La Myopathie Centronucléaire

La Myopathie CentronucléaireLa Myopathie Centronucléaire est une affection qui se caractérise par une atrophie et/ou nécrose des fibres musculaires squelettiques.

LA MYOPATHIE CENTRONUCLEAIRE (CNM)

Description

La myopathie du Labrador retriever (MLR ou LRM en anglais) est une maladie neuromusculaire relativement commune affectant la plupart du temps plusieurs chiots d'une portée. Cette maladie est une affection à transmission autosomique (un seul gène responsable) récessive (l'individu doit posséder les 2 gènes mutés pour être atteint) qui se caractérise par une atteinte des fibres musculaires squelettiques.
Ces fibres musculaires peuvent diminuer en nombre, être atrophiées, et/ou être nécrosées.

Signe de la maladie

Bien qu'il existe quelques variations, les manifestations cliniques sont assez similaires chez tous les chiens atteints et se caractérisent par une faiblesse musculaire généralisée et une ataxie (manque de coordination des mouvements volontaires). Les chiots atteints ne présentent aucune particularité à la naissance. Les premiers signes apparaissent généralement entre l'âge de 6 semaines et 7 mois, puis évoluent jusqu'à un an pour se stabiliser ensuite. Des rechutes, aggravées par le froid, sont souvent observées ; elles peuvent durer quelques jours.

Un retard de croissance peut être observé dès l'âge d'un mois chez les chiots les plus atteints. L'espérance de vie est comparable à celle d'individus parfaitement sains.

Quel que soit l'âge, la démarche se caractérise par une raideur, des enjambées courtes et parfois des déplacements simultanés des antérieurs ("saut de lapin"). Ces anomalies s'accentuent lors d'un exercice, et si l'effort doit se prolonger, les chiens s'effondrent sans présenter de perte de conscience. Quelques uns, moins sévèrement atteints, ont une bonne tolérance à l'effort.

Dépistage

Ce test ADN est une véritable aide pour vous permettre de sélectionner vos reproducteurs et d'adapter les croisements afin d'éviter de produire et de vendre des chiots génétiquement atteints de myopathie centronucléaire.

myopathie centronucléaire

Pour réaliser le dépistage ADN de cette maladie, un simple frottis buccal ou une prise de sang nous permet de faire l'analyse. Sur simple demande de votre part, Genindexe vous envoie gratuitement un kit de prélèvement buccal ou sanguin. A réception de votre prélèvement au laboratoire, seulement 10 jours ouvrés suffisent pour que vous ayez les résultats par email.

Source :

Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
Mise en ligne : 2 Juillet 2010

Dernière modification : 11/09/2019.

Discussions sur ce sujet