L'insuffisance hépatique chez le chien

L'insuffisance hépatique chez le chien

Fréquence : Commune
Gravité :  Varie en fonction des cas
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

L'insuffisance hépatique est une défaillance du foie, qui n'est plus en mesure d'assurer toutes ses fonctions. En effet, le foie, organe glandulaire, est responsable du métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, de la sécrétion de la bile, de la production de facteurs de la coagulation sanguine, du stockage des vitamines A, D, E et K, ainsi que de la détoxification sanguine.

 

L'insuffisance hépatique peut être aiguë ou chronique, et les causes possibles sont nombreuses : virales (hépatite de Rubarth), infectieuses, inflammatoires, toxiques, médicamenteuses, immunitaires, tumorales...

 

L'insuffisance hépatique aiguë survient brutalement et évolue rapidement. Pour autant, que la cause soit connue ou non, elle est de courte durée, puisque la prise en charge par un vétérinaire permet généralement la guérison complète du chien. De son côté, l'hépatite chronique est progressive et nécessite un traitement du chien sur la durée. Chez le chien âgé, l'hépatite est souvent chronique. 

 

Certaines races sont plus prédisposées que d'autres à l'insuffisance hépatique, comme c'est le cas du Doberman ou du Caniche.

 

Les symptômes de l'insuffisance hépatique du chien sont progressifs. En effet, dans un premier temps, elle peut se manifester par des vomissements, de la diarrhée, un amaigrissement, un ictère, ou encore des signes de déshydratation. Des tremblements musculaires, des troubles nerveux, un épanchement abdominal, mais aussi des hémorragies liées à un problème de coagulation peuvent également survenir. 

 

Malheureusement, les symptômes d'une insuffisance hépatique n'apparaissent qu'une fois qu'une grande partie du foie (plus ou moins 75%) est déjà détruit. 

 

Le traitement d'une insuffisance hépatique passe en premier lieu par le traitement de l'affection à l'origine. Divers traitements visant à soulager le chien sont également mis en place, comme des perfusions contre la déshydratation, des médicaments contre les vomissements, des transfusions sanguines... Un régime alimentaire spécifique, à poursuivre à vie, est également prescrit.

 

Malheureusement, dans les cas les plus graves, une insuffisance hépatique incurable mène à l'euthanasie du chien.

Dernière modification : 12/19/2020.