L'hyperoestrogénisme chez la chienne

L'hyperoestrogénisme chez la chienne

Fréquence : Répandue
Maladie héréditaire :  Non
Vice rédhibitoire : Non

 

L'hyperoestrogénisme est une maladie hormonale touchant principalement les chiennes non stérilisées d'âge moyen ou âgées, et qui se manifeste surtout par des troubles cutanés. Cette maladie découle d'une production anormale d'oestrogènes ou d'un déséquilibre au niveau des différentes hormones sexuelles. 

 

L'hyperoestrogénisme se décèle chez les femelles non stérilisées par des kystes ovariens, ou plus rarement par des tumeurs ovariennes.

 

Certaines races de chiens, comme le Bouledogue français ou le Bouledogue anglais, y sont prédisposées. 

 

Les symptômes de l'hyperoestrogénisme sont surtout d'ordre cutané. On note principalement une perte de poils bilatérale, qui commence dans la région du périnée et remonte progressivement sur le reste du corps, épargnant seulement la tête et les pattes de la chienne. Fréquemment, l'animal peut souffrir de lichénification (sa peau devient sèche et pelliculaire, comme le lichen), mais aussi d'une sécrétion anormale de sébum. Des complications, comme une pyodermite du chien, sont également possibles. De plus, les mamelles et la vulve de la chienne peuvent être hypertrophiées, et son cycle sexuel peut en souffrir (chaleurs de la chienne plus longues et plus fréquentes, pseudos gestations...).

 

L'hyperoestrogénisme se traite surtout par la stérilisation de la chienne. Les symptômes cutanés régressent généralement dans les 3 à 6 mois après l'opération. 

Dernière modification : 21/09/2018.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Discussions sur ce sujet