L'ostéofibrose juvénile chez le chien

L'ostéofibrose juvénile chez le chien

Fréquence : Courante
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

L'ostéofibrose juvénile, aussi appelée hyperparathyroïdie secondaire nutritionnelle, est due à une insuffisance d'apport ou à un défaut d'absorption de calcium chez le chiot. Ce manque entraîne l'augmentation de la production de parathormone (hormone qui aide à la libération du calcium dans le sang), ce qui accroît l'activité des ostéoclastes libérant le calcium et le phosphore issus du squelette. Ainsi, avec le remplacement du tissu osseux par un tissu fibreux, il y a diminution de la solidité de la trame osseuse. Les os fragilisés cassent alors plus facilement. Cette affection est surtout présente chez les chiots qui ont un régime alimentaire BARF ou trop riche en phosphore. 

 

C'est une maladie qui touche essentiellement les chiens de grande taille pesant plus de 25kg à l'âge adulte, comme le Berger Allemand ou le Greyhound

 

Les symptômes apparaissent entre les 2 et 4 mois de l'animal. On note alors une hyperlaxité ligamentaire, des déformations squelettiques, des boiteries, un affaissement au niveau des jarrets et des grassets, une tendance à ne poser que la plante des pattes sur le sol et de possibles fractures en bois vert (fractures stables situées au niveau de la diaphyse de l'os).

 

Le traitement de l'ostéofibrose juvénile est alimentaire. En effet, un rééquilibrage de la ration alimentaire (arrêt de l'apport en vitamine D et couverture des besoins en calcium) permet un retour à la normale si le chiot a moins de 6 ou 7 mois lors du changement alimentaire. Au delà, il peut être nécessaire d'avoir recours à des chirurgies réparatrices en cas de déformations irréversibles. 

 

Signalons par ailleurs que lorsque les chiots perdent leurs dents lactéales, leurs oreilles ont tendance à retomber. Ceci peut laisser penser à une carence en calcium ou à une ostéofibrose. Il ne s'agit en fait que d'une coïncidence : il est donc inutile d'administrer des compléments alimentaires. Pire encore, cela pourrait conduire à un excès de calcium, qui serait aussi néfaste qu'une carence et augmenterait les risques de dysplasie. 

Dernière modification : 07/11/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet