Comment éviter le surpoids ou l'obésité chez le chien

Puisque les chiens mangent jusqu'à ce qu'ils comblent leurs besoins énergétiques, la limitation en calories ingérées demeure la variable clef pour empêcher son chien de devenir obèse ou en surpoids.


Ainsi, même si la plupart des cas d'embonpoint du chien peuvent être corrigés pour peu que le propriétaire prenne les choses en main, l'éducation est encore la meilleure méthode de prévention.

Partager :  

Nourrir son chien en fonction de ses besoins

Une alimentation de bonne qualité doit être fournie, en quantité adaptée aux besoins énergétiques du chien. Il existe des aliments pour chien de type « light » conseillés pour les animaux qui effectuent peu d’exercice. En revanche, les friandises pour chien, si elles peuvent s'avérer utiles tout particulièrement dans le cadre de l'éducation d'un chien, ne doivent pas être distribuées en trop grosses quantités, plus particulièrement celles qui contiennent du sucre et des graisses.

 

L'alimentation ad libitum n'est clairement pas recommandée pour un chien. Au contraire, il est recommandé de peser chaque jour rigoureusement la quantité d’aliments qui lui est donnée (ce que l'on appelle sa ration journalière). Celle-ci peut-être divisée en 2 ou 3 repas et doit être distribuée au chien dans un endroit qui lui est réservé.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Faire faire de l'exercice à son chien

Comme chez l'Homme, il ne faut pas négliger l’exercice comme moyen de prévenir activement l'obésité du chien.

 

Le minimum journalier est de 2 fois 20 minutes de marche rapide. Si vous suivez ces conseils, la durée d’exercice de votre chien sera d'environ 5 heures par semaine.

 

D’autres formes d’exercices sont aussi recommandées. En fonction de la race du chien et de vos possiblités, il est ainsi possible par exemple de jouer avec son chien ou de faire baigner son chien.


Il y a toutefois des cas qui nécessitent une immobilisation ponctuelle ou durable de l’animal. Il faut alors être davantage vigilant pour éviter toute prise de poids.

Faire attention aux périodes à risque

Certaines périodes sont synonymes d'une augmentation du risque de surpoids du chien, en particulier par exemple lorsqu'elles sont marquées par une diminution de l'exercice.

C'est le cas par exemple de la période hivernale, où le maître est souvent moins enclin à promener son chien. Il pense parfois que c'est pour le bien de ce dernier, sans savoir qu'il existe de nombreuses manières de protéger son chien contre le froid en hiver.

 

Cette réduction de l'activité physique peut aussi être liée par exemple au vieillissement du chien. Là aussi, il faut être particulièrement attentif à cette évolution, car un chien peut grossir de façon importante en peu de temps. En outre, il sera d'autant plus difficile de corriger le tir qu'un chien âgé peut moins facilement se dépenser - et donc dépenser de l'énergie - qu'un jeune chien. L'alimentation d'un chien âgé doit aussi tenir compte du fait que ses besoins nutritionnels sont différents.

La castration du chien / stérilisation de la chienne est une autre période critique. Il est alors souvent nécessaire de diminuer sans attendre les apports énergétiques de 30 % pour les races de chien prédisposées à l’obésité canine, car le poids augmente dès la première semaine qui suit la stérilisation. Pour les races présentant un moindre risque d’obésité, le poids corporel doit être surveillé semaine après semaine, afin de détermienr si une réduction de la ration quotidienne est nécessaire.

La prévention de l'obésité concerne aussi les chiots

Suralimenter un chiot peut ne pas avoir de conséquences visibles immédiates, mais nuire à santé par la suite. En effet, cette suralimentation entraîne une production excessive de cellules graisseuses et une tendance naturelle à l'embonpoint plus tard. En outre, elle peut aussi augmenter le taux de croissance ce qui, chez certaines races de chiens, accentue le risque d'apparition de certaines maladies osseuses comme l'arthrose canine.

 

Ainsi, tout autant que les chiens adultes, les chiots doivent recevoir quotidiennement une quantité adéquate d'un aliment équilibré ayant une densité calorifique qui permet un taux de croissance normal et le développement d'un organisme en bonne santé. Et plus encore que pour les chiens adultes, il est recommandé de mesurer régulièrement (au moins une fois par mois) leur poids, et de le consigner dans leur carnet de santé, afin de pouvoir déceler rapidement un éventuel dérapage.

Le mot de la fin

La recette pour éviter à son chien de devenir obèse est finalement assez simple : une bonne alimentation, de l'exercice régulier, et un suivi rigoureux du poids du chien par son maître. 

 

En tout état de cause, il est important de savoir déterminer si son chien est obèse. Le cas échéant, le sujet doit être pris à bras le corps : il faut mettre son chien au régime afin de le faire maigrir, si besoin avec l'aide d'un vétérinaire. Il en va de sa santé et de son bien-être au quotidien.

Dernière modification : 11/02/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chien, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chien tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet