La cardiomyopathie dilatée chez le chien

La cardiomyopathie dilatée chez le chien

Fréquence : Commune
Gravité :  Mortelle, et non guérissable
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

La cardiomyopathie dilatée n'est pas une maladie cardiaque, mais un syndrome. Elle se définit par une perte de contractilité du muscle cardiaque, un amincissement de ses parois et une augmentation du volume de ses cavités. Ainsi, la mauvaise contraction du muscle cardiaque entraîne une difficulté du sang à aller oxygéner les organes et tissus de l'organisme du chien. De plus, le sang, partiellement expulsé du coeur au moment de ses contractions, stagne dans les cavités cardiaques et se rajoute au sang entrant dans l'organe. Il en résulte alors une augmentation de la quantité de sang dans le coeur, ce qui provoque une distension des cavités cardiaques : le coeur devient plus gros. 

 

Ce syndrome est plus présent chez les chiens de grande taille ou géantes, comme le Berger Allemand, le Dogue de Bordeaux ou encore le Mastiff. Il touche surtout les chiens adultes de 5 à 10 ans. Pour autant, les causes de la cardiomyopathie dilatée sont souvent inconnues ou incertaines. La prédisposition de certaines races de chien oriente vers une piste héréditaire, mais elle peut aussi être la conséquence d'agressions du myocarde par des affections virales, inflammatoires, hormonales, toxiques, nutritionnelles, immunitaires... 

 

Les symptômes sont tardifs et peu spécifiques, puisqu'il peut s'agir de fatigue, d'une dégradation de l'état général, d'un amaigrissement du chien, ou encore de syncopes. Dans les cas les plus graves, une difficulté respiratoire, des malaises, un épanchement abdominal, de la toux ou une perte d'appétit peuvent également apparaître brutalement. 

 

La cardiomyopathie dilatée étant un syndrome et non une maladie, le traitement est surtout celui de l'insuffisance cardiaque associée. Malheureusement, le pronostic est généralement mauvais, l'espérance de vie d'un chien atteint de cardiomyopathie dilatée étant souvent limitée à quelques mois. Pour autant, avec un traitement adapté, une bonne hygiène de vie et un suivi cardiologique rigoureux, le problème peut être relativement bien contrôlé et ne pas empêcher l'animal d'avoir une bonne qualité de vie, pour une durée qui reste malgré tout difficile à préciser.

Dernière modification : 10/22/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 Envoyer cette page à un ami
Un chien assuré, c’est un chien en bonne santé
Un chien assuré, c’est un chien en bonne santé
Accidents, maladies, vaccins… : détendez-vous, l'assurance s’occupe de tout et vous rembourse sous 48h !

Discussions sur ce sujet