La dysplasie de la hanche chez le chien

La dysplasie de la hanche chez le chien

Fréquence : Commune
Maladie héréditaire : Oui
Vice rédhibitoire : Oui

 

La dysplasie de la hanche chez le chien est un trouble articulaire héréditaire consistant en une déformation progressive de la hanche, pouvant se révéler tout au long de la vie de l'animal. En effet, un chien ne naît pas avec une dysplasie : en revanche, il peut naître avec des particularités qui le prédisposent à développer la maladie.

 

En effet, la dysplasie de la hanche est bien plus fréquente chez les chiens de grande taille, mais elle touche aussi des races plus petites, comme le Bouledogue Anglais ou l'Épagneul Breton. D'autres facteurs peuvent être impliqués dans l'apparition de cette maladie : une croissance du chiot trop rapide, un excès d'exercice, une alimentation trop riche en énergie et/ou en calcium, ou encore des traumatismes articulaires liés à des chutes durant la jeunesse de l'animal...

 

Les symptômes de la maladie sont nombreux et peu spécifiques. Ce sont les chiens en croissance (entre 3 et 18 mois) et les ceux d'âge moyen ou avancé qui en souffrent le plus. Des fesses peu musclées, des os des hanches saillants, une démarche ondulante et chaloupée ou encore un déplacement des deux pattes arrière en même temps (comme un lapin) sont les signes qui apparaissent classiquement en premier chez le chien. D'autres symptômes peuvent ensuite se manifester, comme une raideur, des difficultés à se relever, à sauter ou monter un escalier, ou encore des boiteries.

 

Il existe deux types de traitements, qui peuvent être complémentaires :

  • le traitement médical, composé surtout d'anti-inflammatoires visant à soulager les douleurs, et éventuellement de médicaments de type chondro-protecteurs pour ralentir son évolution en préservant le cartilage de l'articulation ;
  • le traitement chirurgical : il peut prendre plusieurs formes, selon la gravité de l'atteinte : la reconstruction de la hanche, la mise en place d'une prothèse...

 

Si la dysplasie de la hanche est détectée dès les premiers mois et est ensuite bien suivie, un animal atteint peut vivre aussi longtemps que ses congénères et mener une vie de bonne qualité.

Discussions sur ce sujet