L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) chez le chien

Il n’y a pas que les Hommes qui peuvent avoir des accidents vasculaires cérébraux (AVC) : les chiens aussi peuvent être touchés.


Toutefois, avec la disponibilité accrue de l'IRM et des tomodensitogrammes pour les animaux de compagnie, les accidents vasculaires cérébraux sont diagnostiqués plus fréquemment, ce qui permet d’apporter les soins appropriés et d’augmenter les chances de récupération, voire de survie.


Cependant, comprendre les causes, les symptômes et le traitement des AVC du chien aide à être un maître avisé et prévoyant.

Page 1 :
Les causes et symptômes d'un AVC chez le chien

Qu'est-ce qu'un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) ?

Un AVC est une perte de flux sanguin dans certaines parties du cerveau, qui mène à des anomalies neurologiques.


Il y a deux mécanismes susceptibles de causer un AVC chez le chien, similaires à ceux que l’on rencontre chez l’humain :

 

  • une obstruction des vaisseaux sanguins (accident ischémique cérébral) qui se produit en raison de la présence de caillots sanguins, de cellules tumorales, de groupes de plaquettes agglomérées, de bactéries ou encore de parasites ;

 

  • des saignements dans le cerveau (accident hémorragique cérébral), qui résultent de la rupture de vaisseaux sanguins ou de troubles de la coagulation.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Quels sont les symptômes de l’AVC chez le chien ?

Les signes d'AVC chez les animaux peuvent être semblables à ceux des humains, bien que les animaux ne souffrent pas a priori de troubles de l'élocution ou de perte de mémoire. Les symptômes varient selon l'endroit du cerveau où l'AVC s'est produit.


Même chez les humains, ces signes peuvent être discrets. Et puisque les animaux ne peuvent pas parler et dire qu'ils ont des étourdissements ou la vision trouble, les symptômes subtils peuvent passer inaperçus chez eux. Le diagnostic d’un AVC chez le chien peut donc s’avérer plus complexe que chez l’Homme.


Cependant, il est plus courant chez les chiens de faire face à des accidents vasculaires cérébraux massifs, que les maîtres confondent parfois avec de simples évanouissements (syncope).

 

Les symptômes de l'AVC chez le chien peuvent inclure :

  • Une incapacité à marcher, ou du moins une démarche non coordonnée lors des déplacements ;
  • Une inclinaison de la tête ;
  • Des mouvements oculaires anormaux, d'un côté à l'autre ou en rotation (nystagmus) ;
  • Un positionnement anormal de l'œil (strabisme) ;
  • Une perte de conscience ;
  • Un comportement anormal du chien, comme une anxiété soudaine, de l’agressivité, des problèmes de propreté, etc.;
  • Des chutes sur le côté ;
  • Une cécité

 

En général, les propriétaires signalent que l'animal va bien, mais que la minute d'après, il ne peut plus se lever. Autant dire que les symptômes d’un AVC chez le chien apparaissent généralement de façon très brusque. Ces signes peuvent durer quelques minutes ou beaucoup plus longtemps, de quelques heures à plusieurs jours.

Les causes d’AVC chez les chiens

Les vétérinaires ne voient habituellement que quelques cas d'AVC de chien par an. Ils concernent habituellement des chiens très âgés porteurs de maladies qui représentent un risque de caillots ou de saignements.


Les maladies sous-jacentes qui peuvent causer des AVC chez le chien comprennent les maladies rénales, le syndrome de Cushing (trouble endocrinien dû à une production trop élevée d’hormones), l'hypertension, le diabète, les maladies cardiaques, les troubles de la coagulation, l'hypothyroïdie ou encore le cancer.


Par ailleurs, dans certains cas, des doses élevées d’anti-inflammatoires (comme par exemple la prednisone) peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral.


L’appartenance à telle ou telle race ne prédispose pas en soi le chien à un risque accru d’AVC. En revanche, les races qui sont le plus sujettes à certaines des maladies sous-jacentes qui les causent sont davantage concernées par les accidents vasculaires cérébraux. C’est le cas par exemple des épagneuls et des Cavalier King-Charles, qui présentent un taux élevé de problèmes cardiaques.

Page 1 :
Les causes et symptômes d'un AVC chez le chien
Dernière modification : 27/10/2018.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :