Standard officiel Griffon Nivernais : Standard FCI N°17 (01/06/1997)

ALLURE GÉNÉRALE


Barbouillard très typé en son genre, très rustique, hirsute et broussaillaut, sec de membres et de muscles. Il est fait en ouvrier destiné à accomplir un travail de durée plutôt que de vitesse. D'aspect un peu triste, mais non peureux.

Poids : Mâle de 25 à 30 kg. Femelle de 20 à 28 kg. (donné ici à titre indicatif)

Taille : Mâle de 55 à 60 cm. Femelle de 53 à 58cm.

Une tolérance de 2 cm en plus est admise pour les sujets exceptionnels.

ROBE


Peau : Pigmentée, taches noires sur le corps et sur les muqueuses.

Poil : Long, hirsute et broussaillant. Il est assez fort, dur, jamais laineux ni frisé.

Couleur : De préférence gris de loup ou gris bleu, indice de Gris de Saint-Louis, ou gris de sanglier, ou noir mal teint, ou noir marengo avec feu aux joues, au-dessus des yeux, aux faces internes et sur les extrémités des membres, ou fauve avec mélange de poils noirs et blancs, lui donnant une nuance foncée.

TÊTE


Décharnée et légère sans être petite, assez bien oreillée, un peu longue.

Région crânienne

Crâne : Presque plat, le front dérivant en pente peu sensible sur un chanfrein droit, et l'arcade sourcilière paraissant d'autant plus accentuée que les poils relèvent plus fortement.

Région faciale

Gueule : La truffe est noire, très apparente. Un peu de barbe au menton.

Yeux : De préférence foncés, quelquefois peu coloré. Le regard vif et pénétrant.

Oreilles : Souples, attachées à hauteur de la partie supérieure de l'oeil, assez poilues et de moyenne largeur. Bien formées, elle sont demi-ronde et légèrement tournées vers leur extrémité.

COU


Plutôt léger, sec et sans fanon.

CORPS


Dos : Allongé.

Rein : Soutenu plutôt qu'arqué.

Poitrine : Descendant autant que possible jusqu'aux coudes. Poitrail peu développé en largeur. Cage thoracique profonde en longueur et s'élargissant vers les dernières côtes.

Côtes : Les premières un peu plates, les dernières plus arrondies.

Flanc : Un peu relevé mais pas levretté.

QUEUE


Bien placée et portée en sabre, pas très longue. Plus espiée vers le milieu, quelquefois un peu retournée sur le dos à son extrémité.

MEMBRES ANTÉRIEURS


Paraissant assez forts à cause du poil, mais en réalité plus secs que très épais. Bons aplombs, mais généralement et au repos, les antérieur, vus de profil, paraissent un peu en arrière de la verticale, les métacarpes soutenus mais jamais longs.

Épaules : Légèrement inclinée, sèche et près du corps.

MEMBRES POSTÉRIEURS


Hanches : Assez de hanches, la croupe obliquant.

Cuisse : Sèche et plutôt plate.

Jarrets : Descendus et un peu coudés au repos.

Au repos, les membres postérieurs peuvent être légèrement engagés sous le corps, sans excès.

PIEDS


Légèrement allongés mais avec des doigts solides.

ALLURE


Souple et liante, ni saccadée ni sautillante.

DÉFAUTS


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DÉFAUTS ÉLIMINATOIRES


Le crâne rond, la tête courte, les yeux trop clairs ou vairons, la truffe et les testicules roses ou marrons.

Pour la robe : Le noir franc, le froment doré ou l'orange, le tricolore à couleurs vives et franchement délimitées, les ergots.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal et complètement descendus dans le scrotum.



MIEUX CONNAÎTRE LE GRIFFON NIVERNAIS


Par Roger GOBY - Vice-Président du Club du Griffon Nivernais

GÉNÉRALITÉS


• Quelles sont les principales qualités à la chasse ?

- Très fin de nez, très tenace, très endurant, en un mot très complet, très efficace.

•  En quoi se distingue-t-il des autres races de chiens courants ?

- Très courageux au fourré. Trois ou quatre gens sont capables d'accomplir le même travail que 10 sujets appartenant à d'autres races.

STYLE DE CHASSE


•  Est-il bon rapprocheur ?

- C'est un excellent rapprocheur ; c'est là sa qualité première. Il n'a pas son pareil pour démêler méthodiquement les allées et venues si souvent embrouillées de la voie du sanglier.

•  Chasse-t-il plutôt collé à la voie, est-il rapide dans ces menées ?

- Il est effectivement généralement collé à la voie, et de ce fait, sans être lent, il n'est pas très rapide.

•  Comment se comporte-t-il au ferme, on le dit parfois un peu trop téméraire ?

- Une bonne majorité tient parfaitement le ferme à bonne distance. Certains sont un peu timides. D'autres, effectivement, trop téméraires.

•  Quel type de gorge ?

- C'était à l'origine, plutôt un hurleur. Je possède encore pour ma part quelques chiens très gorgés. On remarque cependant beaucoup de cogneurs.

APPLICATIONS


•  Quel est son gibier de prédilection à l'origine et actuellement ?

- Depuis toujours c'est bien évidemment le sanglier.

•  Est-il facile à créancier ?

- Très chasseur à ses débuts, il est tenté de poursuivre tout ce qui court devant lui. C'est donc au maître de l'orienter, de lui faire comprendre.

•  Sur quel terrain se distingue-t-il, pourquoi ?

- Le griffon nivernais est utilisé avec succès sur tous les territoires (français et autres) qui contiennent des sangliers. Il se distingue notamment dans les plus épais fourrés où bien d'autres races abandonnent. A cet égard, je voudrais préciser qu'il est actuellement utilisé avec beaucoup de satisfaction sur le territoire français dans 67 départements de même qu'en Italie, en Espagne et en Belgique.

•  Supporte-t-il mieux la chaleur ou le froid ?

- Je pense qu'il préfère le froid. Toutefois il s'avère qu'il s'adapte vite à tous les climats.

•  Est-il résistant. Combien de temps peut-il chasser sans fatiguer ?

- Courageux, il se dépense sans compter durant plusieurs heures. C'est un travailleur dans toute l'acception du mot, qui chasse avec méthode et conscience.

MEUTE


•  Quel est le nombre idéal de chiens pour former une meute ?

- Deux ou trois bons G.N. suffisent pour satisfaire les plus exigeants, mais avec 6 chiens, la musique est formidable.

•  S'ameute-t-il facilement ou est-il indépendant ?

- Sur le Sanglier, il s'ameute parfaitement.

•  Est-ce un chien d'ordre ou non, est-il facile à faire obéir ?

- Non, ce n'est pas du tout un chien d'ordre. Au niveau de l'obéissance, cela dépend de la personne qui s'en occupe. Il faut leur consacrer le maximum de temps. Le dressage se fait en partie au chenil.

•  Comment l'introduire dans la meute ?

- Si les chiens se connaissent ou mieux encore vivent ensemble, ça ne pose généralement pas de problème. Le plus souvent, et afin d'éviter de commettre une erreur, on lâche seulement un ou deux spécialistes au rapproché, par la suite on fait rallier.

J'ai un chien nivernais qui écoute très bien. Il est excellent raprocheur et il est capable de tenir le ferme pendant plusieur heures .

   
Par borde

J'ai deux chien nivernai un mal et une femelle de 6 mois déclaré sur sanglier depui 2 mois je pensse qu'ils sont inbatablent (ils ont de la voie) ils mènent , quand ils sont sur une voie de sangler ils ne changes pas de voie je sui très content de mes 2 bêtes on les a pris pour faire le pied puis les laché après ils ont mené jusqu'au sanglier tué (52 kg)

0    0
Par robert
Vous souhaitez adopter un Griffon Nivernais ou organiser une saillie entre Griffon Nivernais ?Voir les annoncesPublier une annonce