Cloner son chien : une fiction devenue réalité en Corée

Partager
 

En Corée du Sud, le clonage de chiens compte de plus en plus d'adeptes. Parmi ceux-ci, on trouve principalement des propriétaires fortunés de tout pays qui souhaitent "ressusciter" leur animal de compagnie préféré, pour la modique somme de 88.000 euros. Les autorités sud-coréennes utilisent également le procédé pour améliorer les performances des chiens policiers en clonant les plus talentueux d'entre eux.

 

Le procédé actuel consiste à implanter des embryons clonés dans l'utérus d'une mère porteuse pour qu'ils s'y développent, comme dans le cadre d'une grossesse habituelle. Mais le taux de réussite n'est que de 50%, et même lorsque l'intervention est un succès, l'espérance de vie des chiens issus du clonage est parfois anormalement courte.