L'asthme chez le chien

L'asthme chez le chien - Les maladies respiratoires chez le chien

Fréquence : Commune
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

Tout comme chez l'être humain, l'asthme chez le chien touche les voies respiratoires. Il peut s'agir d'une maladie permanente, chronique, ou d'une conséquence d'une allergie. L'asthme est dû à une inflammation plus ou moins importante des voies respiratoires, bronches et petites bronches en particulier, déclenchant une difficulté à respirer. 

 

Il n'existe pas réellement de races prédisposées à cette affection des voies respiratoires. Pour autant, les races de chiens à museau écrasé, comme le Boxer, le Bouledogue Français ou le Carlin, y sont généralement plus sensibles. Cette maladie peut toucher tous les types de chien, les petits comme les grands. L'obésité peut également en aggraver les symptômes. 

 

Les symptômes sont similaires à ceux de l'être humain. Une toux sèche et persistante, une respiration sifflante, une fatigue persistante, voire des vomissements après un effort, sont quelques signes qui doivent alerter les propriétaires. 

 

En l'examinant, le vétérinaire pourra déterminer si l'asthme est dû à une maladie, comme la toux du chenil ou des tumeurs, ou bien est causé par une allergie du chien.

 

L'asthme se soigne avec des anti-asthmatiques et des antihistaminiques (médicament luttant contre l'histamine, une substance naturelle de l'organisme qui déclenche les réactions allergiques). Des piqûres d'épinéphrine (adrénaline) peuvent également être effectuées en cas de crise grave.

Dernière modification : 12/12/2020.