Les chiens et la baignade

Les chiens et la baignade

À l'arrivée des beaux jours, il est toujours agréable de partager les plaisirs de l'eau avec son chien.


Mais, même si l'on remarque, notamment chez les chiots, un réflexe quasi-inné à battre des pattes lorsqu'ils sont dans l'eau, tous les chiens ne nagent pas aussi facilement les uns que les autres.


Aussi, afin de profiter pleinement de la baignade avec son chien, quelques précautions sont à prendre.

Tous les chiens ne peuvent pas se baigner

Tous les chiens ne peuvent pas se baigner

Contrairement à ce que l'on croit souvent, tous les toutous ne sont pas faits pour aller dans l'eau. En effet, même s'ils savent généralement nager d'instinct, ils ne sont pas nécessairement tous à égalité dans la mer ou dans une piscine.

 

Certains comme le Terre-Neuve ou le Setter Anglais sont des races de chiens réputées comme étant d'excellents nageurs, qui ne ratent jamais une occasion de piquer une tête dans la mer ou la piscine. D'autres à l'inverse, du fait de leur morphologie, sont beaucoup moins à l'aise. C'est le cas par exemple du Carlin ou du Bouledogue Français, qui se fatiguent dans l'eau plus rapidement en raison de leur corps disproportionné vers l'avant.

 

Cela étant, même chez les races supposées bonnes nageuses, certains chiens tout simplement ne pas aimer l'eau, soit qu'ils n'y ont jamais été habitués, soit qu'ils en ont peur. D'autres ne savent pas nager naturellement, ou peuvent tout simplement être engourdis par la température d'une eau trop froide.

 

Il est très important de ne jamais forcer un chien à entrer dans l'eau, sous peine de le traumatiser. Le mieux est de faire appel à un éducateur canin qui pourra apprendre doucement au chien à entrer dans l'eau.

 

Si le chien émet l'envie de se baigner mais qu'il est hésitant, il existe maintenant des gilets de sauvetage adaptés aux canidés. Quatre tailles différentes sont disponibles, et ils sont munis d'une poignée pour soulever le chien. Sécurisants pour le chien autant que pour son maître, les gilets de sauvetage préviennent du risque de noyade et peuvent également donner confiance à l'animal, en le rassurant pour les futures baignades. Il est également utile si l'on souhaite pratiquer un sport aquatique avec son chien, comme la voile ou le paddle.

Les piscines peuvent être dangereuses pour les chiens

Les piscines peuvent être dangereuses pour les chiens

En été, la chaleur aidant, le chien peut vouloir se rafraîchir en plongeant dans la piscine du jardin. Les produits utilisés pour traiter l'eau, le chlore en tête, peuvent cependant irriter la peau des chiens. Il faut donc veiller à employer des traitements agressant moins l'épiderme.

 

Le chien peut également être tenté de boire l'eau de la piscine. Le risque d'intoxication n'est pas négligeable et peut engendrer des dommages sur le système immunitaire du chien. Il est donc très important de fournir à son chien suffisamment d'eau pour qu'il puisse se désaltérer comme il le souhaite. Placer l'écuelle d'eau à côté de la piscine est une bonne solution pour qu'il ne soit pas tenté de boire l'eau chlorée.

 

Il est également utile de rappeler qu'une piscine doit être protégée. La loi est d'ailleurs stricte sur le sujet : une piscine enterrée doit obligatoirement être munie d'une barrière, d'une couverture, d'un abri ou d'une alarme. De nombreux accidents sont malheureusement à déplorer chaque année, et ils n'épargnent pas toujours les chiens.

 

Si le chien se trouve incapable de s'extraire de l'eau, il s'épuisera avant de couler. Il existe des gestes de premiers secours adaptés aux chiens. Procéder à une respiration artificielle avec un chien est tout à fait possible, mais cette technique peut s'avérer difficile à effectuer lorsqu'on ne la connaît pas.

Les baignades en eau douce

Les baignades en eau douce

Enfin, il est important de signaler que des cyanobactéries peuvent proliférer en surface de l'eau. Elles produisent des toxines qui peuvent être à l'origine de troubles nécessitant, là aussi, une consultation vétérinaire en urgence.

 

En 2011, deux chiens ont été mortellement intoxiqués après une baignade dans une rivière du Tarn. La préfecture de Lozère avait alors diffusé des messages de prudence indiquant notamment de ne pas laisser les animaux boire dans les eaux stagnantes, ou de les laisser jouer avec des galets ou des bâtons immergés. Une signalétique rappelant ces consignes de précaution a été installée sur les bords du Tarn, dans les 16 communes lozériennes riveraines. Le Ministère chargé de la santé publie, pour sa part, la qualité de l'eau en France en temps réel sur un site dédié. Un bon moyen pour tous, humains comme chiens, de se baigner sans risque.

 

Le rinçage après une baignade en eau douce est également conseillé.

Les baignades en mer

Les baignades en mer sont souvent très appréciées des chiens, pour ceux qui ont l'occasion d'en faire. Nouveaux paysages, nouvelles odeurs, le bruit des vagues, l'air marin, et surtout l'occasion de se baigner dans l'eau chaude : autant de raisons pour lui d'apprécier l'expérience !

 

Pour autant, mieux vaut prendre quelques précautions pour pouvoir profiter pleinement de l'expérience et éviter des accidents bêtes.

L'ingestion d'eau de mer

L'ingestion d'eau de mer

Comme chacun sait, l'eau de mer contient une quantité importante de sels minéraux dissouts, principalement du chlorure de sodium mais pas uniquement. C'est ce qui lui donne ce goût si particulier, qui la distingue de l'eau douce. Toutes les mers et océans n'ont pas la même concentration en sels minéraux, mais dans l'ensemble, cette dernière se situe entre 30 et 40 g / L. Les mers intérieures sont généralement plus salées que les autres, car elles sont davantage soumises au phénomène d'évaporation.

 

Si ces sels minéraux n'ont a priori rien de problématique, ils peuvent tout de même provoquer une intoxication du chien à l'eau de mer. Ceci est dû au fait qu'ils ont tendance à éliminer l'eau de l'organisme lorsqu'ils sont ingérés, ce qui provoque une déshydratation rapide. Le risque est d'autant plus élevé que les journées à la plage s'accompagnent généralement d'un ensoleillement important, de températures élevées et éventuellement d'air marin, chacun contribuant à dessécher l'organisme. Bien évidemment, pour que l'intoxication se produise, il faut le chien en ingère une certaine quantité : ce ne sont pas les quelques gouttelettes qui atterrissent dans sa gueule lorsqu'il joue avec les vagues qui sont problématiques.

 

Le mieux à faire pour éviter les accidents est d'apporter soi-même de l'eau douce lors de la sortie et de lui en proposer à intervalle régulier : ainsi, il ne sera pas tenté de boire de l'eau de mer pour se désaltérer. Si jamais il en avale malgré tout, que ce soit volontairement ou accidentellement en buvant la tasse, mieux vaut contacter un vétérinaire sans tarder afin qu'il indique la marche à suivre. Selon les cas, une hospitalisation du chien peut être nécessaire.

Les irritations liées au sel et au sable

Après un bain salé, un bon rinçage à l'eau clair est conseillé : il permet d'éliminer sel et sable, et d'éviter ainsi les irritations cutanées. Il faut ensuite sécher le chien, que ce soit avec une serviette ou un sèche-cheveux (en faisant attention à ne pas brûler le chien).

Le mot de la fin

La baignade est souvent synonyme de plaisir pour un chien. Prendre quelques précautions de base permet à ce moment de rester agréable.

 

L'important est de ne pas oublier qu'il ne faut en aucun cas obliger un chien à se baigner, et qu'il faut surveiller ceux qui se jettent à l'eau.

 

Enfin, il est tout aussi important de veiller à ce que son chien ne se baigne pas trop. En effet, certains cas de surdité chez le chien sont la conséquence de baignades trop nombreuses. Pensez donc à surveiller et entretenir les oreilles du chien.

Dernière modification : 09/12/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet