L’incontinence chez le chien

L’incontinence du chien survient lorsque celui-ci n’a plus le contrôle de sa vessie. Elle se manifeste par des fuites urinaires involontaires plus ou moins importantes, ce qui n’a donc rien à voir avec la malpropreté du chien. Un chien atteint d’incontinence ne pouvant maitriser ses fuites, il est inutile de le gronder.


 


Par contre, cette maladie peut être traitée ; c’est pourquoi il est important de bien l’identifier, et par la suite en déterminer la cause. 

Partager :  

Les symptômes de l’incontinence du chien

Le principal symptôme de l’incontinence canine est évidemment que le chien urine dans des situations inhabituelles, par exemple à l’intérieur, alors qu’il est d’habitude propre. Certains chiens urinent en continu, par très petites quantités. D’autres perdent le contrôle de leur vessie lors d’un changement de position (en se relevant, par exemple) ou pendant leur sommeil.

 

On peut également constater d’autres symptômes. Par exemple, si l’incontinence est due à une cystite, le chien peut avoir tendance à se lécher de façon excessive les parties génitales.

 

Si vous constatez que votre chien urine de façon inhabituelle et/ou que vous retrouvez des traces d’urine le matin, il est possible que votre chien souffre d’incontinence.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Les causes de l’incontinence canine

Les causes pouvant être à l’origine de l’incontinence d’un chien sont multiples. Or, pour pouvoir la traiter efficacement, il est nécessaire de savoir à quoi elle est due. En l’occurrence, il faut distinguer les facteurs prédisposants d’une part, et les facteurs extérieurs d’autre part.

Les facteurs prédisposants de l’incontinence du chien

Une malformation congénitale

L’incontinence urinaire peut toucher les chiens dès la naissance, si elle est due à une malformation. Elle peut notamment être causée par une ectopie urétérale, une malformation des uretères. Si le chien est jeune, c’est probablement la cause de son incontinence.

 

Attention néanmoins à ne pas confondre un jeune chien incontinent et un jeune chien qui n’a pas encore achevé l’apprentissage de la propreté. Le comportement du chien montre bien la différence : un chien incontinent urine sans se contrôler, parfois même en marchant, alors qu’un chien malpropre se met en position pour faire ses besoins. Le problème est simplement qu’il ne les fait pas à l’endroit voulu.

 

Le diabète

Le diabète du chien, qui se manifeste par un taux élevé de glucose dans son sang, peut être une des raisons de son incontinence. En effet, cette maladie oblige le chien à boire de façon excessive, et donc à uriner fréquemment.

Une prédisposition héréditaire

Certaines races de chiens sont davantage prédisposées génétiquement que d’autres à souffrir d’incontinence canine. Parmi ces races, les Springers anglais, les Cockers Spaniels et les Dobermanns.

Les facteurs extérieurs et temporels de l’incontinence du chien

Outre les facteurs prédisposants, certains événements de la vie d’un chien, comme la stérilisation ou une maladie, peuvent entraîner son incontinence. Cette dernière peut aussi tout simplement être liée à son âge.

La stérilisation

La stérilisation est la cause majeure de l’incontinence chez les chiennes. La plupart des cas d’incontinence du chien sont observés chez des femelles âgées et stérilisées. De fait, les chiffres indiquent qu’environ 20% des chiennes stérilisées deviennent incontinentes dans les 3 ans qui suivent leur opération.

 

Même si cela est moins fréquent, les chiens castrés ont eux aussi des chances de souffrir d’incontinence.

Les infections des voies urinaires

Une infection de la paroi de la vessie (de type cystite) peut entraîner une perte du contrôle des urines. En cas de cystite, le chien manifestera dans la plupart des cas le symptôme du léchage inhabituel et fréquent de ses parties intimes, ce qui facilite l’identification de cette cause.

 

La myélopathie

La myélopathie (ou dégénérescence de la moelle épinière) est une maladie qui apparaît le plus fréquemment chez les chiens âgés. Elle entraîne une paralysie des membres postérieurs, à l’origine d’une incontinence urinaire et fécale.

Les causes neurologiques

Si le chien incontinent est âgé, la dégénérescence neurologique est sûrement la cause de sa maladie. En effet, si les nerfs qui commandent les muscles de la vessie ne transmettent plus correctement les messages, l’animal perd le contrôle de ses émissions d’urine.

Comment réagir face à l’incontinence du chien

L’incontinence du chien ne doit pas être prise à la légère. En effet, si elle est parfois simplement due à sa stérilisation ou au vieillissement du chien, la perte de contrôle des urines peut aussi avoir des origines plus graves.

 

Le premier réflexe à adopter est donc de l’emmener chez le vétérinaire. Seul un professionnel pourra déterminer de façon certaine la cause de l’incontinence du chien et la traiter en conséquence. Dans certains cas, des examens plus poussés seront nécessaires. Une fois l’origine du problème identifiée, il sera possible d’envisager un traitement médical ou une intervention chirurgicale.

 

En attendant, afin de rendre la situation moins difficile, vous pouvez adapter votre logement, par exemple en protégeant les textiles où votre chien a l’habitude de s’asseoir ou de se coucher. Il existe aussi des alaises jetables à placer sur le couchage de l’animal, ainsi que des protège-matelas imperméables. On trouve également dans le commerce des couches jetables pour chien, ainsi que des culottes pour chien dans lesquelles peuvent être insérées des couches jetables.

Peut-on guérir l’incontinence du chien ?

Si elle est pénible au quotidien, l’incontinence du chien peut néanmoins être soignée.

 

Si elle est due à sa stérilisation, il est possible de soigner l’animal grâce à un traitement médical qui augmentera le tonus de son sphincter à l’aide d’un supplément d’hormones.

 

En cas d’infection, comme dans le cas d’une cystite, la fin de l’infection marquera tout simplement la fin des symptômes.

 

Dans le cas d’une atteinte de la moëlle épinière ou d’une malformation, le recours à une opération chirurgicale permettra de remédier au problème.

 

Enfin, si la cause est neurologique, un traitement médical à vie peut soigner le chien.

Le mot de la fin

L’incontinence peut être source de stress pour le chien comme pour son maître. Si elle n’est pas à prendre à la légère et qu’il est possible de s’en accommoder, il ne faut pas en tout état de cause faire porter la faute à votre compagnon, qui n’est pas responsable des dégâts qu’il engendre. Pour mettre fin à cette situation inconfortable, le mieux est de se rendre le plus rapidement possible chez un vétérinaire, afin d’établir la cause du problème et de décider d’un traitement.

Dernière modification : 12/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chien, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chien tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Discussions sur ce sujet