La luxation de la rotule chez le chien : symptômes et traitement

La luxation de la rotule chez le chien : symptômes et traitement

La rotule est l’os du genou rattaché au muscle quadriceps fémoral, et qui permet de supporter de lourdes charges. Une luxation de la rotule peut occasionner des douleurs très difficiles à supporter pour le chien.


Mais en quoi consiste-t-elle exactement, comment la détecte-t-on, et peut-on la soigner ?

Partager
 

La rotule et son rôle dans la motricité du chien

La rotule et son rôle dans la motricité du chien

La rotule (ou patella) est un os plat et triangulaire, placé pointe vers le bas au niveau du genou. Il assure les mouvements de ce dernier, permettant de plier ou replier la jambe. Son rôle est de renforcer le muscle quadriceps fémoral, l’aidant à encaisser les forces générées par les mouvements de flexion et d’extension. Elle y est rattachée par un tendon vers le haut, et par le ligament tibio-rotulien vers le bas.

 

Lors d’une flexion du genou, la rotule glisse vers l’extrémité distale du fémur grâce à la trochlée fémorale, qu’on appelle aussi surface patellaire. Cette dernière est une sorte de rail qui s’emboîte parfaitement avec une crête médiane présente sur la face intérieure de la rotule. Lors d’une extension du genou, le mouvement inverse se produit.

Qu’est-ce qu’une luxation de la rotule chez le chien ?

Qu’est-ce qu’une luxation de la rotule chez le chien ?

On parle de luxation de la rotule (ou luxation rotulienne) lorsque celle-ci quitte la trochlée fémorale et se disloque vers l’extérieur ou vers l’intérieur.

 

Cette luxation peut être permanente, surtout lorsqu’elle est causée par une malformation, ou occasionnelle, lorsqu’elle résulte d’un accident.

 

Elle peut dans certains cas être réductible, c'est-à-dire que la rotule peut se remettre en place spontanément, sans aucune intervention. C’est surtout dans le cas de luxations occasionnelles que ceci peut se produire.

 

Enfin, elle peut être coercible lorsqu’elle tient, une fois remise en place grâce à une intervention, ou non coercible, lorsque ce n'est pas le cas.

 

Plus précisément, les spécialistes parlent de quatre grades de luxations de la rotule chez le chien, même si la maladie n’évolue pas forcément de manière graduelle :

  • Grade 1 : la luxation occasionnelle qui se remet en place spontanément et se tient (réductible et coercible) ;
  • Grade 2 : la luxation occasionnelle qui peut être replacée grâce à une intervention manuelle (du maître ou d’un vétérinaire) voire à des mouvements de la patte du chien, et se tient (coercible) ;
  • Grade 3 : la luxation permanente, qu’il est possible de remettre en place manuellement, mais qui a tendance à se luxer à nouveau (non coercible) ;
  • Grade 4 : la luxation permanente et irréversible, qui est susceptible d’entraîner des conséquences graves, comme de l’arthrose du chien ou une impossibilité de remarcher correctement.

Les causes possibles de la luxation de la rotule

Les causes possibles de la luxation de la rotule

Une luxation de la rotule peut être soit le résultat d’un choc accidentel ou d’un faux mouvement, et dans ce cas être occasionnelle. Ainsi, un effort violent, un coup au niveau du genou ou encore un faux mouvement peuvent occasionner une luxation de la rotule. Dans la plupart des cas de luxation occasionnelle, celle-ci peut se remettre toute seule ou être remise manuellement.

 

Par contre, la luxation rotulienne peut aussi être le résultat d’une malformation ou de problèmes de croissance. Il peut arriver par exemple que la cavité de la trochlée fémorale soit insuffisamment prononcée. Ce problème se rencontre surtout chez les petites races de chiens, mais des chiens plus grands peuvent aux aussi être touchés. Ainsi, les races les plus concernées sont le Bichon frisé, le Boston Terrier, le Bulldog anglais, le Cavalier King Charles Spaniel, le Caniche, le Chihuahua, le Chow-Chow, le Cocker Spaniel, le Flat-Coated Retriever, le Golden Retriever, le Labrador Retriever, le Lhassa Apso, le Pinscher nain, le Pomeranien, le Terrier Australien, le Yorkshire-terrier ou encore l’Akita Inu.

 

La malformation à l’origine de la luxation de la rotule peut également se situer au niveau du fémur, du tibia ou encore du tendon patellaire. Un défaut d’alignement de l’appareil extenseur du genou ou un défaut d’aplomb des os de la cuisse et de la jambe peuvent aussi occasionner une luxation de la rotule.

Les symptômes de la luxation rotulienne du chien

Les symptômes de la luxation rotulienne du chien

La luxation de la rotule peut entraîner des difficultés de déplacement du chien, du fait des douleurs qu’il ressent. On peut ainsi remarquer que le chien boitille, cherche à marcher sur seulement trois pattes, ou encore effectue des sautillements en se déplaçant. Dans le pire des cas, il peut pleurer ou hurler de douleur.

 

Si de tels comportements apparaissent chez votre compagnon, vous pouvez facilement détecter s’il souffre effectivement d’une luxation de la rotule en repérant manuellement si celle-ci est à sa bonne place. Ceci nécessite bien entendu d’avoir quelques notions de base sur l’emplacement normal de cette dernière. En cas de doute, il faut se tourner vers un vétérinaire, voire un spécialiste en orthopédie.

Comment traiter une luxation de la rotule chez le chien

Comment traiter une luxation de la rotule chez le chien

La luxation de la rotule pouvant avoir plusieurs origines, les traitements à mettre en place diffèrent d’un cas à un autre.

 

Pour les luxations légères, de grade 1 ou 2, le traitement peut consister en une intervention manuelle pour tout remettre en place, si la rotule ne s’est pas déjà remise toute seule. Dans la majorité des cas, le vétérinaire prescrit des anti-inflammatoires pour prévenir les douleurs, et conseille beaucoup de repos dans les semaines qui suivent.

 

Pour les luxations plus graves, de grade 3 ou 4, une intervention chirurgicale est nécessaire. Le chien doit alors être pris en charge par un vétérinaire spécialiste en orthopédie, seul capable d’évaluer la vraie cause de la maladie et de déterminer l’objet de l’intervention.

 

Si la luxation n’a pas pour cause une déformation osseuse, mais par exemple une largeur insuffisante d’une cavité de la trochlée, celle-ci peut être agrandie par une intervention chirurgicale, afin d'assurer un meilleur emboitement de la rotule. Cette opération peut aussi être l’occasion d’effectuer un déplacement du point d'insertion du tendon tibio-rotulien, afin que l'appareil extenseur du genou soit parfaitement aligné avec le fémur distal, ou encore une reconstruction des tissus mous, afin d’équilibrer les tensions des deux côtés de la rotule.

 

Quoi qu’il en soit, si le chien subit une opération suite à une luxation de la rotule, le repos et la récupération sont des points cruciaux pour la réussite de l’intervention. Le maître devra donc veiller à ce que tout effort physique important soit banni du quotidien de l’animal durant les 4 à 6 semaines qui suivent. Si l’opération se déroule parfaitement et qu'il reste bien au repos le temps nécessaire, il devrait totalement guérir sans séquelle.

 

En tout état de cause, le statu quo n’est pas une solution, et un chien qui souffre d’une luxation de la rotule doit être traité. À défaut, il y a un risque de lésions, d’arthrose du chien ou encore de rupture des ligaments croisés du chien, à tout moment.

 

Une opération pour une luxation de la rotule n’est pas automatiquement remboursée par l’assurance santé du chien. En effet, ce type d’opération, au même titre par exemple que les traitements relatifs à la dysplasie de la hanche, à la maladie de Carré ou au syndrome brachycéphale, fait souvent l’objet de clauses spécifiques dans les contrats d’assurance. Il est donc important de vérifier ce point avant de souscrire une assurance santé pour chien, en particulier s’il fait partie des races prédisposées à la luxation de la rotule.

Le mot de la fin

La luxation de la rotule est très pénalisante pour le chien, car elle occasionne des difficultés de déplacement ainsi que d’importantes douleurs. Elle peut être plus ou moins grave, mais dans la majorité des cas, elle se soigne très bien, qu’une simple manipulation soit nécessaire ou qu’il faille avoir recours à une intervention chirurgicale.

 

S'il est particulièrement actif ou appartient à une race prédisposée, pensez à assurer votre toutou et à vérifier que le contrat choisi couvre bien la luxation de la rotule, afin d'éviter toute mauvaise surprise.

 

Quoi qu’il en soit, seul un vétérinaire spécialiste en orthopédie est capable d’analyser correctement la gravité d’une luxation de la rotule et de déterminer si une opération est effectivement nécessaire.

Dernière modification : 12/07/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Commentaires sur cet article

bonjour, je vien tout juste de savoir que ma petite chienne a cette maladie (patella luxation) elle n'a que 2 ans,j'aimerais savoir ce que je peut faire pour lui donner une meilleur vie sans soufrance,car je n'ai pas les moyen financier pour une opération(1800.00)pour les pattes arrieres,mais je l'aime comme mon enfant.merci

   
Par regine

bonjour bonne article domage pour mon chien un border colie ,il avait une une luxation et je n'ai pas pris le bon veto il lui a donne simplement de la cortisone et un anti inflamatoire ,le mal ne guerissant pas j'ai enfin trouve une bonne clinique total il doit se faire operer faite prendre une radio si ca va pa au bout de six jours,beaucoup moin de soufrance merci

0    0
Par pablo

Discussions sur ce sujet