L'intoxication du chien par des plantes

Un chien mange des fleurs dans un jardin

Certains végétaux sont susceptibles de provoquer un empoisonnement du chien lorsqu'il les ingère, ou même simplement lorsqu'il les touche. Les conséquences de cette intoxication peuvent aller de la simple indigestion jusqu'au décès.

 

Le risque est d'autant plus réel que même des plantes très répandues comme l'acacia ou l'aglaonema s'avèrent particulièrement toxiques pour le meilleur ami de l'Homme, et peuvent lui causer de graves problèmes respiratoires ainsi qu'une défaillance cardiaque.

 

En outre, nos fidèles compagnons ont tendance à mâchouiller toutes les plantes qui leur tombent sous la dent, qu’elles se trouvent à l’intérieur, dans le jardin ou sur leur lieu de promenade. C'est encore plus vrai pour les chiots, qui sont naturellement curieux et qui ont une tendance marquée à mordiller tout ce qu'ils trouvent. Or, le sens du goût des chiens n'est pas suffisamment performant pour leur permettre de faire la différence entre les végétaux inoffensifs et ceux qui sont toxiques, même si ces derniers ont souvent une saveur amère.

 

Si l'on soupçonne son chien d'avoir ingéré une plante toxique, il ne faut jamais essayer de le faire vomir, lui donner à boire ou à manger, ou même lui administrer un médicament quelconque sans l'avis d'un spécialiste, au risque d'aggraver le mal au lieu de l'apaiser. La bonne conduite à avoir est de contacter sans attendre un vétérinaire en lui indiquant le nom de la plante incriminée, puis de suivre ses instructions. Dans la majorité des cas, il est nécessaire d'emmener l'animal chez le professionnel le plus proche pour débarrasser son organisme du poison, limiter l'apparition des symptômes et surveiller son état.

 

Pour limiter le risque d'empoisonnement, une précaution de base est de s'assurer qu'on ne possède pas chez soi de plante nocive pour les chiens. En cas de doute, il est préférable de retirer les plantes problématiques du jardin ou du domicile, ou du moins de les placer hors de portée de l'animal - en tenant compte du fait que ce dernier est capable de se hisser sur ses pattes arrière pour attraper ce qui se trouve en hauteur. Par ailleurs, lors des promenades et autres activités en extérieur, mieux vaut le surveiller pour s'assurer qu'il ne grignote pas n'importe quoi. Si on le surprend en train de manger une plante dangereuse ou même inconnue, mieux vaut en récupérer un échantillon et contacter un vétérinaire ou un centre antipoison, au cas où.

Dernière modification : 10/11/2021.