L'intoxication du chien aux médicaments

Les médicaments dangereux pour les chiens

Certains médicaments qui ont toute leur place dans nos armoires et trousses de pharmacie peuvent se révéler extrêmement nocifs pour le chien.

Les antalgiques (aspirine, paracétamol...)

Un chien renifle une plaquette de médicaments posée sur le lit

C'est le cas notamment des antalgiques tels que l'aspirine (acide acetylsalicylique), le paracétamol, l'ibuprofène et leurs dérivés : ils entraînent chez le chien des intoxications très graves, qui peuvent même se révéler mortelles.

 

Les symptômes dépendent de la substance toxique en question, mais très souvent, on constate a minima des troubles digestifs, tels que des vomissements chroniques ou des diarrhées.

 

Il peut arriver qu'un vétérinaire utilise certains médicaments pour humains afin de traiter un chien, mais il le fait en respectant une dose très précise et dans un cas très particulier. Sans le feu vert d'un vétérinaire, il ne faut jamais prendre l'initiative de donner à son animal un médicament quel qu'il soit, et ce peu importe la raison.

La parapharmacie (savon, huiles essentielles...)

Un chien dans une baignade pleine de mousse de savon

De la même façon, les dentifrices humains contiennent généralement des substances irritantes - voire toxiques - pour les animaux, qui ont tendance à les avaler au lieu de les recracher.

 

Quant aux autres produits que l'on peut trouver dans notre salle de bains (shampoings, savons, parfums, huiles essentielles et produits de beauté en tous genres, etc.), ils peuvent toujours être léchés voire ingérés par le chien par inadvertance et provoquer une intoxication, même si ce cas reste très rare.

Certains antiparasitaires

Un vétérinaire fait boire un vermifuge à un chien avec une pipette

Enfin, il existe également des chiens hypersensibles aux médicaments, qui appartiennent généralement à des races de chiens de berger comme le Colley ou le Berger Blanc Suisse.

 

En raison d'une anomalie génétique, ils supportent moins bien certaines substances que l'on trouve dans des médicaments classiques tels que des antiparasitaires externes ou des vermifuges. Ils peuvent alors se faire gravement empoisonner à des doses pourtant normales pour leurs congénères, et peuvent même en décéder.

Que faire face à un chien empoisonné aux médicaments

Que faire face à un chien empoisonné aux médicaments

En cas d'intoxication avec des médicaments, il faut impérativement contacter un vétérinaire sans tarder, car l'état de santé du chien peut s'aggraver très rapidement, en fonction de la substance et la quantité qui ont été ingérées.

 

Mieux vaut par contre s'abstenir d'essayer de faire vomir son chien : selon la nature du poison, une régurgitation peut au contraire empirer la situation.

Comment réduire le risque d'intoxication d'un chien aux médicaments

Comment réduire le risque d'intoxication d'un chien aux médicaments

Pour prévenir tout risque d'intoxication aux médicaments, il est préférable de ranger sa trousse à pharmacie et autres substances dans des placards que le chien n'est pas en mesure d'ouvrir.

 

Si le chien appartient à une race prédisposée à l'hypersensibilité médicamenteuse, il est très important de le faire tester le plus tôt possible. S'il est effectivement hypersensible, il faut bannir tous les produits contenant les substances problématiques (la plupart des vermifuges, certains médicaments pour le coeur, etc.) et les remplacer par des alternatives conçues spécialement pour ce type de chiens.

 

Par ailleurs, le toilettage doit être réalisé à l'aide de produits spécialement prévus à cet effet (shampoing pour chien, etc.). Les produits à destination des humains doivent rester hors de portée de l'animal pour éviter les accidents. Cela vaut aussi bien sûr pour le dentifrice : pour le brossage des dents, il faut privilégier des gels dentaires spécifiques pour chiens et ne jamais utiliser son propre dentifrice, car il contient des substances toxiques pour lui.

 

Enfin, l'automédication doit absolument être prohibée, quelle que soit la situation.

Dernière modification : 07/30/2021.