L'intoxication du chien au chlore et à l'eau de piscine

Un Grand Danois au pelage merle boit l'eau d'une piscine

L'été est bien souvent synonyme de baignades, y compris pour les chiens. Certains d'entre eux ont même accès à une piscine, et ne se privent généralement pas pour en profiter : quoi de plus agréable en effet que de pouvoir y faire un petit plongeon et s'y dégourdir les pattes quand les températures augmentent ?


Toutefois, l'eau des piscines contient des substances toxiques - notamment du chlore - susceptibles d'empoisonner gravement un chien qui en avale un peu trop. Certaines précautions s'avèrent donc nécessaires pour éviter que la baignade ne tourne à la catastrophe...

Pourquoi l'eau des piscines est-elle nocive ?

Pourquoi l'eau des piscines est-elle nocive ?

Comme chacun sait, l'eau des piscines contient différents produits chimiques permettant notamment de la désinfecter et de détruire bon nombre de microbes, algues et autres organismes pathogènes qui pourraient sans cela s'y multiplier. Le produit le plus utilisé à cette fin est le chlore, mais il en existe d'autres - par exemple le brome ou le sel.

 

Ces différents éléments ne sont pas toxiques pour l'organisme d'un chien à faible dose, et heureusement : il peut parfaitement se baigner et avaler un peu d'eau de piscine sans que cela soit problématique. Ils peuvent toutefois être dangereux s'ils sont absorbés en grande quantité, car ils provoquent alors une déshydratation rapide, susceptible d'entraîner un coma voire la mort.

 

Le risque d'empoisonnement avec l'eau de piscine est donc globalement le même que le risque d'intoxication d'un chien à l'eau de mer.

Les symptômes de l'intoxication d'un chien à l'eau de piscine

Un chien déshydraté halète

Les symptômes lorsqu'un chien s'intoxique avec de l'eau de piscine dépendent notamment du produit utilisé pour la désinfecter. Dans le cas du chlore, du sel ou du brome (qui sont les produits les plus fréquemment employés), l'absorption d'une grande quantité d'eau de piscine provoque une déshydratation rapide.

 

Celle-ci se traduit par des diarrhées, des vomissements, des nausées et/ou une hypersalivation. Il s'agit d'un véritable cercle vicieux, car ces symptômes aggravent la déshydratation en augmentant les pertes de liquides.

 

Si l'empoisonnement est sévère, l'état du chien peut rapidement empirer : il devient alors léthargique, se met à trembler et/ou à convulser, voire tombe dans le coma. Dans les cas les plus graves, l'issue est fatale.

Que faire si mon chien boit de l'eau de piscine ?

Un chien boit l'eau d'une piscine

Quel que soit le produit utilisé pour désinfecter l'eau de la piscine (chlore, sel, brome...), un chien qui en avale une petite quantité ne risque normalement pas grand-chose. Le mieux à faire consiste simplement à lui donner de l'eau douce à boire, afin de compenser l'apport en produits chimiques et ce faisant d'éviter la déshydratation.

 

En revanche, si jamais il en avale une grande quantité, que ce soit volontairement (parce qu'il a soif ou pour goûter) ou accidentellement (par exemple en buvant la tasse ou en manquant de se noyer), il est important de contacter un vétérinaire sans attendre, même s'il n'a pas encore de symptôme. En effet, si la quantité d'eau bue est suffisamment importante par rapport à son gabarit, elle est susceptible de mettre sa vie en danger ; il est alors généralement préférable de le placer sous perfusion afin de favoriser l'élimination des produits chimiques et ainsi éviter qu'il ne se déshydrate.

Réduire le risque qu'un chien s'intoxique avec l'eau de la piscine

Un chien Boxer debout à côté d'une piscine dans un jardin

Il n'est pas forcément nécessaire ni pertinent d'aller jusqu'à priver son chien de toute baignade pour éviter qu'il ne s'empoisonne avec l'eau de la piscine. En effet, quelques précautions simples s'avèrent normalement suffisantes.

 

Ainsi :

 

  • faire en sorte qu'il ait toujours à sa disposition une gamelle d'eau fraîche et propre, et lui proposer régulièrement à boire (en particulier quand il fait chaud) évite qu'il ne soit tenté de se désaltérer directement dans la piscine lorsqu'il a soif ;

 

  • s'abstenir de le faire plonger pour aller chercher un objet au fond du bassin évite qu'il absorbe de l'eau à cette occasion ;

  • ne pas le faire nager avec quelque chose dans la gueule (bâton, jouet, balle...) qui l'oblige à garder la bouche ouverte évite qu'il avale l'eau qui entre dedans pendant qu'il se meut ;

 

  • faire en sorte de ne pas surdoser la piscine en produits chimiques limite la dangerosité de l'eau au cas où il en avalerait accidentellement - par exemple en buvant la tasse. En effet, comme le dit le célèbre adage, « c'est la dose qui fait le poison » ;

 

  • prendre le temps de le rincer à l'eau douce après la baignade a pour effet de débarrasser son pelage des produits chimiques : cela évite non seulement qu'il en absorbe en se léchant, mais aussi que sa peau ne soit irritée à cause du chlore, du sel... ;

 

  • bloquer l'accès à la piscine lorsqu'elle n'est pas utilisée est un bon moyen d'empêcher qu'il ne puisse y accéder quand personne ne le surveille. Cela limite d'ailleurs du même coup le risque de noyade du chien.

 

Suivre ces quelques conseils ne garantit pas un risque zéro, car celui-ci n'existe pas. Néanmoins, cela limite fortement la probabilité d'un empoisonnement à l'eau de piscine.

Dernière modification : 10/11/2021.