Les chiens et la baignade : lieux, risques, précautions...

Un chien blanc de dos sur la plage observe la mer et les vagues

À l'arrivée des beaux jours, il est toujours agréable de faire découvrir les plaisirs de l'eau à son chien.


Toutefois, même si on remarque vite (y compris chez un chiot) que le meilleur ami de l'Homme a le réflexe quasi inné de battre des pattes lorsqu'il est plongé dans l'eau, tous les représentants de la gent canine ne nagent pas aussi bien les uns que les autres. Il en existe même qui ont peur de l'eau !


Aussi, afin que le chien puisse profiter pleinement de la baignade, quelques précautions sont à prendre.

Pourquoi les chiens aiment se baigner ?

Un Berger Australien joue et saute dans les vagues

Il est de notoriété publique que les chiens ont dans l'ensemble un certain attrait pour l'eau et les baignades, et qu'ils sont de surcroît d'assez bons nageurs.

 

Il faut dire que pour eux, il s'agit souvent d'une activité qui les change de leur quotidien et de leurs promenades habituelles : nouveaux lieux, nouvelles sensations... C'est surtout vrai dans le cas de baignades en eau salée, car ils n'ont généralement pas beaucoup d'autres opportunités de jouer sur le sable ou dans les vagues, ou même de découvrir les odeurs et bruits de la mer.

 

De plus, quand il fait chaud, ils disent rarement non à l'idée de se rafraîchir en faisant un petit plongeon dans l'eau - après tout, eux aussi peuvent souffrir de la chaleur !

 

Enfin, la baignade est pour eux une occasion de faire de l'exercice et de se dépenser de manière moins éprouvante pour les muscles et le squelette que d'autres activités terrestres comme courir (par exemple derrière leur maître), sauter des obstacles ou rapporter des objets. C'est donc une activité particulièrement intéressante pour les individus qui ont besoin besoin de faire beaucoup d'exercice chaque jour.

 

Pour toutes ces raisons, dès lors qu'on est en mesure de permettre à son chien de se baigner de temps en temps, il serait dommage de s'en priver : il y a de grandes chances qu'il soit ravi de le faire.

Tous les chiens peuvent-ils se baigner ?

Un chien se baigne dans la mer

Contrairement à une idée répandue, tous les chiens ne sont pas de super nageurs et ne sont donc pas faits pour les baignades.

 

En effet, même s'ils savent généralement tous nager d'instinct, ils ne sont pas tous autant à l'aise dans l'eau. Du fait de leur morphologie, de leur caractère ou d'expériences passées, certains ne sont pas forcément d'habiles nageurs et/ou n'apprécient pas forcément cela.

L'influence de la race

Un Terre Neuve marche dans l'eau d'un lac
Le Terre Neuve est une race très habile dans l'eau

Tant leurs histoires que leurs morphologies différentes font que toutes les races ne sont pas à égalité dans l'eau.

 

Parmi les meilleurs chiens nageurs, ceux qui sont capables de véritables prouesses dans l'eau, on trouve par exemple :

  • le Chien d'Eau Portugais, qui aide depuis très longtemps les pêcheurs dans leurs tâches ;
  • le Terre Neuve, qui s'illustre aujourd'hui encore comme chien de sauvetage en mer ;
  • le Labrador, qui a pendant très longtemps été utilisé pour la chasse au gibier d'eau et a donc conservé une grande attirance pour le milieu aquatique.

 

D'autres à l'inverse, du fait de leur morphologie, sont beaucoup moins à l'aise dans l'eau. C'est le cas par exemple du Carlin ou du Bouledogue Français, qui se fatiguent dans l'eau plus rapidement en raison de leur morphologie particulière et de leur corps disproportionné vers l'avant. Le Scottish Terrier est également connu comme étant un mauvais nageur - ce qui est d'autant plus dommage qu'il adore se baigner...

L'influence du caractère et du vécu

Un chiot English Bulldog marche d'un pas mal assuré dans l'eau

Même si elle a indéniablement une influence, il ne faut pas croire que la race seule détermine si un chien aime se baigner. En effet, chaque individu est différent, et ce n'est pas parce qu'il appartient à une race réputée bonne nageuse qu'il est effectivement à l'aise dans l'eau ou qu'il apprécie de se baigner.

 

De fait, comme chez les humains, il existe des chiens qui n'aiment pas spécialement l'eau, et d'autres qui n'y ont jamais été habitués ou en ont peur, par exemple parce qu'ils ont un jour manqué de se noyer et ont été traumatisés par une expérience négative.

 

Les baignades ne sont donc pas une activité plaisante pour tous les chiens ; selon les cas, une phase d'habituation ou de ré-habituation peut être nécessaire pour qu'ils puissent en profiter en toute sérénité.

Où peut-on laisser son chien se baigner ?

Les chiens étant plutôt dans l'ensemble de bons nageurs, les endroits où il est possible de les laisser se baigner ne manquent pas.

Les baignades du chien en mer

Un Staffordshire Bull Terrier se baigne dans l'océan

Les baignades en mer sont souvent très appréciées des chiens. Le bruit et le mouvement des vagues, l'air marin ainsi que l'occasion de se baigner dans une eau pas trop froide sont autant de raisons pour eux d'apprécier l'expérience !

 

Il convient toutefois de vérifier que l'endroit est bien accessible aux animaux de compagnie. De fait, les plages autorisées aux chiens en France ou ailleurs sont une minorité parmi toutes celles qui existent.

 

Il faut également prendre garde à ne pas laisser son animal se baigner si les vagues sont puissantes, le courant fort ou la marée descendante, afin de réduire le risque de noyade.

Les baignades du chien en eau douce

Un chien noir bondit dans l'eau d'un lac

Il est parfaitement possible de laisser son chien se baigner en eau douce dans un lac, un étang, un fleuve, une rivière... Selon le lieu où on habite, il s'agit d'ailleurs parfois d'une option plus facilement accessible que la mer ou l'océan. La baignade peut aussi être l'occasion d'une pause agréable au cours d'une randonnée avec son chien.

 

Il faut simplement s'assurer que l'endroit est bien accessible aux animaux de compagnie et que ces derniers ont le droit de s'y baigner, car ce n'est pas le cas partout. Mieux vaut donc au préalable vérifier ce qu'il en est pour éviter une mauvaise surprise, par exemple en consultant une liste des lacs et étangs autorisés aux chiens.

 

En outre, dans le cas d'une rivière ou d'un fleuve, il convient de prendre garde à ce que le courant ne soit pas trop fort, pour ne pas risquer une noyade.

Les baignades du chien dans une piscine

Un chien heureux se baigne dans une piscine gonflable

En plus de la mer, des cours d'eau et des points d'eau, il est également possible de permettre à son chien de se baigner dans une piscine.

 

Si on possède une piscine enterrée chez soi, on peut évidemment permettre à son animal d'y faire trempette : il faut simplement s'assurer qu'il puisse en sortir facilement si besoin, et probablement la nettoyer plus souvent pour la débarrasser des poils et débris qu'il pourrait semer sur son passage.

 

Pour qui possède simplement un bout de jardin, il est possible d'acheter une piscine gonflable pour chien afin de lui permettre de se baigner et se rafraîchir lorsqu'il fait chaud. Toute autre petite piscine amovible (par exemple un modèle destiné à la base aux enfants) peut également faire l'affaire. Dans tous les cas, de tels équipements ne prennent pas beaucoup de place, sont faciles à installer et ne coûtent pas très cher, puisque les plus économiques ne valent guère plus d'une trentaine d'euros. Une telle piscine peut d'ailleurs aussi être utilisée pour d'autres occasions, par exemple pour donner un bain à son animal - en particulier si on ne possède pas de baignoire.

 

Il existe également quelques piscines collectives et parcs aquatiques pour chien. Ils ne sont pas très répandus, mais peuvent constituer une sortie agréable si l'on réside à proximité ou qu'on a l'occasion de se rendre dans les environs, par exemple pour des vacances.

Les dangers des baignades pour le chien

Les baignades sont généralement très appréciées des chiens mais peuvent rapidement virer au cauchemar, car elles ne sont pas sans dangers. Le premier risque est évidemment celui de la noyade, mais il en existe d'autres auxquels on ne pense pas forcément, notamment en termes de maladies ou d'intoxication.

Le risque de noyade du chien

Un Carlin nage dans une piscine

Un chien a beau savoir nager d'instinct, il n'est jamais à l'abri d'une noyade.

 

En effet, il peut être emporté par les vagues ou le courant, et ne plus être en mesure de rejoindre la terre ferme. Il peut aussi ne pas être capable de s'extraire de l'eau, par exemple s'il s'épuise en faisant le chemin inverse après s'être trop éloigné du bord ou s'il tombe dans une piscine qui n'est pas équipée d'une échelle ou de marches permettant d'en sortir facilement.

 

Le risque de noyade existe pour tous les chiens, mais il est encore plus important pour :

  • les petits gabarits, car leurs pattes courtes font qu'ils s'épuisent plus vite ;
  • ceux qui sont massifs, car leur corps disproportionné n'est pas dimensionné pour la nage ;
  • ceux qui ont les poils longs, car une fois mouillé, le pelage pèse lourd et gêne les mouvements dans l'eau.

Le risque de maladies et d'infections

Un chien mouillé joue dans l'eau avec un bâton

Les baignades du chien vont de pair avec divers risques de maladies, d'infections et d'irritations, qui peuvent être causées par l'eau ou par les éléments qu'elle contient (sels, chlore, microbes...).

 

Ainsi :

  • de l'eau qui stagne dans les oreilles peut causer une otite du chien ;
  • le sable, le chlore ou le sel peuvent être à l'origine d'irritations et inflammations au niveau de la peau, des yeux ou des coussinets ;
  • certains microbes présents dans les eaux stagnantes sont responsables de maladies plus ou moins graves, comme la leptospirose ou la campylobactériose.

 

Par ailleurs, une eau très froide est susceptible d'entraîner le syndrome de la queue morte, une affection bénigne qui fait que la queue devient soudainement flasque et ne retrouve son apparence normale qu'au bout de plusieurs jours à semaines.

Le risque d'intoxication

Un chien qui se baigne avale forcément un peu d'eau par inadvertance lorsqu'il nage ou joue avec l'eau. Il peut aussi être tenté de boire directement cette dernière, en particulier s'il fait chaud. Or, elle n'est pas forcément potable...

Les intoxications à l'eau de mer

Un chien avec un frisbee dans la gueule court dans la mer

Les sels minéraux présents dans la mer peuvent provoquer une intoxication du chien à l'eau de mer s'ils sont ingérés en grande quantité.

 

Ceci est dû au fait qu'ils ont tendance à éliminer l'eau de l'organisme lorsqu'ils sont ingérés, ce qui provoque une déshydratation rapide et potentiellement fatale. Le risque est d'autant plus élevé que les moment passés à la plage vont généralement de pair avec un ensoleillement important, des températures élevées et un vent plus ou moins fort, qui contribuent tous également à dessécher l'organisme. Les premiers symptômes sont des vomissements, des diarrhées et une hypersalivation.

 

Cela dit, pour qu'une intoxication se produise, il faut que le chien ingère une certaine quantité de sel, par exemple en buvant la tasse ou en s'abreuvant d'eau de mer. Ce ne sont pas les quelques gouttelettes qui atterrissent dans sa gueule lorsqu'il joue avec les vagues qui sont problématiques.

Les intoxications à l'eau douce

Un Teckel boit l'eau d'un lac

Laisser boire son chien dans un lac, un étang ou une rivière peut paraître sans danger, en particulier si l'eau semble claire et propre. Il faut toutefois se méfier, car même l'eau douce peut être source d'empoisonnement.

 

En effet, elle peut contenir des microbes pathogènes qui, une fois absorbés, provoquent une intoxication plus ou moins grave. Le cas le plus dangereux est celui de l'intoxication du chien par des cyanobactéries : il s'agit de bactéries qui prolifèrent dans l'eau et qui libèrent des toxines responsables de très graves troubles neurologiques ou hépatiques pouvant aller jusqu'à causer le décès de l'animal. Elles sont particulièrement dangereuses lors des périodes de canicule, car c'est à ce moment-là qu'elles sont le plus nombreuses et qu'elles libèrent le plus de toxines.

 

En général, l'eau infestée par un grand nombre de cyanobactéries prend une apparence verte, comme si elle contenait des micro-algues. Malgré tout, comme il n'existe pas vraiment d'antidote à cette intoxication et que l'issue peut rapidement être fatale, mieux vaut ne pas prendre de risque et empêcher son chien de boire dans les flaques et eaux dormantes, en particulier quand il fait très chaud.

Les intoxications à l'eau de piscine

Un chien plonge la tête dans une piscine pour boire

Un chien qui se baigne dans une piscine peut avaler un peu d'eau, soit involontairement en buvant la tasse, soit volontairement parce qu'il a soif ou par curiosité.

 

Or, l'eau des piscines est généralement traitée avec des produits chimiques (notamment du chlore), afin de la débarrasser des bactéries, parasites et autres microbes qui autrement risqueraient d'y proliférer.

 

En général, la consommation d'une petite quantité d'eau traitée n'est pas vraiment dommageable. En revanche, si la quantité bue est importante, il peut en résulter une intoxication du chien au chlore, qui se traduit par des troubles digestifs (diarrhées, vomissements...) ainsi qu'une déshydratation.

Le risque d'hydrocution

Un Golden Retriever et un Rhodesian Ridgeback nagent dans une eau grise
Les baignades en eau froide peuvent causer une hydrocution

L'hydrocution est une réaction de l'organisme provoquée par un refroidissement trop rapide en raison d'une importante différence entre la température du corps et celle de l'eau dans laquelle on se baigne. Elle se traduit par une perte de conscience brutale, et parfois également par un arrêt cardio-respiratoire aboutissant à la mort en seulement quelques minutes.

 

Le risque d'hydrocution est dans l'ensemble bien moins important chez le chien que chez l'être humain. Toutefois, il n'est pas nul pour autant, en particulier à l'occasion des baignades en hiver ou dans des eaux très froides.

Les risques liés aux autres animaux

Un chien observe une méduse sur le sable de la plage

Un chien qui se baigne peut être amené à rencontrer dans l'eau d'autres animaux potentiellement dangereux : des méduses, des vives, des serpents d'eau, des oursins, etc. Il peut ainsi se faire piquer et être blessé, notamment au niveau du museau et des pattes, qui ne sont pas protégés par le pelage.

 

Le risque existe surtout en eau salée, mais n'est pas non plus totalement absent en eau douce. Par exemple, certains serpents aquatiques évoluent dans les lacs ou les rivières.

 

Selon l'endroit, s'il se baigne au large, il est même susceptible de croiser des requins ! Le risque est alors évidemment d'un tout autre niveau qu'une éventuelle blessure infligée par exemple par un piquant d'oursin...

Le risque de collision

Une femme protège son chien dans la mer

Qui dit étendue d'eau dit aussi potentiellement bateaux à voile ou à moteur, ski nautique, jetskis, planches à voile, surf et autres activités aquatiques.

 

Or, en cas de collision avec un de ces engins, le choc peut être suffisamment violent pour causer de graves blessures au chien et/ou lui faire perdre connaissance, avec évidemment un risque de noyade à la clé.

 

Dès lors que de telles sources de danger sont effectivement présentes, il faut faire montre de vigilance pour éviter toute collision, aussi bien pendant que l'animal nage au large que lorsqu'il se trouve près du bord - voire s'éloigner ou se rabattre vers un autre endroit, si le risque est trop grand.

Un chien peut-il se baigner en hiver ?

Trois chiens sur un lac gelé en hiver

De manière générale, les chiens sont moins sensibles au froid que les humains, notamment en raison de leur pelage qui les protège et de leur mode de vie qui est de base plus rustique que le nôtre.

 

Ceci explique que certains sont parfaitement aptes à se baigner toute l'année, y compris en hiver. C'est particulièrement vrai pour les races de chiens qui supportent bien le froid et qui ne se donc pas du genre à se laisser impressionner par des températures négatives...

 

Pour autant, les baignades en hiver ne sont pas spécialement recommandées non plus, car elles impliquent certains risques pour la santé - notamment celui d'hypothermie et d'hydrocution. De plus, le contact de l'eau très froide peut engourdir l'organisme et donc rendre la nage et la respiration plus difficiles, ce qui augmente le risque de noyade.

 

Par conséquent, il est préférable d'éviter de laisser les individus fragiles et/ou sensibles au froid se baigner en hiver : cela recouvre évidemment les races de chiens les plus frileuses, mais aussi les chiots, les animaux âgés, ceux qui ont des poils très courts (voire pas de poils du tout), etc.

 

Quant aux autres, mieux vaut les laisser décider par eux-mêmes : ne pas les forcer s'ils ne sont pas partants, mais ne pas non plus les en empêcher s'ils semblent enthousiastes à l'idée de faire trempette. Il faut simplement les surveiller de près au cas où ils se sentiraient mal, et les sécher rapidement une fois qu'ils sortent de l'eau pour qu'ils ne prennent pas froid.

Les précautions à prendre quand un chien se baigne

Les baignades sont normalement pour le chien des moments de joie, mais certaines précautions s'imposent pour qu'elles se déroulent au mieux. Il faut d'ailleurs toujours garder en tête qu'un accident (en particulier une noyade) est vite arrivé...

Sécuriser les piscines et points d'eau du domicile

Une barrière protège l'accès à une piscine enterrée

Lorsqu'on possède chez soi une piscine, il est indispensable d'en sécuriser l'accès afin d'éviter que le chien ne s'y rende sans surveillance. L'installation d'une barrière ou d'une clôture est donc vivement recommandée. S'il s'agit d'une piscine enterrée, mieux vaut également la recouvrir d'une bâche, afin de réduire encore le risque d'accidents.

 

Cette précaution ne vaut pas que pour les piscines, mais aussi pour les points d'eau, quels qu'ils soient. Après tout, un chien peut même se noyer dans une mare ou un petit plan d'eau, en particulier si c'est un chiot ou qu'il est de petite taille.

Ne jamais forcer un chien à se baigner

Une femme fait entrer son chien dans la piscine

Si un chien ne semble pas très emballé à l'idée d'aller dans l'eau, il est inutile et même déconseillé de le forcer à se baigner.

 

En effet, non seulement il y a peu de chances qu'il prenne plaisir à la baignade si celle-ci lui est imposée, mais il existe aussi un risque qu'il soit traumatisé par l'expérience et ait donc encore moins envie d'entrer dans l'eau les fois suivantes. De plus, il peut être pris de panique et se débattre frénétiquement pour tenter d'en sortir, ce qui augmente le risque de noyade.

 

Si le chien est vraiment peu à l'aise dans l'eau voire semble en avoir peur, le mieux est de faire appel à un éducateur canin : ce dernier se chargera de lui apprendre en douceur comment se baigner et l'aidera à surmonter ses éventuels traumatismes. En attendant, mieux vaut le laisser tranquillement sur la terre ferme.

Utiliser un gilet de sauvetage

Un Pitbull équipé d'un gilet de sauvetage assis au bord d'un lac

Si l'animal émet l'envie de se baigner mais se montre hésitant ou n'est pas très à l'aise dans l'eau, il existe désormais des gilets de sauvetage adaptés aux chiens.

 

Fonctionnant sur le même principe que ceux pour humains, ils limitent fortement le risque de noyade. Ils sont donc utiles pour aider le chien à prendre confiance dans l'eau (par exemple s'il commence à peine à apprendre à nager), ou pour la pratique d'un sport aquatique : voile, surf, cani-paddle...

 

Différentes tailles de gilets de sauvetage étant disponibles, il convient de choisir celle qui convient le mieux au gabarit de l'animal. Les premiers prix coûtent une vingtaine d'euros, mais il en existe des beaucoup plus chers, dont le prix dépasse 50 euros.

Ne jamais laisser le chien se baigner sans surveillance

Un enfant surveille la plage avec une paire de jumelles

Même s'il est normalement bon nageur et se montre très à l'aise dans l'eau, il ne faut jamais laisser un chien se baigner sans surveillance. En effet, un accident peut très vite survenir et le mettre en difficulté : une vague un peu trop haute, un courant trop violent, un malaise, une blessure, une fatigue soudaine, une piqûre de méduse...

 

Par conséquent, lors des baignades quelles qu'elles soient - même en eaux peu profondes -, le maître doit impérativement garder en permanence un oeil sur son animal, pour pouvoir être en mesure d'intervenir au moindre problème.

Lui donner à boire régulièrement

Un homme donne à boire à son chien

Même lorsqu'un chien a l'occasion de se baigner, il est crucial de ne pas oublier de lui proposer à boire à intervalle régulier, en particulier pendant l'été.

 

En effet, même s'il ne transpire pas beaucoup, il peut rapidement avoir soif quand il fait chaud, et risque d'être tenté de boire l'eau de l'endroit où il se baigne (piscine, mer, lac...) s'il n'a pas mieux à sa disposition. Or, ce faisant, il s'expose à un risque d'intoxication et de maladie, l'eau en question n'étant pas toujours potable.

 

Pour éviter les accidents fâcheux qui risqueraient de gâcher la sortie voire d'envoyer l'animal à l'hôpital, il est donc vivement recommandé de toujours emporter avec soi suffisamment d'eau pour qu'il puisse se désaltérer s'il le souhaite, et de lui proposer de boire à intervalle régulier. Ainsi, il sera moins tenté de se désaltérer dans des eaux potentiellement insalubres.

Rincer son chien après la baignade

Un homme rince son chien Cocker dans la baignoire

Il est conseillé de toujours rincer son chien après une baignade. En effet, cela permet de le débarrasser des sels minéraux, du chlore, du sable et des débris en tout genre ; à défaut, ils risqueraient d'entraîner des irritations et inflammations au niveau de la peau, des muqueuses ou encore des coussinets.

 

En général, un simple rinçage à l'eau claire (par exemple dans la baignoire ou dans le jardin avec un tuyau d'arrosage) est suffisant. Toutefois, s'il est vraiment très sale, cela peut être l'occasion de donner un bain à son chien et de lui faire un shampoing, en prenant évidemment soin d'opter pour un produit spécialement conçu pour la gent canine. En effet, le pH de la peau d'un chien et celui de la peau d'un humain ne sont pas les mêmes : un shampoing adapté pour l'un ne l'est donc pas pour l'autre.

Sécher son chien après la baignade

Un petit chien porte un peignoir bleu

Une fois que le chien a fini de se baigner et a été rincé à l'eau claire, il faut prendre le temps de le sécher soigneusement. Cela permet d'éviter qu'il salisse tout l'appartement ou la voiture avec ses pattes et son pelage trempés, mais aussi qu'il prenne froid ou qu'il développe des infections de la peau ou des oreilles.

 

En général, un chien qui sort de l'eau s'ébroue spontanément : le mieux est de le laisser faire, car ce geste facilite largement le travail de séchage en éliminant une bonne partie de l'eau accumulée dans les poils. Toutefois, il ne suffit pas à assurer un séchage digne de ce nom. Une fois que l'animal a fini de s'ébrouer, il faut donc le sécher en utilisant au choix une serviette et/ou un sèche-cheveux (en prenant soin toutefois de ne pas approcher ce dernier trop près de ses yeux ou sa peau, pour ne pas le brûler). Une attention toute particulière doit être portée à l'espace entre les coussinets et à l'intérieur des oreilles, car de l'eau stagnante peut occasionner des infections ou des inflammations.

 

Une fois que le chien a fini d'être séché, il est possible de le laisser vaquer à ses occupations. Toutefois, s'il ne fait pas très chaud ou s'il craint le froid, mieux vaut l'installer près d'un radiateur ou d'une cheminée voire éventuellement lui faire porter un peignoir pour chien, afin de limiter le risque d'hypothermie.

Le mot de la fin

La baignade est souvent synonyme de plaisir pour un chien, à condition de prendre quelques précautions de base afin d'éviter les accidents et problèmes en tout genre. L'important est de ne pas oublier qu'il ne faut en aucun cas obliger un chien à se jeter à l'eau, et qu'il faut toujours garder un oeil sur lui lorsqu'il est en train de se baigner.

 

En outre, s'il se baigne beaucoup et est sujet aux otites, l'entretien des oreilles du chien revêt une importance particulière. En effet, cela permet de prévenir les inflammations et infections causées par la stagnation de l'eau dans le conduit auditif.

 

Enfin, pour des baignades en toute sérénité, il est utile de se renseigner sur les gestes de premiers secours adaptés aux chiens, afin de savoir comment réagir et d'intervenir efficacement en cas d'accident ou d'urgence (noyade, intoxication...).

Par Aurélia A. - Dernière modification : 06/22/2021.