L'intoxication du chien aux métaux lourds

Un chien de chasse allongé à côté d'un fusil et d'un oiseau abattu

Il n'y a que pour les êtres humains que les métaux lourds sont toxiques : ils le sont également pour les autres animaux en général, et pour les chiens en particulier. Or, on en trouve un peu partout autour de soi, y compris dans des environnements naturels : le risque d'empoisonnement est donc réel.


Voici comment reconnaître une telle intoxication et comment y réagir, mais aussi des conseils pour en réduire la probabilité.

Le danger des métaux lourds pour le chien

Un chien de chasse allongé à côté d'un fusil et de munitions

Les métaux lourds, et particulièrement le plomb, représentent une menace certaine pour le chien comme pour l'Homme.

 

L'intoxication est généralement provoquée par léchage ou grignotage d'un objet métallique ou contenant du métal : soldat de plomb, thermomètre au mercure, peinture au plomb... Les chiens de chasse sont les plus exposés à ce risque, en raison des résidus de cartouches qui peuvent contaminer les animaux abattus.

 

Une intoxication au plomb, au mercure ou à l'arsenic peut aussi survenir par le biais de l'alimentation, car certains aliments contiennent une ou plusieurs de ces substances. La probabilité est accrue pour un chien dont le régime est riche en poissons gras (thon, saumon...), car les métaux lourds ont tendance à s'accumuler dans leur chair. Il convient toutefois de souligner que l'huile de saumon destinée aux chiens ne présente pas de danger de ce côté-là, car elle ne contient pas de métaux lourds.

Les symptômes d'une intoxication d'un chien aux métaux lourds

Un chien malade allongé sur un lit

L'intoxication d'un chien aux métaux lourds peut être aiguë s'il ingère une grande quantité de métal en une seule fois, ou chronique s'il consomme de faibles doses sur une longue durée. Dans le premier cas, les symptômes apparaissent en quelques heures ; dans le second, ils peuvent mettre des mois voire des années avant de se manifester.

 

Dans les deux cas, l'intoxication provoque non seulement des désordres digestifs, mais aussi et surtout des problèmes neurologiques : l'animal change de comportement, est anormalement agité, a des convulsions...

 

Une insuffisance hépatique et/ou une insuffisance rénale peuvent également survenir, car le métal a tendance à s'accumuler dans le foie et les reins. L'intoxication au plomb, également appelée saturnisme, peut même provoquer à terme une cécité.

Que faire en cas d'empoisonnement d'un chien aux métaux lourds ?

Un chien empoisonné allongé sur une table d'examen chez un vétérinaire

Si un chien est empoisonné aux métaux lourds, il est impératif de consulter un vétérinaire dans les plus brefs délais.

 

Le traitement que ce dernier initie alors consiste à éliminer le poison du corps de l'animal tout en soulageant les éventuels symptômes d'intoxication. Toutefois, les métaux lourds sont difficiles à déloger de l'organisme : il est possible qu'ils ne puissent être totalement éliminés, et donc que des restes de poison demeurent longtemps dans le corps - avec potentiellement d'autres impacts sur la santé.

 

Par ailleurs, dans le cas d'une intoxication chronique, les symptômes peuvent n'apparaître qu'au bout de plusieurs mois voire plusieurs années, ce qui complique grandement le diagnostic.

Réduire le risque d'empoisonnement d'un chien aux métaux lourds

Un chien de chasse rapporte le gibier abattu à son maître

Pour diminuer la probabilité d'un accident, mieux vaut éviter de laisser traîner des petits objets ou jouets qui sont en métal ou comportent du métal : ils pourraient être comme n'importe quel autre objet léchés, mordillés voire avalés par le chien.

 

Par ailleurs, si celui-ci est utilisé pour la chasse, il est préférable :

 

  • d'opter pour des munitions contenant des substances moins toxiques que le plomb, comme l'acier ou le nickel ;

 

  • de l'empêcher de manger le gibier abattu avant qu'il ait été nettoyé et correctement cuisiné. Cette précaution permet également de limiter grandement le risque de contamination du chien par la maladie du sanglier, une affection mortelle et incurable qui se transmet par ingestion de viande crue infectée.
Dernière modification : 10/11/2021.