L'oedème pulmonaire chez le chien

L'oedème pulmonaire chez le chien

Fréquence : Commune
Gravité :  Peut être mortelle, mais soignable prise à temps
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

L'oedème pulmonaire du chien, aussi appelé oedème aigu du poumon, est une infiltration et une accumulation, dans les alvéoles pulmonaires ou dans le tissu pulmonaire qui sépare les alvéoles, de liquide (sérum) provenant du sang circulant dans les vaisseaux sanguins. Ce liquide empêche les échanges gazeux entre l'air et le sang qui se font normalement à cet endroit, ce qui provoque une insuffisance respiratoire.

 

La maladie est appelée aiguë, car elle évolue rapidement, mais est de courte durée. Elle peut avoir plusieurs origines : cardiaque (insuffisance mitrale ou insuffisance cardiaque), toxique (morsure de serpent, présence de dioxyde de souffre ou d'azote, par exemple dans les installations ménagères ou dans les voitures) ou encore neurologique (hypoglycémie, crise d'épilepsie, électrocution...). 

 

Si l'oedème pulmonaire se met en place progressivement, le chien peut d'abord être pris de toux. S'il est aigu, le chien présente une grande difficulté à respirer et se met à suffoquer bruyamment, voire à cracher de la mousse rosâtre.

 

Sans une prise en charge immédiate, un chien atteint d'oedème pulmonaire peut mourir très rapidement. Conduire l'animal aux urgences vétérinaires est une nécessité absolue. Le traitement varie en fonction de la cause de l'affection, mais consiste surtout à évacuer le liquide contenu dans les poumons, et si besoin à aider le chien à respirer (oxygène et/ou perfusion médicamenteuse).

Dernière modification : 06/30/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet