La mise au monde des chiots

Le début du travail et l'ouverture du col de l'utérus

Le début du travail et l'ouverture du col de l'utérus

Les signes avant-coureurs de la mise bas sont souvent peu perceptibles, mais on peut tout de même en noter quelques uns :

  • Diminution de l'appétit ;
  • Changement d'attitude, notamment inquiétude et nervosité, et recherche d'un coin tranquille et sans bruits ;
  • Vomissements ;
  • Écoulement clair au niveau de la vulve ;
  • Température rectale inférieure à 38°.

 

La température est souvent un bon moyen de connaître l'avancée du travail. En effet, elle chute d'au moins un degré (souvent plus) un jour ou deux avant la naissance. Pour prendre la température de votre chienne, munissez-vous d'un thermomètre médical remis à zéro et lubrifié avec de l'huile de paraffine ou de la vaseline. Vous pourrez alors l'introduire dans le rectum pendant une minute. La température normale d'un chien est de 38,5°, mais de nombreux individus présentent une température inférieure. Il faut donc effectuer deux contrôles quotidiens pendant plusieurs jours avant la parturition. Cela permettra de connaître la température normale de la chienne et de détecter facilement lorsqu'elle baissera. À ce stade, il est primordial de prévenir votre vétérinaire, afin qu'il puisse intervenir rapidement en cas de complications.

 

Durant cette première étape de la mise bas, le col de l'utérus se dilate et la chienne ressent les premières contractions utérines. Elle s'agite, peut sembler inquiète ou respirer difficilement. Le travail peut durer de 4 à 36 heures, et est, en général, plus long lors d'une première mise bas.

 

Si ces signes persistent plus de 36 heures sans évolution, un examen s'impose. La chienne est peut-être simplement dérangée par une trop grande agitation de l'entourage, et finira bientôt par s'installer pour accoucher si on la laisse seule.

La perte des eaux et l'expulsion des chiots

La perte des eaux et l'expulsion des chiots

Les contractions, utérines et abdominales, s'accentuent et sont à présent visibles. La chienne s'allonge et commence à utiliser ses muscles abdominaux. Pendant les contractions, elle cesse de haleter, ce qui rend ces dernières encore plus nettes. En outre, elle s'humecte régulièrement la vulve. La poche fœtale se crève et libère les eaux.

 

Le premier chiot doit apparaître une demi-heure après le début des contractions. Dans le cas contraire, il faut appeler le vétérinaire.

 

Les chiots se présentent en général par la tête ou le siège. Si cette dernière position n'est pas exceptionnelle, 40% des chiots naissant ainsi, la forme des pattes arrières de permet pas une dilatation optimale de la corne utérine, et le chiot risque de rester coincé.

 

De ce fait, si vous apercevez les pattes postérieures à la sortie de la vulve, vous pouvez les tirer doucement, en même temps que la femelle pousse. Mais, à moins d'être expérimenté, il est déconseillé d'intervenir à tout autre moment. Vos mains doivent être désinfectées avant cette manipulation.

 

 

La mise au monde des chiots

Les chiots naissent dans leur poche fœtale ou simplement attachés par le cordon ombilical. La mère doit déchirer la poche, couper le cordon puis le manger. Elle lèche ensuite le petit, ce qui le stimule et déclenche sa respiration. Il commencera très vite à se tortiller, à la recherche de la mamelle, qu'il commencera à téter. S'il a du mal à se positionner, ou à attraper la mamelle, aidez-le, car il est important qu'un nouveau né tête rapidement après sa naissance.

 

Il arrive qu'une mère, par inexpérience ou nervosité, n'enlève pas le placenta ou n'aide pas les chiots à respirer. Il vous faudra alors briser la poche vous-même pour que le petit puisse respirer, puis encourager la mère à le lécher. À nouveau, n'oubliez pas de vous désinfecter les mains ainsi que les ciseaux avant l'opération. Il est également conseillé de désinfecter le cordon ombilical avec de la bétadine diluée.

 

Si la mère ne le lèche pas, il faudra provoquer la première respiration en massant énergiquement le chiot dans un chiffon propre. Vous pouvez aussi lui chatouiller le nez.

 

La mise au monde des chiots

Si le chiot ne semble pas vivant, secouez-le tête en bas pour chasser les humeurs de son nez et de sa bouche, et frottez-le vigoureusement avec une serviette pour stimuler la respiration. Il arrive malheureusement que des chiots naissent déjà morts, et il n'y a, dans ce cas, plus rien à faire. Ils peuvent toutefois survivre un temps incroyablement long sans respirer, aussi poursuivez vos efforts tant que le cœur continue de battre.

 

Les chiots sont ensuite expulsés à intervalles de 30 à 60 minutes. Il arrive néanmoins fréquemment que les chiots se succèdent rapidement, puis que les naissances s'interrompent pendant quelques heures, au cours desquelles la femelle se repose. Il n'est donc pas toujours facile de savoir quand elle a terminé. Il convient cependant d'être attentif pour éviter toute complication, et pouvoir appeler le vétérinaire rapidement si besoin.

 

Pendant la mise bas, offrez régulièrement à boire à votre chienne, même si elle refuse de manger. Lorsque vous pensez qu'elle a terminé, appelez le vétérinaire pour qu'il puisse vérifier que tous les chiots ont bien été expulsés grâce à une radiographie de contrôle. Il fera alors une injection à la mère pour que l'utérus reprenne sa forme initiale.

L'élimination des pertes fœtales

Le placenta qui n'entourait pas le chiot est expulsé après chaque naissance ou en fin de travail. La chienne le mange, ce qui peut paraître surprenant, mais est tout à fait normal : cette ingestion aide à la remise en place de l'utérus (l'involution) et à la production de lait.

 

Ces poches fœtales, de couleur noire verdâtre, sont parfois difficiles à compter, car la chienne les mange rapidement. Cependant, en cas de portée très nombreuse, il est préférable d'enlever les dernières poches, car une ingestion en trop grosse quantité pourrait provoquer des vomissements une diarrhée chez la chienne.

Les complications de la mise bas de la chienne

Le mauvais placement du chiot

Le mauvais placement du chiot

Si un chiot se présente autrement que par la tête ou le bassin, il y a des risques de blocage. Le petit risque alors de s'étouffer et de bloquer l'utérus, interdisant de ce fait les autres naissances.

L'atonie primitive

Il arrive que la femelle soit frappée d'atonie, c'est-à-dire que son utérus, fatigué, ne se contracte plus. Ce phénomène peut se produire assez tôt, y compris dès le premier stade du travail, notamment chez les chiennes âgées, chez celles qui ont un excès de poids, ou encore lorsque la portée est trop nombreuse ou insuffisante et ne se compose que d'un gros chiot.

 

Un écoulement vaginal verdâtre indique qu'une poche s'est détachée de la paroi utérine, et qu'un chiot est privé d'oxygène. Cela signale le début du deuxième stade du travail, même chez une chienne qui ne montre aucun signe de contraction. Votre vétérinaire lui fera une injection pour encourager le redémarrage des contractions, mais cela ne suffit souvent pas, et il faut en général réaliser une césarienne.

L'atonie secondaire

L'atonie secondaire apparaît lorsque la chienne est épuisée après la mise bas d'une grande portée, et dont les premières naissances ont été difficiles. Ce type d'atonie se traite mieux avec une injection, mais si plusieurs chiots restent encore à naître, votre vétérinaire peut vous recommander une césarienne.

 

Quoi qu'il arrive, si la chienne n'a pas de contractions pendant 2 heures et qu'il reste des petits à naître, il faut appeler le vétérinaire.

Les problèmes anatomiques de la chienne

Un bassin trop étroit, la torsion de l'utérus ou des malformations vaginales peuvent être un obstacle au bon déroulement de la parturition. La vétérinaire procède alors à une césarienne.

Dernière modification : 07/05/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 Envoyer cette page à un ami
Un chien assuré, c’est un chien en bonne santé
Un chien assuré, c’est un chien en bonne santé
Accidents, maladies, vaccins… : détendez-vous, l'assurance s’occupe de tout et vous rembourse sous 48h !

Commentaires sur cet article

Merci bcp pour tous les conseils que vous donnez. Je n’en dors plus de voir ma chienne mourir à vue d’œil. Le vétérinaire n’a jamais daigné nous donner toutes ces infos. Nous avons, par logique, augmenté sa ration ms je me rend compte que c’est largement insuffisant. De plus, elle est sujette à des diarrhées que les médicaments (prescrits par le même vétérinaire) n’ont à ce jour pas guéri. Je regrette amèrement de l’avoir accouplée.
Merci encore pour tout ce que j’ai appris ici.

   
Par Aswa

Merci pour toutes ces indications précieuses ! Je nous prépare lol ! Moins d'angoisse c'est bon pour tout le monde ! Encore merci ! ;)

0    0
Par Mary line

Bonjour, j'ai une petite chienne de race pinsher nain de 2kg agé de 5 ans et 5 mois est ce que c'est encore possible de la laisser avoir des petits?

0    0

qu'est ce que la saillie chez les chiens? a quelle age les caniches font elles la saignée?

0    0
Par Amany Uriel-Marie

J'aimerais savoir si quelqu'un a déjà croisé un pincher nain avec un caniche toy. Je voudrais avoir des photos. Merci

0    0
Par Nicole

Bonjour,ma chienne est une bouledogue français,un male est venu a la maison le 10 février il l'a chevaucher mais on ne sais pas si il est réster assez longtemp. Si vous savez a peu près combien de temp il faut qu,il reste coller dite le moi svp. Merci d'avance.Enrevoir

0    0
Par Hublinh Corinne

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet