L'intoxication du chien à la nicotine et aux cigarettes

Une femme fume une cigarette électronique à côté de son chien

Les méfaits de la cigarette et du tabac sur la santé des humains sont connus depuis longtemps. Ce que l'on sait moins en revanche, c'est que les animaux domestiques sont eux aussi concernés.


En particulier, la nicotine est une substance toxique pour les chiens, les chats et d'autres espèces. Absorbée en quantité par l'organisme, elle peut causer un empoisonnement rapide et potentiellement mortel.


Que l'on soit soi-même fumeur ou non, des précautions s'imposent donc pour éviter les accidents.

Pourquoi la nicotine est-elle dangereuse pour les chiens ?

Un homme porte son chien dans un sac tout en fumant une cigarette

La nicotine est une substance d'origine végétale produite par différentes plantes, comme le tabac, la tomate ou encore l'aubergine. Elle possède des propriétés insecticides, fongicides et acaricides : sa présence dans les feuilles et les tiges des végétaux leur offre une protection efficace contre bon nombre d'insectes, d'acariens et de champignons qui pourraient sans cela s'en prendre à eux.

 

La nicotine a donc une action plutôt bénéfique pour les végétaux, mais est en revanche toxique pour les animaux - notamment les chiens. En effet, elle altère le fonctionnement de certains neurotransmetteurs situés dans le cerveau, et plus particulièrement le système nerveux central. De ce fait, elle peut causer une mort rapide dès lors qu'elle est absorbée en grande quantité.

 

La dose mortelle de nicotine pour un chien est de l'ordre de 10 mg par kilo de masse corporelle. Cela signifie par exemple qu'un animal qui pèse 5 kg peut mourir en ingérant seulement 50 mg de nicotine. Pour un animal de grande taille, la quantité nécessaire est plus importante : elle est par exemple de 250 mg s'il pèse 25 kg, et de 500 mg s'il pèse 50 kg.

Les produits contenant de la nicotine

Un chien renifle un mégot de cigarette jeté sur un sentier

La nicotine est une substance toxique que l'on retrouve dans un certain nombre de produits et d'éléments du quotidien :

  • les cigarettes (y compris électroniques), le tabac à rouler, les mégots et la fumée de cigarette ;
  • les médicaments de sevrage tabagique, comme les patchs, les comprimés, les gommes à mâcher ou les inhaleurs ;
  • les feuilles de certaines plantes, comme le tabac, la tomate, les fougères, l'aubergine... ;
  • certains produits insecticides, en particulier les néonicotinoïdes (à base de nicotine).

 

Dans la pratique, ce sont surtout les cigarettes, le tabac à rouler, les mégots et les recharges des cigarettes électroniques qui sont susceptibles de causer l'intoxication d'un chien à la nicotine. En effet, ce sont les produits qui en contiennent le plus et que l'animal a le plus de chances de rencontrer (par exemple sur la route pendant une promenade, dans un cendrier ou dans les affaires d'un de ses maîtres si le foyer compte des fumeurs).

Quelle quantité de nicotine y a-t-il dans une cigarette ?

Un Bouledogue Français renifle des mégots de cigarette dans un cendrier

La quantité de nicotine dans une cigarette dépend de la marque et du type dont il s'agit.

 

Dans l'ensemble, une cigarette contient entre 10 et 30 mg de nicotine. Cette quantité diffère toutefois de celle inscrite sur le paquet : en effet, cette dernière correspond seulement à la nicotine inhalée par la personne qui fume, et non pas à celle effectivement présente à l'intérieur de la cigarette. Une seule cigarette peut donc suffire à tuer un tout petit chien s'il l'avale par accident, tandis qu'un de ses congénères très grand et imposant peut mourir en ingérant un paquet de vingt.

 

Les mégots renferment évidemment moins de nicotine que les cigarettes entières, mais ils en contiennent tout de même et continuent d'en libérer dans leur environnement une fois jetés. En particulier, ceux qui atterrissent dans de l'eau (par exemple une flaque) peuvent rendre cette dernière toxique.

 

En revanche, s'il est vrai que la fumée de cigarette l'est également - et que le tabagisme passif des chiens est une réalité -, elle n'est pas suffisamment concentrée en nicotine pour provoquer une intoxication brutale. Comme chez l'être humain, les effets néfastes sur la santé de l'animal se voient plutôt sur le long terme.

Les symptômes de l'intoxication d'un chien à la nicotine

Un chien Carlin léthargique allongé sur un fauteuil

Les symptômes d'une intoxication du chien à la nicotine ressemblent beaucoup à ceux que l'on observe dans d'autres cas d'empoisonnement.

 

En effet, les premiers signes à apparaître sont d'ordre digestif : des diarrhées, des vomissements, une hypersalivation... Ils surviennent quelques heures après l'intoxication et peuvent se manifester même si la quantité ingérée n'est pas très importante.

 

En revanche, si l'empoisonnement est sévère, des troubles neurologiques viennent dans un second temps s'ajouter aux problèmes digestifs : on constate par exemple une agitation inhabituelle ou à l'inverse une léthargie, des tremblements voire des convulsions, des difficultés de coordination des membres ou encore une paralysie. Si rien n'est fait, ces symptômes peuvent évoluer vers d'autres troubles plus graves tels que des difficultés respiratoires ou cardiovasculaires, un coma, voire la mort du chien.

Que faire en cas d'empoisonnement d'un chien à la nicotine ?

Un chien est placé sous perfusion dans une clinique vétérinaire

Qu'il soit avéré ou seulement supposé, l'empoisonnement d'un chien à la nicotine nécessite de réagir très rapidement, car l'issue peut être fatale si l'animal n'est pas pris en charge rapidement.

 

Par conséquent, lorsqu'on soupçonne qu'il a avalé des mégots de cigarette, du tabac ou tout autre élément contenant de la nicotine, il est crucial de contacter un vétérinaire sans attendre, de lui décrire la situation et d'attendre ses instructions. Selon la quantité ingérée et le gabarit de l'intéressé, une hospitalisation d'urgence peut s'avérer nécessaire.

 

En l'absence de symptômes, ou si ces derniers sont légers, le praticien peut se contenter de donner à l'animal du charbon actif afin de limiter l'absorption de nicotine par son organisme, puis de surveiller son état. En revanche, si l'empoisonnement est plus avancé, une mise sous perfusion et l'administration de divers médicaments sont généralement nécessaires afin d'éviter une aggravation de la situation.

 

Dans l'ensemble, le pronostic est bon et la guérison sans séquelles est probable dès lors que la prise en charge est rapide. Dans le cas contraire, le décès de l'animal peut survenir rapidement, en particulier si les quantités ingérées sont importantes. Dans le doute, mieux vaut donc contacter un vétérinaire sans attendre.

Réduire le risque qu'un chien s'empoisonne avec de la nicotine

Un chien assis à côté d'un cendrier plein de mégots

Il n'est pas très difficile de prévenir l'empoisonnement d'un chien à la nicotine. En effet, quelques mesures simples et de bon sens s'avèrent très efficaces pour diminuer fortement les risques :

 

  • ne pas laisser traîner des paquets de cigarette ou de tabac n'importe où dans la maison ;

 

  • jeter les mégots dans des endroits inaccessibles pour l'animal (par exemple une poubelle fermée) ;

 

  • ne pas cultiver de tabac chez soi comme plante d'ornement, ou à défaut le placer à un endroit qu'il ne peut pas atteindre, afin qu'il ne puisse en mâchouiller les feuilles ou les graines ;

 

  • ne pas le laisser renifler les mégots qu'il trouve sur le sol pendant ses sorties ;

  • utiliser des pesticides qui ne sont pas à base de nicotine (les néonicotinoïdes).

Ces quelques précautions permettent de limiter fortement le risque d'intoxication du chien à la nicotine. Par ailleurs, l'idéal pour sa santé est aussi d'éviter de fumer (ou de laisser quelqu'un fumer) à côté de lui ou dans une pièce où il passe beaucoup de temps, afin de lui épargner également les effets du tabagisme passif. Ce dernier est en effet source d'innombrables problèmes respiratoires et de différents cancers des chiens : poumon, gueule, gorge...

Dernière modification : 10/11/2021.