitement de la paralysie laryngée du chien est médical (complément d'hormones thyroïdiennes...) et/ou chirurgical. La chirurgie consiste à remplacer le muscle défaillant par des prothèses pour chien, afin de tirer sur l'un des cartilages formant l'ouverture du larynx pour maintenir un côté de la valve ouverte.

Dernière modification : 12/12/2020.