La maladie de Lyme chez le chien

La maladie de Lyme chez le chien

La maladie de Lyme, ou borréliose, est une maladie infectieuse transmise par les tiques des bois, également connus sous le nom de ixodes ricinus. Elles mordent leurs victimes, infectent leur sang et les contaminent avec la bactérie qui se trouve dans leur salive : la Borrelia burgdorferi, responsable de leurs futurs maux.


Voici donc à quoi s'attendre lorsqu'un animal se fait contaminer par une tique et contracte la maladie de Lyme, mais surtout quelques conseils pour la traiter.

Partager
 

Les tiques et la maladie de Lyme chez le chien

Les tiques mesurent entre 1 et 5 mm, mais peuvent faire jusqu'à 30 mm après l'ingestion d'une bonne dose de sang. Ce sont des parasites qui sont constamment à la recherche d'un habitat, autrement dit un mammifère, pour se nourrir et se développer.

 

En France, elles sont présentes dans l'ensemble du pays au milieu des broussailles, de la terre et des hautes herbes, et particulièrement redoutables dans le Nord-Est du pays. C'est entre le printemps et l'automne qu'elles sont les plus actives, lorsque les forêts s'humidifient et que nos amis canins sont de sortie pour de longues balades en pleine nature. En effet, elles possèdent un organe dit « de Haller », qui leur permet de détecter la chaleur.

 

En Belgique, 14% des tiques possèdent la bactérie responsable de la maladie de Lyme. Elles sévissent dans toutes les provinces du pays.

 

En Suisse, elles s'étendent également sur tout le pays, avec une prédilection pour les régions de plaine, plutôt qu'en altitude. Entre 25 et 50% des tiques suisses sont porteuses de la Borrelia burgdorferi.

 

Au Québec, les endroits les plus touchées par la maladie de Lyme sont les régions de Granby, de Bromont, de Cowanswille et Farnham.

 

Cela dit, les tiques ne s'attaquent pas seulement aux chiens, mais à la plupart des mammifères : les chats, lapins ou encore chevaux ne sont pas non plus épargnés.

 

Un autre mammifère susceptible de se faire mordre par ces arachnides acariens n'est autre que... l'être humain. Autant dire qu'il est impératif de redoubler de vigilance, non seulement pour le bien de l'animal, mais aussi pour le nôtre.

Les symptômes de la maladie de Lyme

Après que la tique ait sucé le sang du chien pendant 48 à 72 heures, la période d'incubation peut aller de 2 à 5 mois, avant que les premiers symptômes se manifestent. Chez l'Homme, elle est bien plus courte, allant de 3 jours minimum à un mois.

 

Les symptômes de la maladie de Lyme chez le chien sont néanmoins difficiles à reconnaître, car il existe en fait différentes formes de cette maladie canine, dont les symptômes diffèrent.

 

Par ailleurs, ces derniers varient en fonction de la gravité du développement de la maladie. Les crises n'apparaissent que par intermittence, semant le doute quant à l'état de santé de l'animal.

La forme aigüe de la maladie de Lyme

La forme aigüe de la maladie de Lyme se manifeste principalement par l'apparition d'une boiterie du chien. Le carpe ou le tarse sont attaqués par une arthrite puissante qui empêche le chien de se déplacer correctement. Malgré son intermittence, l'arthrite est extrêmement douloureuse pour l'animal.

 

A cela peuvent s'ajouter de la fièvre, une baisse de l'appétit, un dysfonctionnement des ganglions, et parfois même des vomissements du chien.

 

Il arrive parfois que les deux types d'articulations, le carpe et le tarse, soient touchés, avec à la clef une polyarthrite d'autant plus douloureuse pour l'animal.

La forme chronique de la maladie de Lyme

Dans la forme chronique de la maladie de Lyme, la boiterie du chien est moins violente que dans la forme aigüe, mais d'autres symptômes se manifestent. Il souffre alors de troubles cardiaques,  de problèmes nerveux ou rénaux, ainsi que d'autres maux un peu partout dans le corps. Il peut également développer une myopathie, c'est-à-dire une maladie à l'origine de douleurs musculaires, qui peuvent être inflammatoires ou dégénératives.

La transmission de la maladie de Lyme

Le premier élément à prendre en compte concernant le risque de transmission de la maladie de Lyme est le contexte et l'environnement dans lequel l'animal vit, ainsi que les éventuels changements qui auraient eu lieu dans son quotidien.

 

Par exemple, un chien qui vit à la campagne et se promène souvent en forêt est plus enclin à se faire mordre par des tiques qu'un chien qui vit en ville et n'est pas forcément en contact tous les jours avec de la verdure. En effet, ces petites bestioles, notamment les ixodes, responsables de la maladie de Lyme, privilégient les milieux forestiers et la verdure ainsi que les endroits humides.

 

Un chien qui vit en ville est donc moins susceptible de se retrouver en contact avec une tique et de devenir son déjeuner pendant plusieurs jours que ce n'est le cas d'un chien de chasse, par exemple. Pour autant, aucun animal n'est totalement à l'abri face à la maladie de Lyme.

 

Lorsqu'un chien est mordu par une tique, il peut s'avérer compliqué de déterminer s'il s'agit ou non de la maladie de Lyme. Afin de l'identifier de façon certaine, le vétérinaire fait passer au chien divers tests médicaux comme une sérologie, une ponction articulaire ou encore une PCR (ou Réaction en Chaîne par Polymérase), un test ADN qui a pour but de détecter les maladies infectieuses. Ces examens reviennent extrêmement chers, puisque leur coût cumulé se situe entre 300 et 700 euros. Ils sont d'ailleurs bien plus coûteux que le traitement en lui-même, puisqu'une boîte d'antibiotiques pour chien destinée à soigner la maladie de Lyme ne coûte guère plus de 5 à 10 euros.

 

En cas de forme aiguë et donc de douleurs articulaires, le traitement consiste en la prise de ces antibiotiques pendant au moins 30 jours, ainsi que d'anti-inflammatoires afin de limiter la douleur. Si la cause de la boiterie du chien est réellement la maladie de Lyme, elle diminuera au bout de 48h, sans pour autant vraiment disparaître, la bactérie Borrelia restant très longtemps dans l'organisme. L'animal reste donc handicapé à vie, même une fois soigné et le traitement terminé. 

 

Si la maladie de Lyme n'est pas traitée, elle devient ce que l'on appelle "disséminée", c'est-à-dire qu'elle se diffuse dans tout le corps et provoque de l'arthrite chronique. Les systèmes nerveux, cardiaque et respiratoire du chien sont alors d'autant plus affectés, et la maladie peut même conduire à la paralysie de l'animal.

 

Cela se termine néanmoins rarement par le décès du chien, même si ça peut arriver. La plupart du temps, le maître décide de mettre fin à la souffrance de l'animal en prenant la décision d'euthanasier son chien.

Les gestes préventifs contre les morsures de tiques

Afin de protéger son chien contre la maladie de Lyme, il est important de surveiller régulièrement son pelage et de vérifier s'il a des tiques. Si tel est le cas, il faut retirer les tiques du chien au plus vite, afin d'éviter qu'elles ne rentrent dans la peau et sucent le sang. Pour ce faire, une grande méticulosité s'impose afin de s'assurer que le rostre, c'est-à-dire la tête de la tique, soit bien parti. L'utilisation d'un tire-tique est particulièrement recommandée. 

 

Les antiparasitaires sont parfois pris en charge par certaines assurances canines, même à titre préventif. Le risque est toutefois d'encourager une utilisation accrue d'antiparasitaires, alors qu'il vaut mieux y avoir recours avec parcimonie.

 

En effet, même s'ils sont généralement efficaces, ils peuvent avoir pour effet d'attirer les tiques, au lieu de les repousser. Ceci arrive en particulier lors de traitements non supervisés par un vétérinaire. L'utilisation de ces produits doit donc rester limitée, s'effectuer sous la surveillance d'un professionnel de santé, et s'accompagner d'une vérification manuelle de la présence de ces arachnides acariens. Néanmoins, même en prenant toutes les précautions qui s'imposent, ce traitement n'est pas efficace dans 100% des cas.

 

Il existe également un vaccin contre la maladie de Lyme, que tout chien peut recevoir à partir de l'âge de 3 mois. Il s'effectue en deux injections espacées de 3 à 5 semaines.

 

Il est préférable de faire vacciner son chien contre la maladie de Lyme avant la période faste d'activité des tiques, c'est-à-dire le printemps et l'été, quand l'humidité est à son paroxysme. Un coût de 150 à 210€ est à prévoir pour les deux injections, consultations vétérinaires comprises. Les rappels, à faire tous les ans, coûtent pour leur part entre 20 et 50€, en plus du prix de la consultation chez le vétérinaire, qui se situe normalement entre 30 et 75€. Certaines assurances santé pour chien prennent en charge en partie le coût de la vaccination.

Le mot de la fin

N'étant pas facile à diagnostiquer et pouvant causer au chien des séquelles pour tout le reste de son existence car elle affecte les muscles, le cœur, les poumons et le système nerveux, la borréliose est tout sauf une maladie anodine, même si des traitements existent pour en venir à bout.

 

Or la prévention peut réduire considérablement la probabilité de voir l'animal en être victime. Ainsi, après chaque promenade avec son chien "à risque", il est primordial de vérifier le pelage du chien afin d'en retirer toutes les tiques qui s'y seraient invitées. La vaccination du chien contre la maladie de Lyme est également une option à envisager, en particulier s'il passe beaucoup de temps à l'extérieur.

Dernière modification : 03/30/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Commentaires sur cet article

mont petit ped sont poil mais juste sur seule pate et sa s'aggrave de plus en plus quest que sa pourrais être?

   
Par alain

mon chien a eu deux tiques et est maintenant sous antibiotiques. s'il a la maladie de Lyme, je ne le laisserai pas souffrir, je le ferai euthanasier... mais ne vous méprenez pas , si je le fais c'est que je l'aime et refuse de le voir souffrir.

0    0
Par coco

Mon bichon est atteint de la maladie Lyme , il souffre et hurle quand il va à selle! je n'aie pas envie de le voir souffrir malgré son traitement...

0    0
Par Audiau

le traitement de la maladie de lyme non compliquée par une atteinte cardiaque neurologique ou rénale chez l'homme est l'amoxicilline 50mg/kg/j pendant 15 jours dont le coût est nettement moins cher que le produit vétérinaire . Posez la question à votre vétérinaire?

0    0
Par jacques

Bonjour,
Je me tourne vers vous en pensant trouver de la clarté sur le sujet suivant.
Mon chien de 11 ans, Berger des Pyrénées a eu la maladie de Lyme en 2005. Depuis cet date il est traité au vetoril 30, 1 comprimé tous les jours (environ 60 € par mois). Malgré son traitement, il présente les symptômes suivants:
- boiterie de plus en plus importante
- Gros ventre
- La peau est sèche et rosée
- Il a un poil bizarre avec beaucoup de bourre
- Lors de brossages les poils d'arrachent, donc moins de brossage et plus de bourre.
De plus mes moyens financier actuels ne me permettent plus de payer 60 e tous les mois, je ne sais plus comment faire pour le soigner. D'après mon vétérinaire il n'y a pas d'autre traitement ! Que pensez vous de ce cas ?
Merci de votre réponse
Daniel

0    0
Par Daniel

Bjr , ma chienne est atteinte de LYME , avez vs reçu des réponses, avez vs des conseils ? D'avance merci, cdlt . Sandrine

0    0
Par LEMOINE Sandrine

mon chien est atteint de la maladie de lyme sous antibiotique depuis 30 jours il ne va pas mieux il souffre beaucoup que puit je faire?

0    0
Par doury

Discussions sur ce sujet