10 races de chien énergiques

Un chien joyeux court dans la neige

Dans la nature, les mammifères carnivores ont tendance à se montrer peu actifs : ils économisent leur énergie au maximum, car se dépenser implique de devoir ensuite se nourrir pour que l'organisme récupère des efforts réalisés. Or, dans la pratique, les prédateurs ont rarement le luxe de pouvoir manger à leur faim : ils se gardent donc bien de gaspiller leur précieuse énergie.


Avec la domestication du chien par l'Homme il y a plus de 10.000 ans, les choses ont naturellement évolué le concernant : il a pu obtenir de la nourriture beaucoup plus facilement, et a été abondamment utilisé pour certains usages requérant une bonne dose d'énergie, comme la chasse ou la conduite de troupeaux. Il n'est donc pas surprenant que les races ayant été le plus employées pour de telles tâches aient développé un tempérament énergique, et n'apprécient pas spécialement l'oisiveté.


Voici une petite présentation de 10 chiens connus pour être particulièrement actifs.

Le Labrador

Un Labrador court pour entrer dans l'eau d'un lac

Chien polyvalent par excellence, le Labrador n'est plus vraiment à présenter tant il est populaire et répandu à travers le monde. De taille moyenne et bien proportionné, il a un corps puissant et musclé recouvert d'un pelage court et dense. Ce dernier ne peut arborer que trois couleurs différentes : jaune, marron ou noir, avec pour chacune d'entre elles une éventuelle petite tache blanche sur le poitrail. Ses pattes ainsi que sa queue sont épaisses et musclées.

 

Utilisé à l'origine pour la chasse au gibier d'eau, le Labrador a conservé un grand besoin d'exercice (au moins une heure par jour) ainsi qu'un tempérament très énergique. Il a un fort attrait pour les activités aquatiques, et c'est d'ailleurs un excellent nageur - y compris en eau froide. Cela étant, toutes sortes d'activités sportives lui conviennent : randonnée dans la nature, agility, jeux divers, cani-cross, cani-VTT... Autant dire que ce ne sont pas les options qui manquent pour l'aider à canaliser sa grande vitalité.

Le Teckel

Un Teckel heureux court dans un champ

Aussi appelé chien-saucisse, le Teckel a indéniablement une drôle de forme, qui le rend aisément reconnaissable. En effet, sa caractéristique la plus remarquable est son corps tout en longueur : on dirait un boudin sur pattes ! Il est pourtant à la fois vif, agile et musclé, malgré ses pattes très courtes et sa silhouette disproportionnée. En dehors de cela, il se distingue par son museau allongé, ses oreilles longues et pendantes, ainsi que son pelage pouvant être ras ou au contraire long.

 

Du fait de sa morphologie particulière, le Teckel a longtemps été utilisé pour la chasse au déterrage (c'est-à-dire dans les terriers). Aujourd'hui, il fait surtout office de simple compagnon de vie, mais a tout de même conservé une grande vivacité et un tempérament énergique : il lui faut en effet autour d'une heure d'exercice par jour. De fait, son corps court sur pattes ne l'empêche nullement d'être très actif : il aime jouer, courir, creuser, faire du sport... Tout cela est vrai quelle que soit la variété, mais il semble que celle à poil dur soit la plus énergique de toutes.

 

Dans tous les cas, il convient toutefois de le ménager, car son dos très allongé supporte mal les efforts trop brusques. Il est donc important de s'assurer que les activités qu'on lui fait faire sont compatibles avec sa morphologie et ne présentent pas de risques pour sa santé. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à demander conseil à un vétérinaire.

Le Berger Australien

Un Berger Australien court après une balle que sa maîtresse lui a lancée

De taille plutôt réduite pour un chien de berger, le Berger Australien n'est pas toujours facile à distinguer du Border Collie, car il lui ressemble beaucoup. Comme lui, il a un pelage mi-long, un museau plutôt allongé, des oreilles semi-dressées et une bouille naturellement joyeuse et souriante. Il est toutefois un peu plus petit, plus robuste et plus compact ; par ailleurs, les robes qu'il est susceptible d'arborer ne sont pas exactement les mêmes.

 

En tant que chien guide de troupeaux, le Berger Australien a besoin pour être heureux d'être actif et de se sentir utile au quotidien. En plus d'être très énergique, il est particulièrement endurant : il est donc possible de lui faire faire toutes sortes d'activités. Des promenades, de la randonnée, des sports canins, des jeux, de l'agility... sont fortement susceptibles de lui plaire, mais il peut aussi apprécier les baignades s'il a été habitué à aller dans l'eau. Ce ne sont donc pas les possibilités qui manquent pour lui permettre de dépenser sa grande énergie. C'est une bonne chose, car il a besoin en moyenne de deux heures d'activité par jour pour être heureux et en bonne santé.

Le Galgo

Un Galgo court dans l'herbe d'un jardin

Aisément reconnaissable à sa silhouette à la fois très mince et très musclée, le Galgo Espagnol (parfois appelé tout simplement Galgo) est une race de lévrier plutôt grande - jusqu'à 70 cm au garrot à l'âge adulte. Son dos est légèrement arqué, et sa poitrine est large et profonde. Quant à son pelage, il est court, près du corps, et nécessite peu d'entretien ; il peut prendre différentes couleurs, la plus répandue étant le fauve éventuellement bringé (c'est-à-dire rayé).

 

Comme la plupart des autres lévriers, le Galgo est un véritable as de la course : très bon sprinter, il adore courir et a besoin d'au moins une heure d'activité par jour pour être bien dans ses pattes. L'idéal pour lui est un maître sportif qu'il peut accompagner lors de ses footings, sorties VTT, randonnées... Il faut dire que même s'il est avant tout un sprinter, il est aussi endurant, pouvant courir à allure modérée sur de longues distances. Ce n'est pas si surprenant, quand on sait qu'il s'agissait à l'origine d'un chien de chasse : il lui fallait être capable de traquer le gibier aussi longtemps que nécessaire.

Le Rat Terrier

Un Rat Terrier fauve pan blanc avec une ballede tennis dans la gueule

Plutôt menu, le Rat Terrier n'en demeure pas moins robuste et musclé. Sa silhouette est mise en valeur par son pelage court et près du corps. Sa robe est majoritairement blanche, avec éventuellement quelques zones de couleur : fauve, noir, gris, jaune... En dehors de cela, il a des oreilles larges et triangulaires, un museau de taille moyenne, et une queue portée légèrement relevée. Elle est généralement assez longue, mais peut être coupée dans certains pays où cette pratique est autorisée.

 

Le Rat Terrier doit son nom au fait qu'il a longtemps été utilisé pour chasser les rats et autres rongeurs. En effet, en dépit de sa petite taille, c'est un chasseur hors pair, très endurant et débordant de vie. Il sait se montrer calme et affectueux à la maison, mais il ne faut pas s'y tromper : il n'aime pas rester inactif trop longtemps, et a besoin en moyenne d'environ une heure d'exercice chaque jour. L'idéal pour lui est une famille sportive, qui a du temps pour jouer avec lui et a l'occasion de lui faire faire toutes sortes d'activités afin qu'il puisse se défouler.

Le Husky de Sakhaline

Un Husky de Sakhaline noir allongé dans la neige

Lointain cousin du Husky de Sibérie, le Husky de Sakhaline est nettement moins connu que ce dernier. Originaire de l'île éponyme située entre la Russie et le Japon, il se reconnaît notamment à son corps puissant et musclé, sa grande taille (il s'agit du plus grand des huskys) et sa robe très dense qui le protège efficacement du froid. Il peut arborer toutes sortes de couleurs de pelage différentes ; lorsqu'il est gris ou noir, il ressemble vraiment beaucoup à un loup, avec son museau allongé et ses oreilles dressées sur sa tête.

 

Comme la plupart des autres huskys, le Husky de Sakhaline est à l'origine principalement un chien de traineau, même si c'est moins vrai de nos jours. Il faut dire qu'il est très énergique, en plus d'être suffisamment costaud et endurant pour tracter des charges sur une durée assez longue. Une telle activité est parfaite pour lui permettre de dépenser sa grande énergie et de satisfaire son important besoin d'exercice, qui est de l'ordre de deux heures par jour. En tout cas, si l'on souhaite en adopter un, mieux vaut disposer d'un grand jardin - si possible à la campagne - et avoir beaucoup de temps libre ainsi que d'énergie pour lui faire faire toutes sortes d'activités sportives.

Le Golden Retriever

Un Golden Retriever blanc court dans la neige

Souvent confondu avec le Labrador, le Golden Retriever est lui aussi très populaire et répandu. À la différence de ce dernier, il a un pelage long et pelucheux, qui le fait d'ailleurs ressembler à un gros nounours - en particulier lorsque celui-ci est blanc. Quelques autres petites différences morphologiques existent : son museau est plus long, sa tête moins large, son corps moins musclé, et sa robe peut aller seulement du blanc au doré - les autres couleurs ne sont pas autorisées chez cette race.

 

Comme le Labrador, le Golden Retriever est à l'origine un chien de chasse. Ce n'est donc pas surprenant qu'il fasse montre d'une grande vitalité - peut-être même encore plus que son cousin. Ainsi, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il passe ses journées tranquillement allongé sur le canapé : même s'il adore sa famille, il a besoin d'au moins une heure et demie de promenades et d'exercice (jeux, sports, baignade...) par jour. L'idéal pour lui est donc de partager son existence avec une personne sportive apte à l'emmener partager toutes sortes d'activités au quotidien.

Le Chihuahua

Un Chihuahua en train de courir dehors

Avec une hauteur au garrot ne dépassant pas 20 cm et un poids à l'âge adulte inférieur à 3 kg, le Chihuahua est l'un des chiens les plus petits au monde. En dehors de cette particularité, il se reconnaît à ses larges oreilles dressées et très écartées sur son crâne, ainsi qu'à son museau plus ou moins allongé. Son pelage peut être soit court, soit long ; dans les deux cas, toutes les couleurs sont acceptées, à l'exception de la robe merle.

 

Avec un gabarit aussi minuscule, on pourrait penser que le Chihuahua est plutôt un compagnon calme et tranquille. En réalité, c'est tout le contraire : il déborde d'énergie ! De ce fait, il a besoin d'au moins une demi-heure à une heure d'exercice au quotidien pour être bien dans sa tête - compte tenu de la taille minuscule de ses pattes, c'est assez considérable. On peut lui proposer par exemple des jeux, des promenades, de séances d'agility... Son dynamisme explique d'ailleurs qu'en dépit de sa toute petite taille, il n'est pas fait pour vivre en intérieur, même s'il aime aussi les siestes sur le canapé.

Le Boxer

Un Boxer bondit dans l'herbe

Bien qu'il soit plutôt léger pour son gabarit (seulement 30 kg pour 60 cm au garrot), le Boxer impressionne par sa silhouette puissante et très musclée, mise en valeur par un pelage très court et près du corps. Mais c'est surtout la forme de sa tête qui le rend particulièrement reconnaissable : il a de petites oreilles triangulaires, un museau très court et une mâchoire prognathe - c'est-à-dire que les dents du bas dépassent celles du haut. Son apparence physique peut d'ailleurs de prime abord faire paraître ce chien menaçant ; pourtant, il est en fait très gentil et a d'ailleurs une tendance naturelle à sourire.

 

Même s'il adore sa famille et peut passer beaucoup de temps à se faire dorloter, le Boxer déborde d'énergie - ce qui n'est pas très surprenant compte tenu de sa musculature développée. Pour être bien à la fois dans sa tête et dans ses pattes, il est donc indispensable qu'il puisse se dépenser pendant environ une heure et demie par jour, à l'occasion de toutes sortes d'activités : jeux, promenades, randonnées, sports canins... À défaut, il risque de vite s'ennuyer, de tourner en rond, et même de développer des troubles de comportement.

Le Bouvier des Flandres

Un Bouvier des Flandres court dans un champ

Race de chien frisé comme un mouton, le Bouvier des Flandres est plutôt grand et compact. Son pelage très dense et volumineux peut le faire paraître un peu lourd et pataud ; pourtant, il est en réalité à la fois musclé et souple. Sa robe est souvent noire, mais peut aussi prendre d'autres couleurs - notamment le fauve et le gris, avec éventuellement une tache blanche sur le poitrail.

 

Comme son nom l'indique, le Bouvier des Flandres était à l'origine un chien de bouvier - c'est-à-dire en quelque sorte l'équivalent d'un chien de berger pour les bovidés. Il n'est donc guère surprenant qu'il soit très actif et ait besoin d'au moins une bonne heure d'exercice chaque jour pour dépenser sa grande énergie. De fait, il n'aime pas beaucoup l'oisiveté. Toutes sortes d'activités sont heureusement susceptibles de lui plaire, à commencer par la randonnée, le cani-cross, le cani-VTT... Plus largement, dans la mesure où il est musclé et endurant, il n'a pas peur des efforts physiques - bien au contraire.

Conclusion

De nombreuses races de chiens sont connues pour leur caractère énergique et/ou leur tendance à ne pas apprécier de rester inactives longtemps. Pour la plupart, elles ont longtemps utilisées pour la chasse, la conduite de troupeaux ou tout autre activité nécessitant d'importants efforts physiques.

 

S'ils ne sont pas en mesure d'effectuer une bonne dose quotidienne d'exercice, ces chiens risquent fort de ne pas être  heureux - quand bien même par ailleurs on s'occupe correctement d'eux. Cela peut se traduire notamment par une baisse d'entrain, l'apparition de troubles du comportement voire une dépression.

 

De façon générale, si l'on n'est pas sûr d'avoir suffisamment de temps et d'énergie au quotidien pour permettre à l'animal qu'on envisage d'adopter de se défouler autant qu'il en aurait besoin, mieux vaut passer son chemin plutôt que de prendre le risque de le rendre malheureux : on aboutirait à une situation perdante pour tout le monde. Du reste, si en réalité on est même en fait très sédentaire, il existe au contraire des races de chiens très calmes (voire paresseuses). Cela dit, il ne faut pas perdre de vue pour autant que même le moins actif des chiens a besoin chaque jour d'un minimum de sorties et d'activités pour être bien dans ses pattes et dans sa tête.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 20/09/2023.

Discussions sur ce sujet

Chiot énergique le soir.

Bonjour, J’ai un Shih-tzu de 11 semaines qui est particulièrement fou-fou le soir et ça se manifeste en me mordant...

Chiot très actif et joueur

Bonsoir tout le monde, Notre chiot aime entrer dans tous les coins où il peut se cacher: placard, cartons,...

Chien très actif qui ne sait pas jouer seul

Bonjour à tous, je me présente je m'appelle Arnaud, j'ai 30ans, je suis belge et suis l'heureux propriétaire de 2...

Poser une question