L'hypertension chez le chien : causes, symptômes, traitements...

Un vétérinaire mesure la pression artérielle d'un chien

Fréquence : Assez rare
Gravité :  Importante
Maladie génétique : Non
Traitement : Atténuable par médicaments

 

L'hypertension artérielle, souvent abrégée en hypertension, est un problème cardiovasculaire caractérisé comme son nom l'indique par une tension (c'est-à-dire une pression artérielle) trop élevée. En d'autres termes, la force exercée par le sang sur les parois des artères est trop importante par rapport à la normale.

 

Contrairement à ce qu'on constate chez l'être humain, l'hypertension est assez rare chez le chien. Il n'est toutefois pas impossible qu'elle soit en réalité sous-diagnostiquée, étant donné que des symptômes ne sont pas toujours présents.

Les causes de l'hypertension chez le chien

Un chien noir en surpoids allongé dans l'herbe
Un surpoids important peut causer de l'hypertension

Contrairement à ce que l'on observe chez l'être humain, l'hypertension artérielle est chez le chien quasiment toujours la conséquence d'autres problèmes de santé clairement identifiés.

 

Parmi les maladies susceptibles de causer une hypertension chez le meilleur ami de l'Homme, on peut citer en particulier :

 

Il en existe d'autres, mais celles-ci sont les plus fréquentes chez le chien.

Les conséquences de l'hypertension chez le chien

Un chien malade caché sous une couverture

Chez le chien comme chez l'Homme, l'hypertension n'est pas un problème bénin. En effet, elle peut avoir à terme des répercussions potentiellement graves sur différentes parties de l'organisme, même si cela ne se voit pas forcément tout de suite.

 

Ainsi, elle augmente notamment le risque de :

  • saignements et hémorragies, surtout là où les vaisseaux sanguins sont les plus fins : nez, yeux, appareil digestif... ;
  • troubles cérébraux, notamment d'accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • problèmes oculaires (hémorragies intra-oculaires, décollement de la rétine...), pouvant aboutir à une baisse de la vue voire à une cécité ;

 

Les conséquences à plus ou moins brève échéance d'une hypertension sont donc loin d'être négligeables. C'est pourquoi il ne faut pas laisser traîner le problème si des symptômes se manifestent, et contacter un vétérinaire en cas de doute.

Les symptômes de l'hypertension chez le chien

Un chien fatigué allongé sur un canapé

Les symptômes de l'hypertension chez le chien sont bien moins visibles que chez l'être humain : ils peuvent donc facilement passer inaperçus. Tout dépend en fait de sa gravité et des organes et tissus touchés.

 

Dans le cas où l'hypertension est suffisamment prononcée pour être visible, on constate généralement a minima des symptômes généraux tels qu'une léthargie, un état de faiblesse chronique, une intolérance à l'effort et/ou une respiration anormale. C'est d'ailleurs souvent ce qui attire l'attention et amène à consulter un vétérinaire.

 

Peuvent ensuite s'y ajouter, en fonction des organes et tissus impactés, d'autres signes cliniques tels que :

  • des saignements sans cause connue au niveau des yeux, du nez, de l'arrière-train... ;
  • des troubles neurologiques : agitation, tremblements... ;
  • des comportements trahissant des problèmes de vue : le chien semble gêné par la lumière du jour, se cogne contre les meubles...

Le diagnostic de l'hypertension chez le chien

Mesure de la pression artérielle d'un chien avec un tensiomètre

Comme chez l'être humain, le diagnostic de l'hypertension d'un chien repose notamment sur la mesure de sa tension artérielle.

 

Quelle que soit sa race, la tension artérielle d'un chien est considérée comme normale lorsqu'elle se situe en moyenne entre 95 et 135 mmHg (l'unité utilisée pour la mesurer) sur un cycle entier de battement de coeur, c'est-à-dire une contraction puis une dilatation. On considère ainsi qu'un chien souffre d'hypertension lorsque sa pression est supérieure à 160 mmHg, puisque c'est à partir de ce seuil que des problèmes de santé sont susceptibles d'apparaître. Entre 135 et 160 mmHg, la pression est certes plus élevée que la normale, mais ce n'est techniquement pas encore considéré comme de l'hypertension.

 

Toutefois, cette mesure est susceptible d'être biaisée, en particulier si l'animal est stressé lorsque le vétérinaire la réalise - ce qui est souvent le cas. En effet, le stress augmente la pression artérielle. Pour cette raison, le diagnostic d'hypertension n'est généralement posé qu'après plusieurs mesures réalisées à différentes occasions et/ou la mise en évidence de lésions des tissus, en particulier au niveau oculaire.

 

Dans le cas où une hypertension est effectivement diagnostiquée, le professionnel réalise d'autres examens afin de mettre en évidence la cause sous-jacente, si c'est possible.

Le traitement de l'hypertension chez le chien

Le traitement d'un chien souffrant d'hypertension recouvre deux aspects :

  • faire disparaître sa cause sous-jacente, si c'est possible ;
  • faire baisser la pression artérielle, pour limiter les dégâts sur l'organisme.

Le traitement de la cause sous-jacente

Une femme donne un sirop à boire à son chien

Chez le chien, l'hypertension est la plupart du temps la conséquence d'un autre problème de santé, comme l'obésité, le diabète ou encore l'hypothyroïdie. C'est donc cette cause sous-jacente qu'il faut chercher à traiter, afin de faire disparaître naturellement l'hypertension.

 

Par exemple :

  • le diabète se gère avec des injections d'insuline ;
  • l'obésité se traite avec un régime destiné à faire perdre du poids ;
  • l'hypothyroïdie se maîtrise avec des hormones de synthèse ;
  • etc.

 

Il arrive toutefois que la cause de l'hypertension ne soit pas soignable : c'est le cas par exemple de l'insuffisance rénale chronique. Dans ces cas-là, la seule action possible est de mettre en place un traitement destiné à faire baisser la tension du chien, pour limiter le risque de complications.

Le traitement pour faire baisser la tension

Un homme donne un médicament à son chien

Un traitement pour faire baisser la tension d'un chien est utile lorsque :

  • la cause de l'hypertension n'est pas connue, ou n'est pas soignable rapidement (voire pas soignable du tout) ;
  • la tension est particulièrement élevée, au point que des complications sont à craindre prochainement - voire sont déjà présentes.

 

Ce traitement est médicamenteux. Il existe à ce jour une dizaine de molécules efficaces pour la gent canine : le choix revient au vétérinaire, en fonction notamment de la cause de l'hypertension, de sa gravité, et des éventuelles autres maladies présentes. Toutefois, les molécules privilégiées chez le chien sont le bénazépril et l'énalapril : ce sont d'ailleurs celles qui sont généralement testées en premier, les autres étant utilisées si les premières sont mal tolérées ou dans le cas de certaines complications (notamment une insuffisance cardiaque ou rénale).

 

Quelles que soient les molécules employées, le traitement doit être pris dans la durée, et nécessite un suivi régulier chez un vétérinaire afin de mesurer son efficacité et la façon dont l'organisme le tolère. Ainsi, une visite est réalisée tous les 7 à 10 jours après sa mise en place (voire tous les quelques jours en cas d'hypertension sévère), puis tous les 1 à 4 mois une fois que la pression artérielle s'est stabilisée à un niveau acceptable (en général entre 110 et 140 mmHg).

Dernière modification : 12/02/2021.

Sommaire de l'article

Chatsdumonde.com Vous aimez aussi les chats ?

Vous aimez aussi les chats ?