Canada - Chiens, chats : Une deuxième chance pour 1471 animaux

07/01/2010
Partager
 

La Société protectrice des animaux dresse son bilan 2009
par Marie-Ève Bourgoing-Alarie

Au cours de l’année 2009, la Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie a maintenu ses activités à un niveau élevé en hébergeant près de 5900 animaux en ses murs. Il s’agit d’une légère baisse en comparaison avec l’année précédente, ce qui s’avère bon signe selon Serge Marquis, directeur général de la SPA Mauricie, surtout en période de resserrement économique.
«En ayant moins d’animaux hébergés, on se dit qu’il y en a moins d’abandonnés aussi et on espère que ça va rester semblable. Pour l’instant, ça ressemble beaucoup à 2008», souligne M. Marquis.

En tout, 1471 animaux ont été adoptés durant l’année, tandis que le nombre de réclamés a augmenté de 487 à 510. Le nombre combiné des animaux adoptés et réclamés est ainsi le plus haut de toute l’histoire de la SPA Mauricie, se chiffrant à 1981.

Par ailleurs, contrairement aux années précédentes, une majorité de chats ont trouvé un foyer alors que normalement, les chiens jouissaient d’une plus grande popularité. Une tendance semble même vouloir se confirmer. «C’était une année économique difficile et les gens ont eu tendance à préférer un chien de petite race plutôt qu’un de grande race. Quant aux chats, on a souvent des préjugés envers eux, comme quoi ils ne demanderaient aucune exigence, ce qui est faux. Mais plusieurs facteurs pourraient expliquer ce phénomène», fait remarque M. Marquis.
Un service qui gagne en popularité
«Beaucoup de gens vivent seuls et il y en a beaucoup qui viennent ici dans l’espoir de repartir avec un animal très doux. On accueille une clientèle de tous âges et on constate que la population est de plus en plus sensibilisée à donner une deuxième chance à un animal», assure le directeur de l’organisme.

En outre, le nombre d’animaux recueillis quotidiennement au refuge demeure très élevé.
Des souhaits pour 2010
M. Marquis est d’avis que plusieurs personnes intéressées ont retardé l’acquisition d’animaux à la SPA en raison du contexte économique en 2009. Toutefois, il espère que, si une relance se dessine et se consolide, plus d’animaux seront adoptés par une famille.

Jake, en attente d’un foyer, pose sagement dans les bras de Serge Marquis, directeur général de la SPA Mauricie. Photo, L’HEBDO JOURNAL

Il est possible de consulter la liste des animaux en quête d’une famille au www.spamauricie.com