L'empoisonnement du chien par des cyanobactéries

Une éclosion de cyanobactéries sur un lac

Chaque année, des chiens sont victimes d'accidents alors qu'ils se baignent en eau douce.


En effet, au delà du risque de noyade, qui est généralement assez bien identifié par les maîtres, il existe aussi un risque d'intoxication mortelle en cas d'ingestion d'une eau contaminée par des microbes dangereux, notamment des cyanobactéries. Le phénomène concerne tous les pays, mais le risque est surtout élevé quand il fait chaud.


Voici les signes qui se manifestent lorsqu'un chien est empoisonné par des cyanobactéries, la conduite à tenir dans une telle situation ainsi que des conseils pour éviter qu'elle ne se produise.

Que sont les cyanobactéries ?

Un lac pollué par un grand nombre de cyanobactéries
Des cyanobactéries en surnombre rendent l'eau verdâtre

Les cyanobactéries sont des bactéries de couleur bleu-vert qui possèdent la particularité de pouvoir pratiquer la photosynthèse, comme les plantes. Ainsi, elles captent la lumière du soleil et s'en servent pour produire certaines molécules dont elles ont besoin pour vivre et se développer. En raison de leur couleur caractéristique, on les appelle aussi cyanophycées, ou plus communément « algues bleues » ou « algues bleu-vert » .

 

Il existe plusieurs milliers d'espèces différentes de cyanobactéries, réparties un peu partout dans le monde. Elles vivent surtout dans l'eau (lacs, étangs, rivières, mais aussi mers et océans) et prolifèrent surtout dans les eaux stagnantes et/ou de mauvaise qualité, en particulier pendant l'été et les fortes chaleurs. Lorsqu'elles sont très nombreuses, elles forment des sortes de filaments verts ou de poudre verte à la surface.

 

Certaines d'entre elles sont toutefois dangereuses pour les humains et les animaux qui les ingèrent, car elles produisent différents types de toxines affectant les muqueuses, le cerveau et/ou le foie. Elles peuvent alors causer un grave empoisonnement lorsqu'elles sont présentes en grande quantité dans l'eau. Elles sont d'ailleurs responsables chaque année de plusieurs dizaines de décès de chiens à travers le monde, et font donc l'objet d'une surveillance particulière de la part des autorités : il arrive ainsi que certains lieux soient fermés à la baignade à la suite de la découverte de cyanobactéries.

Les symptômes de l'empoisonnement d'un chien par des cyanobactéries

Un chien maladie en train de vomir

Un chien qui ingère un grand nombre de toxines produites par des cyanobactéries (par exemple en buvant dans l'eau d'un lac ou d'un étang contaminé) peut être gravement empoisonné, voire succomber.

 

Les symptômes dépendent essentiellement des toxines qui ont été ingérées, et donc des cyanobactéries présentes dans le lieu de baignade. On en distingue notamment deux types :

 

  • des symptômes nerveux, tels qu'une agitation importante, des tremblements au niveau des membres postérieurs, des pertes d'équilibre, des difficultés respiratoires, une hypersalivation... Ils apparaissent généralement dans l'heure qui suit l'ingestion. Dans les cas les plus graves, ils peuvent conduire à une paralysie respiratoire susceptible d'entraîner la mort de l'animal ;

 

  • des symptômes digestifs, dans le cas où les toxines attaquent le foie du chien. Ils se manifestent le cas échéant dans les heures suivant l'ingestion et prennent la forme de nausées, de vomissements et de diarrhées. Si l'intoxication est importante, la dégradation du foie peut entraîner la mort en seulement quelques jours.

 

Un même chien peut cumuler les deux types de symptômes à la fois : ses chances de survie sont alors encore plus faibles.

 

Il convient au passage de préciser que les cyanobactéries sont également toxiques pour les humains, mais nettement moins dangereuses que pour leurs compagnons. Les principaux symptômes chez l'Homme sont des irritations cutanées, de la fièvre, des troubles digestifs (crampes, diarrhées, vomissements...), des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des maux de tête.

Que faire en cas d'intoxication d'un chien par des cyanobactéries ?

Un chien malade placé sous perfusion chez un vétérinaire

L'intoxication d'un chien par des cyanobactéries est souvent fatale car son état de santé se dégrade très vite, en particulier si des troubles neurologiques sont présents.

 

Pour cette raison, si on soupçonne un empoisonnement voire qu'on constate effectivement des symptômes nerveux ou digestifs après qu'il se soit baigné, il ne faut pas perdre une seconde et se rendre immédiatement chez le vétérinaire le plus proche - non sans lui avoir téléphoné au préalable afin de l'informer qu'on arrive et de s'assurer qu'il est disponible pour prendre en charge l'animal. Si c'est possible, mieux vaut prélever un peu de l'eau en question et/ou ramasser les vomissures si le chien a vomi : cela permettra d'effectuer des analyses et de confirmer la présence éventuelle de cyanobactéries.

 

S'il n'est pas trop tard pour intervenir, le vétérinaire place l'animal sous perfusion et lui administre un traitement afin de faciliter l'élimination des toxines et réduire ses symptômes. Selon les cas, une intubation peut être nécessaire afin de l'aider à respirer convenablement.

Réduire le risque d'empoisonnement du chien par des cyanobactéries

Un maître donne de l'eau à boire à son chien

Dans la mesure où l'empoisonnement d'un chien par des cyanobactéries est souvent mortel, il est important d'avoir conscience du risque et de connaître les mesures de prévention qui s'imposent, mais aussi bien sûr de les respecter.

 

Ainsi, il est essentiel en premier lieu de bien choisir les lieux de baignade de son chien et d'éviter tous les endroits suspects, en particulier les eaux stagnantes avec des reflets ou des filaments verts en surface. Bien évidemment, tous les lacs, étangs et points d'eau semblant contenir des algues vertes ne sont pas forcément dangereux, mais dans le doute, mieux vaut s'abstenir. Par ailleurs, il faut garder en tête que si l'été est indéniablement la saison la plus propice à la prolifération des cyanobactéries, celles-ci peuvent en réalité être dangereuses à tout moment de l'année.

 

Les autorités effectuent d'ailleurs régulièrement des contrôles de la qualité des eaux dans les sites où les baignades sont autorisées, et y interdisent l'accès en cas de doute, justement pour prévenir les accidents. Au-delà du fait de se limiter aux lacs et étangs autorisés aux chiens plutôt que de laisser son animal faire trempette dans les lieux non contrôlés, il est donc judicieux de prendre l'habitude de se renseigner sur la qualité de l'eau à l'endroit où on envisage se rendre, et bien sûr de respecter les éventuels interdits sanitaires.

 

Enfin, pour qu'il ne soit pas tenté de boire une eau potentiellement insalubre, il faut toujours emporter avec soi des bouteilles d'eau potable et proposer régulièrement à son chien de s'hydrater. Cette mesure le protège d'ailleurs aussi d'autres maladies comme la leptospirose et la campylobactériose, qui s'attrapent notamment en buvant de l'eau souillée.

Dernière modification : 10/11/2021.