L'asthme chez le chien : causes, symptômes et traitement

L'asthme chez le chien : causes, symptômes et traitement

Comme les humains, les chiens peuvent développer de l'asthme - un état qui se traduit par une respiration sifflante, un essoufflement, voire de la difficulté à respirer.


Appelé également bronchite allergique, l’asthme apparaît en général en réaction à un allergène présent dans l’environnement de l’animal.

Partager :  

Les causes de l'asthme chez le chien

L'asthme n'est pas une maladie du chien. Il s'agit en réalité d'un symptôme d'une réaction allergique grave.


Les chiens dont le système immunitaire est affaibli sont plus sujets aux allergies canines et aux réactions allergiques. Dans le cas de l'asthme canin, un chien peut avoir une crise d'asthme parce qu'il est allergique à certains éléments, comme la fumée de cigarette, la poussière, le pollen ou d'autres polluants présents dans l’air.


D'autres problèmes sous-jacents, comme des vers, des infections bactériennes ou virales, ou même certains cancers, peuvent également causer de l'asthme chez les chiens.


Il n’existe pas à proprement parler de prédisposition à l’asthme. Toutefois, les races de chiens dont le museau est écrasé, comme le Carlin, le Boxer ou encore le Bouledogue, ont tendance à développer plus souvent des allergies et problèmes respiratoires en raison de leur structure anatomique.


Par ailleurs, la bronchite allergique canine a tendance à affecter les chiens jeunes et d'âge moyen, bien que les individus plus âgés puissent également être affectés.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Les symptômes de l'asthme chez le chien

Les chiens, comme les humains, peuvent développer de l'asthme, mais les symptômes et le traitement sont très différents.


Le signe révélateur de l'asthme chez le chien est une toux persistante sèche, qui peut apparaître lentement ou soudainement. Les symptômes vont de difficultés respiratoires occasionnelles, appelées dyspnée, à la suffocation. À ce dernier stade, la bronchite allergique est souvent considérée comme chronique et irréversible.


Dans les cas les plus graves, un chien peut être forcé de respirer par la bouche ; ses gencives deviennent alors bleues par manque d'oxygène. Dans ce cas, un vétérinaire doit être consulté en urgence.


Afin d’éviter la chronicisation de l’asthme, il est essentiel de détecter les symptômes à un stade précoce. Les plus courants sont les suivants :

Comment prévenir l'asthme chez les chiens ?

La bronchite allergique est une affection qui, malheureusement, est détectée bien souvent trop tard.


Par conséquent, les mesures préventives sont importantes pour limiter le risque d’apparition de l’asthme chez le chien :

  • Lorsque vous lavez votre chien, séchez-le soigneusement après chaque bain ;
  • Ne fumez pas près de votre animal : le tabac a des effets sur le chien ;
  • Évitez l’utilisation de parfums de synthèse (bougies, désodorisants intérieurs, aérosols contre les insectes, etc.) ;
  • Certaines plantes sont toxiques pour les chiens : optez pour des plantes non toxiques et utilisez des pesticides naturels ;
  • Utilisez des nettoyants naturels, comme le vinaigre blanc ;
  • Installez des purificateurs d'air pour réduire la pollution de l'air dans votre logement ;
  • Si vous avez des chats à la maison, utilisez de la litière sans poussière, ce qui est bon également pour les poumons de votre chat.

Le traitement de l'asthme du chien

La bronchite allergique canine est rare chez les chiens. Mais lorsqu'elle survient, elle s’avère très pénible tant pour les propriétaires que pour l'animal. Heureusement, un certain nombre de traitements sont disponibles pour aider à gérer et à minimiser les conséquences de ce trouble.


Dans un premier temps, le but sera d'identifier et d'éliminer les allergènes à l’origine du problème - il s'agit habituellement de quelque chose que le chien a inhalé. Ainsi, une fois une bronchite allergique suspectée, le vétérinaire tentera d'identifier la cause sous-jacente afin qu'elle puisse être retirée de l'environnement du chien.


Si cela n'est pas possible, un certain nombre de médicaments différents sont disponibles pour traiter l'affection.


Toutefois, lorsque l’asthme devient chronique, la disparition complète de la toux n'est presque jamais possible. Dans ce cas, l'objectif thérapeutique devient la réduction de sa fréquence et de sa sévérité afin que le chien soit plus à l'aise.
Il est possible de tenir un "journal des allergies" qui indique, quand un chien a une crise d'asthme, la gravité, la durée de la crise et les allergènes potentiels auxquels le chien a pu être exposé.


Les chiens atteints d'asthme sont généralement traités agressivement dans un premier temps, afin d’éviter la chronicisation de l'inflammation des voies respiratoires et les dommages bronchiques qui en résultent. Le protocole de traitement le plus courant est l'administration de glucocorticoïdes et de bronchodilatateurs pour aider à réduire le nombre et la gravité des crises allergiques. Les inhalateurs doseurs conçus pour s'adapter au museau d'un chien sont de plus en plus utilisés pour administrer des bronchodilatateurs et des médicaments anti-inflammatoires. Dans le cas d'une infection secondaire, des antibiotiques pour chiens peuvent également être prescrits.


Enfin, les antitussifs sont administrés pour les toux non productives épuisantes, bien qu'ils soient à utiliser avec prudence, étant donné que la toux est un mécanisme utile et normal pour dégager les sécrétions des voies respiratoires.


Le pronostic pour les chiens atteints de bronchite allergique est excellent dans le cas d’un diagnostic et d’un traitement rapides - surtout si l'allergène inhalé peut être identifié et retiré de l'environnement du chien.


Un traitement à long terme sera nécessaire dans la plupart des autres cas pour contrôler les symptômes et permettre au chien de mener une vie relativement normale.


En revanche, si la maladie devient chronique, elle évoluera progressivement, sans pour autant devenir mortelle. Avec une prise en charge médicale adéquate et des propriétaires attentifs, le chien devrait jouir malgré tout d'une excellente qualité de vie, et les problèmes d’asthme ne devraient pas avoir d’impact sur l’espérance de vie du chien.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer