Comment devenir toiletteur canin : qualités, écoles et formations

Comment devenir toiletteur canin : qualités, écoles et formations

Le toiletteur canin est un professionnel en charge de la beauté et du bien-être d'un chien. Profession accessible à tous, elle n'en reste pas moins exigeante.


Qu'est ce qu'un toiletteur canin, et comment le devenir ? Quelles sont les formations et les diplômes à viser ?

Partager
 

Qu'est ce qu'un toiletteur canin et félin ?

Qu'est ce qu'un toiletteur canin et félin ?

Le toiletteur est un professionnel de l'entretien et de l'esthétique des animaux de compagnie, spécifiquement des chats et des chiens.

 

Son travail consiste entre autres à effectuer une coupe aux ciseaux, travailler certaines parties du corps avec une tondeuse, couper les ongles, nettoyer les yeux et les oreilles de l'animal, épiler certains types de chien, effectuer des lavages avec des produits spécifiques aux animaux, mais aussi conseiller la clientèle sur le choix et la fréquence des produits de cosmétologie. Le métier de toiletteur est représenté par le syndicat national des professions du chat et du chien (SNPCC).

 

Les maîtres font souvent appel au toiletteur avant de faire participer leur animal à un concours de beauté.

 

Un toiletteur est quelqu'un de passionné par les animaux et qui sait faire preuve de patience et de diplomatie. Il doit notamment savoir gérer un animal agité ou effrayé par une situation qui peut lui être étrangère.

 

Toutefois, la relation avec l'animal ne suffit pas : il doit également être capable de mettre le maître en confiance, car la relation avec la clientèle est essentielle dans ce métier - bien plus que la capacité à vendre tel ou tel soin.

Comment devenir toiletteur canin et félin ?

Comment devenir toiletteur canin et félin ?

Bien qu'aucun diplôme ne soit requis pour être toiletteur, il reste important de se former sérieusement pour réussir dans le domaine du toilettage, et à plus forte raison encore pour celui qui souhaite s'installer à son compte. Dans ce cas, les organisations professionnelles estiment qu'il convient de suivre une formation de 1200 heures.

 

D'autre part, l'évolution permanente des techniques nécessite de participer régulièrement à des actions de formation continue. Enfin, l'animal n'a pas à pâtir du manque de technique du toiletteur.

 

En France, deux diplômes de niveau V (équivalent au CAP ou au BEP) inscrits au répertoire national des certifications professionnelles existent et permettent de devenir toiletteur.  Ces formations se concentrent sur plusieurs aspects du métier :

  • l'accueil et l'installation du client et de son animal ;
  • l'organisation du lieu de travail et de la prestation dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité ;
  • la vente et  le conseil au client ;
  • la participation à la gestion comptable, administrative et commerciale du salon de toilettage ;
  • l'identification du milieu professionnel, le développement et l'utilisation des relations et des réseaux.

 

La certification toiletteur canin et félin

La certification toiletteur canin et félin (CTM) peut être délivrée après :

  • un parcours de formation continue sur 9 à 12 mois ;
  • une ou des période(s) d’immersion en entreprise allant de 10 jours à 2 mois ;
  • un contrat de professionnalisation (il faut alors trouver un employeur) ;
  • une expérience assez longue en milieu professionnel (via le dispositif VAE - Validation des Acquis et de l'Expérience).


Il faut alors passer un examen basé à la foi sur un contrôle continu et des épreuves terminales, qui sont des tests pratiques.


Ce diplôme est géré par l'assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA) et est accessible aux jeunes comme aux adultes.

Le Brevet National de Toiletteur Canin

Le Brevet National de Toiletteur Canin

Le BNTC (Brevet National de Toiletteur Canin) est le second diplôme reconnu par l’État. Cette formation s’effectue en deux ans, mais elle s’adresse uniquement à des jeunes de 16 à 25 ans après la 3ème.

 

La formation est réalisée en alternance grâce à l’apprentissage, ou en contrat de qualification. Ces certificats permettent de devenir salarié de salons de toilettage ou d'animaleries proposant une activité de toilettage, responsable de salon de toilettage, ou bien encore de réaliser du toilettage à domicile.

 

Le niveau requis à l’entrée en formation est le niveau 3ème ou équivalent (niveau V bis).

 

Seuls huit centres de formation en France sont habilités à préparer à l’obtention du CTM et du BNTC :


Tous ces centres sont régis par l’Union Nationale des Centres de Formation en Toilettage (UNCFT).

 

D'autres formations au métier de toiletteur existent, mais elles ne sont pas reconnues et ne sont pas diplômantes.

Les difficultés pour ouvrir un salon de toilettage

Les difficultés pour ouvrir un salon de toilettage

Lorsqu'on souhaite se mettre à son compte, la difficulté du métier consiste à trouver l'endroit idéal pour son salon de toilettage, et à ne pas tomber dans le piège de s'installer là où le loyer du local est le moins cher. Comme pour tout commerce, une étude de marché sérieuse est primordiale pour mettre toutes les chances de son côté : il faut se pencher sur le quartier, le profil des habitants (âge, revenus, mode de vie, habitudes de consommation...), le type d'animaux qu'on y trouve, etc.

 

Beaucoup de toiletteurs sont tentés au début d'essayer d'atteindre rapidement la rentabilité en proposant des prix attractifs tout en embauchant des apprentis pour contenir les coûts salariaux. Mais dans la pratique, de tels commerces ont rarement bonne réputation, car le maître qui souhaite faire toiletter son chien ou son chat préfère miser sur une prestation de qualité que sur un prix bas. D'ailleurs, une personne qui souhaite économiser au maximum n'est pas forcément une cible intéressante, dans la mesure où elle tend plutôt à essayer autant que faire se peut de toiletter son animal par elle-même.

 

De fait, contrairement à certains types de commerces qui peuvent parfaitement fonctionner avec une clientèle de passage, un salon de toilettage ne peut être viable qu'avec une clientèle récurrente, fidèle sur la durée car satisfaite de la qualité du travail effectué. C'est encore plus vrai bien sûr sur si le toilettage en question concerne un chat participant à un concours de beauté ou vise à préparer un chien pour une exposition canine - or, les propriétaires de tels animaux sont potentiellement des clients de choix, car gros consommateurs de prestations de toilettage et généralement moins regardants sur la dépense que des clients qui n'ont pas ces ambitions.

 

Enfin, si certains ont tenté de créer une franchise de salons de toilettage dans le but d'essayer de rendre le métier plus vendeur et plus rentable, peu ont effectivement réussi à gagner ainsi la confiance des propriétaires d'animaux de compagnie et à faire fructifier ainsi leur commerce et leur marque.

Le mot de la fin

Métier passionnant pour passionnés, toiletteur canin n'offre au début qu'un salaire à peine plus élevé que le SMIC, mais il peut atteindre un montant plus important pour un toiletteur installé à son compte. Cela dépend en général de la région et de la ville du salon.

 

Il est donc évident que devenir toiletteur pour chiens se fait par passion ! En attendant de le devenir, le site Mouss le Chien propose quelques informations supplémentaires sur le toilettage canin. Et, si vous êtes vous-même toiletteur canin, n'hésitez pas à enregistrer votre activité au sein de notre annuaire de toiletteurs pour chien.

Dernière modification : 11/01/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.