La première visite d’un chiot chez le vétérinaire

La première visite d’un chiot chez le vétérinaire

Après l’adoption d’un chiot, vient une étape importante : la première visite chez le vétérinaire. Elle est même primordiale, pour le chien comme pour le maître, car elle permet de vérifier la bonne santé du chiot et de poser toutes les questions nécessaires au vétérinaire.

Partager :  

Trouver un bon vétérinaire

Si vous n’avez pas choisi de vétérinaire en particulier, vous pourrez trouver assez facilement sur Internet (sur le site des Pages Jaunes ou sur Google Maps, par exemple) tous les vétérinaires de votre région.

 

Il peut être difficile de se faire une opinion sur tel ou tel praticien, alors n’hésitez pas à consulter les avis laissés sur internet, ou renseignez-vous auprès d’un autre propriétaire de chien (ou d’un autre animal) qui pourra vous dire s’il est satisfait de son vétérinaire.

 

Il est bien sûr primordial de prendre rendez-vous avant de se déplacer chez le vétérinaire. Lorsque vous arriverez au cabinet, laissez votre chiot dans la voiture avec quelqu’un ou attendez dehors que l’on vous appelle, car la salle d’attente est l'endroit idéal pour attraper des maladies canines, surtout si le chiot n’est pas encore vacciné. Quelques rares cabinets possèdent cependant des cliniques pour chiots, ce qui permet de limiter la transmission des infections. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du vétérinaire lors de la prise du rendez-vous.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chien, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chien tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Comment se déroule la première visite chez le vétérinaire ?

Lors de la première visite du chiot chez le vétérinaire, celui-ci effectuera un examen général pour vérifier que le chiot est en bonne santé. Il prendra la température de l’animal, lui examinera les yeux pour y détecter une éventuelle inflammation ou une malformation, et vérifiera que le chiot n’a pas d’écoulement au niveau des oreilles, signe d'une éventuelle maladie de l'oreille du chien.

 

Le vétérinaire vérifiera également que la bouche et les dents du chiot sont bien formées, et que le pelage du chien n’abrite pas de parasites. Le cas échéant, il pourra prescrire un vermifuge. Il est à noter que le chiot doit être vermifugé régulièrement : tous les mois jusqu’à ses 6 mois, puis deux fois par an ensuite.

 

Puis il examinera le cœur et les poumons du chiot, afin de dépister tout son anormal qui signalerait une malformation.

 

Enfin, le vétérinaire vaccinera le chiot si celui-ci ne l’a jamais été, ou fera éventuellement le rappel de vaccination.

 

Avant que la visite ne se termine, profitez-en pour souligner les problèmes que vous remarquez, comme des nausées, une diarrhée, des démangeaisons ou une boiterie du chien, par exemple.

 

Si votre compagnon semble en bonne santé, vous pouvez alors aborder les questions concernant le régime alimentaire du chiot, et obtenir plus d'informations sur la vaccination du chien et le contrôle parasitaire. N’hésitez pas à lui poser toutes les questions que vous avez, qu’elles concernent la santé, la nourriture du chiot, la stérilisation ou l’éducation. Le vétérinaire est là pour ça, et devrait pouvoir vous répondre et vous conseiller sur tous les sujets.

 

S’il s’avère que l’éleveur canin auprès de qui vous avez acquis le chiot a omis de vous signaler un problème de santé, et si le vétérinaire juge ce dernier sérieux, il est préférable de prendre contact avec l’éleveur avec un certificat médical attestant du mauvais état de santé du chiot. Si vous intervenez rapidement, l’éleveur de chiens devrait vous rembourser ou vous proposer un autre chiot en remplacement.

 

De même, si le chiot est atteint d’une des six maladies canines classées comme étant un vice rédhibitoire (maladie de Carré ou parvovirose canine, par exemple), sachez que vous pouvez porter plainte contre l’éleveur canin.

 

Par ailleurs, les défauts mineurs, tels qu’une mâchoire supérieure plus longue que la mâchoire inférieure, même s’ils n’affecteront pas la santé du chien, l’élimineront d’office pour les expositions canines. Cela dit, l'attention à ces points devrait cependant être portée avant l’adoption du chiot.

 

Enfin, les attaques parasitaires graves peuvent être traitées, mais n’oubliez pas d’en informer l’éleveur canin.

Le mot de la fin

La première visite du chiot chez le vétérinaire est donc primordiale et vous permettra d'être sûr(e) que votre chiot est en bonne santé.

 

Pour autant, cette visite chez le vétérinaire peut ne pas être un moment agréable pour votre nouveau compagnon. Ainsi, si par nature le chiot est stressé ou anxieux, privilégiez les plages horaires où le cabinet vétérinaire est le moins fréquenté. Et pour diminuer le stress des visites chez le vétérinaire, habituez-le à être manipulé le plus tôt possible.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer