La microphtalmie du chien

La microphtalmie du chien - Les maladies de l'oeil chez le chien

Fréquence : Peu répandue
Maladie héréditaire :  Oui
Vice rédhibitoire : Non

 

La microphtalmie (qui signifie littéralement "petit oeil"), est une malformation génétique congénitale de l'oeil du chien, qui est alors d'une taille anormalement petite. Elle est généralement concomitante d'autres maladies oculaires canines, comme une cataracte canine ou un glaucome du chien. Elle entraîne souvent des troubles de la vision, voire la cécité totale ou partielle du chien selon qu'elle touche un seul oeil ou les deux.

 

La microphtalmie étant une malformation génétique, elle se transmet par les parents. Le mode de transmission n'est pas encore complètement compris par les scientifiques, mais ces derniers supposent que les deux parents doivent être au moins porteurs sains de l'allèle muté pour que la malformation se déclare chez le chiot. Ils pensent également que la mutation à l'origine de la microphtalmie touche le gène responsable de la robe arlequin du chien, ce qui expliquerait que les chiens au pelage bigarré comme le Kelpie Australien, le Dogue Allemand et le Teckel y soient prédisposées. La maladie peut cependant toucher la plupart des races de chiens.

 

La microphtalmie est une maladie congétinale, c'est-à-dire qu'elle est présente dès la naissance. Elle se reconnaît par un ou deux yeux de petite taille et enfoncé(s) dans l'orbite, une troisième paupière proéminente, et des troubles de la vision annexes. Les symptômes de la microphtalmie ne s'aggravent pas avec le temps. En revanche, la présence éventuelle d'autres maladies de l'oeil du chien peut conduire à des complications, raison pour laquelle il est impératif de surveiller attentivement les yeux de l'animal tout au long de sa vie.

 

Il n'existe pas de traitement à proprement parler de la microphtalmie. Une chirurgie de la troisième paupière permet néanmoins de limiter les risques d'inflammations de l'oeil. Les autres troubles de la vision dont souffre le chien doivent être traités au cas par cas.

 

Pour prévenir le risque de microphtalmie, il est impératif de ne pas faire se reproduire les chiens atteints et ceux soupçonnés d'être porteurs sains, c'est-à-dire ceux qui ont donné naissance à un individu atteint, et ceux issus de la même portée que le chien atteint.

Dernière modification : 08/28/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet