Chez les chiens aussi les histoires d’amour peuvent mal finir …

03/02/2017
Partager :  

Entre Eden et Garfield, c’était une belle histoire d’amour entre deux voisins, très attirés l’un par l’autre. Eden est une chienne Epagneul Breton et Garfield un Border Collie très amoureux, vivant à Messeix, dans le Puy-de-Dôme. Leurs amours s’étaient déjà soldés par une portée de chiots en 2013. Le 24 novembre 2014, Garfield se sauve pour voir à nouveau sa belle amoureuse en chaleur. Sept chiots naissent de cette brûlante rencontre.  

Malheureusement, les choses se passent mal et la petite Epagneul Breton est transportée chez le vétérinaire, où elle subit une ablation de l’utérus. Le maître d’Eden décide alors de porter plainte contre son voisin, qu’il juge responsable. Selon lui, il aurait dû tenir son chien enfermé pour éviter que cette saillie non désirée ait lieu. Il lui réclame plusieurs milliers d’euros de dommages et intérêts.

Malgré la ressemblance des chiots avec le père présumé, l’avocat du plaignant avance que la responsabilité du Border Collie ne peut pas être clairement établie. Eden peut très bien avoir été couverte par un chien de passage. De plus, il existe sur le marché des « culottes de sécurité anti-sexe » pour éviter ce genre de problème. Il appartenait au propriétaire d’Eden d’en équiper sa chienne ou de la tenir enfermée. Tout est donc de sa faute.

L’histoire est inédite, mais pose la question du droit de l’animal. L’avocat du plaignant a dû se référer à un article de la loi du 16 février 2015, reconnaissant les animaux comme des « êtres sensibles » et les dotant d’un nouveau statut juridique. Selon l’avocat de la défense, cette loi ne peut s’appliquer à des cas de « violences » exercées entre animaux. Le verdict est attendu pour le 13 mars 2017.

 

Selon vous, le propriétaire de la petite épagneul a-t-il eu raison de porter l’affaire en justice ? S’agit-il, au contraire, d’un opportuniste qui a profité d'une brèche offerte par la loi de 2015 ?

Réagir à cette actualité

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Discussions sur ce sujet