Maltraitance et escroquerie à l'animalerie Animal City des Essarts-le-Roi ?

20.05.2016
Partager
 

Alors que depuis plusieurs années, les témoignages de clients lésés et de riverains s'accumulaient, y compris sur Internet, la police est intervenue la semaine dernière pour un trafic de chiens présumé de grande ampleur visiblement orchestré par l'animalerie Animal City aux Essarts-le-Roi, dans les Yvelines.

 

Les policiers ont indiqué avoir perquisitionné les locaux de la société toute la journée du 13 mai, assistés dans leur travail par la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires, ainsi que par la Direction départementale de la Cohésion sociale et de la Protection des populations.

 

Elle relate avoir ainsi découvert pas moins de 140 chiens et chiots "dans des conditions très précaires", à la fois dans un entrepôt et dans l'animalerie elle-même.

 

Les personnels mobilisés pour cette descente de police auraient même fait de macabres découvertes, à travers des cadavres d'animaux entreposés dans des congélateurs.

 

D'après différents témoignages, le gérant d'Animal City et son commanditaire s'approvisionnaient visiblement depuis les pays de l'Est (Slovaquie, Hongrie, Bulgarie...), puis passaient des annonces sur des sites comme Leboncoin.fr, avant de rediriger les acheteurs potentiels vers leur animalerie où ils leur vendaient entre 500 et 800 Euros des chiots aux papiers souvent falsifiés et/ou malades et/ou non correctement vaccinés.

 

Ce trafic présumé leur aurait rapporté plus de 500.000 Euros par an.

 

Comme souvent dans ce genre d'affaires, l'antenne locale de la Société Protectrice des Animaux (SPA) a eu un rôle déterminant. En effet, c'est elle qui a rendu l'opération possible suite à une plainte déposée en juin 2015 auprès du procureur de la République de Versailles.

 

C'est aussi la SPA qui aura pour mission de soigner les animaux ainsi récupérés, puisqu'ils seront placés dans ses refuges. Ils ne pourront toutefois pas être adoptés tant que la procédure judiciaire à l'encontre de la société Animal City poursuivra son cours.

  

(source photo d'illustration : 123RF)

Droit de réponse : Animal City conteste toute maltraitance ou escroquerie

« À l’occasion d'un article en date du 20 mai 2016, publié sur votre site internet, vous soutenez que l’animalerie ANIMAL CITY s’est livrée à un trafic de chiens et aurait commis plusieurs escroqueries (leur rapportant quelque 500.000 euros par an), qui supposeraient la réalisation de faux documents.

 

Le même article soutient qu’ANIMAL CITY s'approvisionnaient depuis les pays de l'Est et que des cadavres de chiots auraient été retrouvés dans les congélateurs de l’animalerie.

 

L’auteur de cette publication rapporte par ailleurs que les chiots vivraient dans des conditions « très précaires », qu’ils seraient cédés malades et non correctement vaccinés.

 

Par ailleurs, votre site s’est permis d’illustrer cet article au moyen d’une photographie représentant un chien apeuré en très mauvaise santé laissant croire à vos lecteurs qu’il s’agirait de l’un des chiens de l’animalerie alors qu’il s’agit d’une photographie d’illustration n’ayant aucun rapport avec l’animalerie.

 

ANIMAL CITY conteste avec la plus grande vigueur la teneur de cet article.

 

Elle regrette que cet article ait tenu pour acquises les déclarations des services de police et que votre site n'ait pas pris le soin, dans un souci du respect du principe du contradictoire, de chercher à obtenir les explications des représentants de l’animalerie.

 

Elle mesure, dans un tel contexte, la violation du principe de la présomption d'innocence que cet article emporte.

 

L’activité de l’animalerie ANIMAL CITY a toujours été développée dans le strict respect de la législation applicable et dans le souci constant du bien-être des animaux.

 

Ainsi, les chiots sont contrôlés dès leur arrivée par un vétérinaire afin de vérifier leur état de santé et le respect des obligations légales.

 

De plus, un vétérinaire se rend à l’animalerie deux à cinq fois par semaine afin de vérifier l’état général des animaux.

 

Un contrôle effectué récemment par les services vétérinaires a ainsi constaté que l’état des animaux de l’animalerie était normal.

 

Il convient enfin de souligner que les pays d’où proviennent ces chiots (Slovaquie, Bulgarie, Hongrie) sont membres de l’Union européenne à part entière et qu’ils ont signé les traités de libre circulation ».

Commentaires sur cette actualité

Bonjour, nous avons également acheté un chiot qui est décédé quelques semaines plus tard... Ils nous ont proposer "un échange" que nous avons tout d'abord refusé mais nous étions tellement malheureux que nous avons fini par accepter. Nous voudrions faire payer ces personnes car nous avons perdu notre chiot et beaucoup d'argent dans les frais de véto alors que nous étions tous deux de jeunes étudiants. Que peut-on faire?

   
Par Anne-Sophie

bonjour je cherche a rentrer en contact avec des personnes ayant été victime de cette escroquerie svp .
j'ai moi même adopté une femelle chow en février 2016 dans cette animalerie et voudrais donc faire partager mon histoire.

merci par avance de vos répones

0    0
Par titia

Je confirme, notre chien vient de là bas... Ils vont font croire qu'ils sont des particuliers, puis une fois dans leur boutique, ils vous baratinent...
Nous ne voulions pas passer par une animalerie, mais ils nous ont mis un chien dans les bras, et nous avons craqué.
Après cela s'est corsée, elle était bien malade, et après des mensonges à répétition, les choses ont dégénérés entre eux et nous, jusqu'à ce qu'ils prennent peur. Je comprends mieux pourquoi.
Notre chien aujourd'hui va bien, mais elle garde des réflexes étranges dans certaines situations, je me doutais bien qu'elle n'avait pas eu de belles conditions de vie avant de quitter l'endroit.

Mille merci aux gens qui ont permis de faire arrêter ça.

0    0
Par Julie

bonjour, nous avons acheté un labrador femelle le 5 mars dernier 600euros et n' a que des soucis de santé, tels que parasythes intestinaux et j' en passe que nous n' arrivons pas à soigner, ns avons dépensé plus de 500 euros à ce jour , fzctures à l' appui.merci.

0    0
Par poulain liliane

Simple commentaire...animal City sont des escrocs .

Alexis le gérant ( il faut assumé ) ne connais pas son métier .

0    0
Par JOSH

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet