Assurance pour chiens : pourquoi et comment assurer son chien

Assurance pour chiens : pourquoi et comment assurer son chien

Le chien est bien souvent plus qu’un animal : c’est un membre à part entière de la famille. Le faisant entrer au cœur de notre famille, on partage ses joies, ses peines et même ses souffrances. Et dans ce dernier cas, on a envie de tout faire pour lui, mais cela est parfois financièrement difficile. C’est là qu’entrent en jeu les assurances et mutuelles santé pour chien.


Mais comment fonctionnent ces assurances canines ? Que remboursent-elles ? Sur quels critères choisir et comment souscrire une assurance santé pour son chien ?

Partager
 

Comment fonctionne une assurance pour chien ?

Relativement semblable à notre propre couverture sociale, l’assurance santé animale rembourse tout ou partie des frais vétérinaires en cas de problème de santé du chien assuré, en contrepartie du paiement d'une cotisation mensuelle ou annuelle.

 

Pour faire bénéficier son compagnon d'un tel dispositif, il est nécessaire de souscrire à un contrat spécifique, qui est distinct des contrats d’assurance classiques. D’ailleurs, si l’assurance santé animale se développe de plus en plus, toutes les compagnies d’assurance n’en proposent pas encore.

 

Au passage, il ne faut pas confondre une assurance animale avec l'application aux animaux de la garantie responsabilité civile. Cette dernière, généralement comprise dans votre contrat « multirisques habitation », rembourse uniquement les dégâts que pourrait causer votre animal à quelqu’un d’autre. Lors de l'adoption d'un chien, il faut d'ailleurs penser d’ailleurs à signaler à votre assureur l’arrivée d’un nouveau compagnon au sein de votre foyer. Il s'agit d'une simple formalité, qui normalement n'a pas lieu de faire augmenter le montant du contrat.

Pourquoi assurer son chien ?

Même lorsqu’un chien est en bonne santé, il faut, dans l’idéal, aller chez le vétérinaire une fois par an. C'est l'occasion d'un bilan de santé annuel du chien, au cours duquel le professionnel vérifie son état général et effectue les rappels de vaccin, indispensables pour une bonne protection contre les maladies canines courantes. Le tarif diffère selon les vétérinaires, mais ne doit normalement pas dépasser les 50 euros.

 

En revanche, les frais vétérinaires du chien peuvent s’avérer vite très coûteux en cas d’imprévu, en particulier s'il doit être opéré, s’il vient à souffrir d’une maladie chronique (problème cardiaque, diabète du chien…) ou s’il est victime d’un accident (fracture lors d'une chute, morsure lors d'une bagarre entre chiens, intoxication…).

 

On parle alors de plusieurs centaines, voire milliers d'euros à débourser selon le cas et la gravité de l'accident ou de la maladie. A titre d'exemples, voici un ordre de grandeur du montant qu'il faut pouvoir débourser dans différentes situations :

 

Dans ces cas-là, il peut être difficile d’assumer financièrement le prix du traitement thérapeutique qui lui sauverait la vie, ou même celui des examens qui permettraient de poser un diagnostic, avant même la mise en place d'un éventuel traitement. Il arrive d'ailleurs parfois que les sommes soient tellement élevées que le maître, désemparé et dans l’impossibilité de faire face à de telles dépenses imprévues, n'ait d'autre choix que de faire euthanasier son chien. Une enquête réalisée en 2019 par l'Ipsos pour le compte de SantéVet sur les habitudes des ménages français estimait ainsi que 7% des maîtres sont prêts à opter pour l'euthanasie du chien en cas de facture vétérinaire de plus de 1.000 euros...

 

En souscrivant à une assurance santé pour chien, cette terrible question a toutes les chances de ne plus avoir à se poser, et vous pourrez lui donner tous les soins qu’il mérite sans avoir à vous inquiéter pour votre portefeuille. Ce sera pour vous un gage de sécurité financière, et c'est d'autant plus vrai que certains contrats vous évitent même d'avoir à avancer les dépenses.

 

Même si la sérénité qu'elles procurent est déjà énorme, les assurances animales ne s'arrêtent pas là. En effet, elles jouent aussi un rôle d'accompagnement et de conseils, pouvant par exemple fournir des renseignements sur divers sujets :

 

Il convient toutefois de souligner que les compagnies d'assurance ont pour objectif d'intervenir en cas d'imprévu, d'évènement représentant une urgence pour la vie du chien : une maladie grave, une opération imprévue, un accident, etc. En revanche, les dépenses courantes telles que la visite annuelle du chien chez le vétérinaire, les vaccins du chien, les traitements antiparasitaires (collier anti-tiques pour chien, etc.), les soins dentaires (détartrage des dents du chien, etc.) ou les aliments diététiques ne sont généralement pas couvertes par les contrats d'assurance classiques. En outre, même dans les cas mettant en jeu l'intervention de l'assurance, elle ne prend pas forcément en charge tous les frais : cela dépend de la compagnie et du contrat souscrit. En effet, comme pour les mutuelles pour humains, plusieurs niveaux de protection sont généralement proposés.

 

En tout état de cause, si vous avez des attentes ou questions particulières concernant l'assurance de votre chien, il ne faut pas hésiter à demander conseil à votre vétérinaire : il saura vous orienter en fonction de vos souhaits et contraintes, ainsi que des besoins de votre compagnon.

Comment assurer son chien ?

Les grandes compagnies généralistes d'assurance pour humains proposent le plus souvent des contrats destinés aux chiens, mais il existe également des « pure players », c'est-à-dire des compagnies spécialisées dans la santé animale.

 

Quoi qu'il en soit, afin d'être sûr de choisir la meilleure assurance pour son chien, il ne faut pas hésiter à comparer les offres voire obtenir des devis de la part de plusieurs compagnies différentes, par exemple en utilisant un comparateur des assurances et mutuelles pour animaux. Si besoin, votre vétérinaire peut vous aider à voir plus clair parmi les différentes options possibles et vous donner des conseils adaptés à la situation de votre chien.

 

Dans tous les cas, pour pouvoir être assuré, un chien doit être :

 

Il est par contre impossible d’assurer un chien de plus de 10 ans, et certaines compagnies d’assurance mettent fin au contrat à partir d’un certain âge, alors que d’autres acceptent d'assurer l’animal tout au long de sa vie, jusqu'à son dernier souffle. Quoi qu’il en soit, les tarifs étant plus élevés pour un chien âgé, il est préférable de ne pas attendre trop longtemps avant de se décider à assurer son chien.

 

Dans tous les cas, il est possible de régler la cotisation selon un rythme mensuel ou annuel. Le règlement annuel permet généralement d'économiser un peu sur le montant global, par rapport à un règlement tous les mois.

 

Par ailleurs, comme pour d’autres types d’assurance, il existe en général un système de bonus et de malus. Le cas échéant, si vous n’avez pas eu recours à l'assurance au cours d'une année donnée, vous bénéficiez d’une remise sur la prime de l’année suivante. À l’inverse, s'il a fallu faire appel à l'assurance plus d’un certain nombre de fois prévu dans le contrat, la prime est majorée.

 

Enfin, la plupart des assurances et mutuelles proposent des avantages si on assure plusieurs animaux chez elles, qu'ils soient ou non de la même espèce. Ces avantages peuvent prendre différentes formes :

  • une remise peut être appliquée. Son montant varie selon les assurances et les formules choisies, mais elle est généralement de l'ordre de 10%, et s'applique au contrat de l'animal le moins âgé ;
  • la hausse de la cotisation au fur et à mesure des années peut être moins importante ;
  • les frais de dossier peuvent être réduits, ou un chèque cadeau peut être offert.

 

L'importance de la remise dépend de chaque compagnie d'assurance et du nombre d'animaux assurés, mais aussi des contrats signés : concrètement, plus vous choisissez une formule onéreuse pour vos compagnons, plus les avantages qu'on vous offre sont conséquents.

Quelles sont les dépenses couvertes par une assurance santé pour chien ?

Si chaque compagnie propose des prestations différentes et des tarifs différents, on retrouve tout de même des formules similaires chez un grand nombre d'acteurs. Bien évidemment, plus la cotisation est élevée, plus l'assurance couvre de frais vétérinaires et de situations.

 

Selon la formule choisie, le montant des cotisations peut varier du simple au triple. Il faut donc avoir le réflexe de comparer les assurances pour chien, y compris auprès de votre propre assureur, avant d'y voir plus clair sur les prises en charge proposées, et opter pour la solution qui correspond le mieux à vos besoins. Si les offres sont détaillées et claires, il n’y a en général aucune mauvaise surprise.

 

Dans tous les cas, la plupart des assurances pour chiens vous permettent d'éviter d’avancer les frais lorsque les dépenses sont supérieures à un certain montant (généralement autour de 150€).

Les dépenses prises en charge par les formules « de base »

La formule de base, souvent nommée « Standard » ou « Accidents », rembourse les frais médicaux et chirurgicaux consécutifs à des accidents domestiques du chien, comme par exemple une fracture, une intoxication alimentaire du chien, une piqûre ou morsure du chien par un animal venimeux, ou une plaie ou saignement du chien.

 

Sont alors pris en charge, à un taux variant entre 50 et 80% :

  • les honoraires du vétérinaire ;
  • les médicaments et produits pharmaceutiques prescrits ;
  • les frais d’analyse de laboratoire, d’examen radiologique et de radiothérapie ;
  • les frais de transport en ambulance animalière, sous réserve que l’état du chien nécessite un tel moyen de transport.

 

Pour une formule de base, le montant des cotisations mensuelles est généralement compris entre 5 et 20 euros, même si cela dépend en grande partie de l'âge et de l'état de santé du chien, ainsi bien sûr que de la compagnie d'assurance.

Les dépenses prises en charge par les formules plus complètes

Les formules plus complètes, dites « intégrales », remboursent en plus les frais médicaux et chirurgicaux liés à une maladie canine, qu’elle soit infectieuse, parasitaire ou encore hormonale.

 

Cela concerne :

  • les frais de radiodiagnostics et d’examens de laboratoire ;
  • les honoraires propres à l’intervention chirurgicale ;
  • les frais de pharmacie, d’anesthésie et de soins liés directement à l’intervention chirurgicale, y compris durant 45 jours après cette dernière ;
  • les frais d’hospitalisation le cas échéant.

 

Les assurances pour chien les plus complètes peuvent aussi prendre en charge une partie des frais liées aux visites de contrôle chez le vétérinaire, ainsi que les frais de mise en pension du chien - voire de rapatriement - si c'est vous-même qui êtes hospitalisé. Dans ce cas, le montant de la cotisation correspondante peut aller jusqu'à 80 euros par mois, avec là aussi un montant fortement susceptible de varier en fonction de l'état de santé du chien et de son âge.

Quelles dépenses ne sont pas couvertes par une assurance pour chien ?

Certains frais de santé du chien ne sont pas pris en charge par les assurances et mutuelles canines. Comme leur liste exacte diffère selon les contrats, il convient de bien lire ce qui a trait à ces exclusions au moment de choisir une assurance pour son chien.

 

Voici néanmoins une liste non exhaustive de frais généralement non pris en charge par les assurances pour chiens :

 

  • les actes vétérinaires ne concernant pas une détérioration de la santé du chien ;

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et, bien sûr, les actes non vétérinaires, les blessures consécutives à des combats de chiens organisés ainsi que les conséquences d’accidents ou de maladies datant d'avant la signature du contrat ne sont pas remboursés par l’assurance santé canine.

Quel montant est pris en charge par l'assurance santé du chien ?

La prise en charge des dépenses par l'assurance ou mutuelle canine dépend de plusieurs facteurs :

Le montant de la franchise

C’est la somme minimale qui restera à votre charge lorsque vous demanderez un remboursement.

 

Certains contrats prévoient des franchises par sinistre, par acte vétérinaire ou par feuille de soins envoyée. Le montant de la franchise peut être forfaitaire ou varier selon différents critères, tels que l'âge du chien ou la durée de l'assurance. La franchise oscille le plus souvent entre 0 et 200 euros.

Le taux de remboursement

C’est le coefficient qui permet de calculer la part des dépenses qui vous sera effectivement remboursée. Il se situe en général entre 70 et 100%.

Le plafond de remboursement

C’est le total maximal des remboursements auxquels vous pouvez prétendre au cours de l’année durant laquelle le chien est assuré.

 

Certains contrats d’assurance santé pour chiens prévoient des plafonds par acte vétérinaire et par sinistre, mais la plupart fixe plutôt un montant maximal par an. Dans ce dernier cas, le plafond se situe généralement entre 1.000 et 2.000 euros par an, selon la compagnie et la formule choisies.

Quand souscrire une assurance santé pour son chien ?

En général, il est moins coûteux de souscrire une assurance pour son chien tant que celui-ci est jeune et en bonne santé, plutôt qu'une fois qu'il commence à prendre de l'âge et est de fait plus susceptible d'avoir des ennuis de santé. Certains contrats font d'ailleurs varier le plafond de remboursement, le montant des cotisations et/ou le taux de remboursement en fonction de l'âge du chien ou de la chronicité de son affection, s'il est établi qu'il souffre d'une maladie incurable.

 

Il existe également des races de chiens à la santé fragile et/ou davantage prédisposées que d'autres à développer certaines maladies lourdes. C'est le cas par exemple des chiens de grande taille, tels que le Labrador ou le Golden Retriever, qui ont plus de chances d'être atteints de dysplasie de la hanche. D'autres races comme le Saint-Bernard sont prédisposées à des maladies de peau canines, comme la dermatite pyotraumatique. Les contrats d'assurance peuvent décider de couvrir ou non ces risques spécifiques, ou de réclamer par exemple une surprime.

 

Quoi qu'il en soit, pour y voir plus clair, il ne faut pas hésiter à vous tourner vers votre vétérinaire : il saura vous dire à quelles maladies votre chien est exposé, compte tenu de sa race, son âge et son mode de vie.

Le mot de la fin

Assurer son chien présente de nombreux avantages et permet de se sentir plus sécurisé quant à la santé de son compagnon. Le choix peut être difficile, car de nombreux paramètres entrent en ligne de compte lorsque l’on souhaite souscrire à une assurance santé pour son chien. Utiliser des comparateurs d’assurances et mutuelles pour chiens permet d’avoir très rapidement une bonne vision d’ensemble des offres disponibles : c’est gratuit, et cela peut faire gagner à la fois du temps et de l’argent.

 

Pour autant, savoir que son compagnon est assuré en cas de coup dur ne doit en aucun cas conduire le maître à relâcher sa vigilance concernant par exemple l'entretien de son chien (et notamment la prévention contre les parasites), la vaccination du chien ou encore le risque de fugue et d'accident.

Dernière modification : 10/07/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Commentaires sur cet article

bravo pour les infos que vous donnez ici,j'aurais aimé les connaitre plus tot: mon assurance vient de résilier mon contrat car toutou trop vieux!! dégoutée car je les paye depuis plusieurs années et mon loulou commence à avoir des soucis de santé liés à son age et ils me lachent maintenant! attention les gens! renseignez vous bien si votre assurance est "pour la vie"....ou pas!

   
Par stef

C'est génial ce concept pour nos amis les betes. Avec mon veto ; on parle plutot de "mutuelle animaux". mais c'est pareil.
Comme les humains les animaux ont droit a leur mutuelle!!! Merci pour vos conseils!!!

0    0
Par arti

bonjour on vient de me donner un petit chien.
il s appelle NANA il a deux mois et je vais suivre vos conseils.
merci de votre assistance.
ROXANE

0    0
Par roxane

C'est très bien tout ca merci des renseignements, mais comment fait on pour savoir qu'elle est la meilleur assurance, et qui prendra en charge en totalité mon chien pour la vie... Merci de votre réponse

0    0
Par louton

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet

Articles sur le même thème