SUISSE - Un frère et une soeur comme chien et chat

02/26/2007

A l’avenue Tivoli, Valérie et Olivier Grin caressent toutous, minous et leurs maîtres dans le sens du poil. Coup d’œil sur un cabinet vétérinaire familial pas comme les autres.

Un an sépare les vétérinaires Grin, Valérie et Olivier, qui ont pignon sur rue tout en haut de l'avenue Tivoli, au numéro 6 précisément. Mari et femme? Non, frère et sœur qui partagent une véritable passion pour les animaux, depuis leur plus tendre enfance. «A la maison, c'était une vraie ménagerie. Petits, on jouait déjà au vétérinaire», racontent-ils. Cette vocation, elle n'est pas née par hasard. Les récits de leur grand-père sur la vie de la première clinique en ville de Lausanne y sont pour quelque chose. Leur arrière-grand-père avait ouvert cette clinique dans les années 1900, à l'avenue de Beaulieu. Devenir vétérinaire a toujours été une évidence, pour elle comme pour lui.

Le même amour des bêtes

C'est ensemble qu'ils ont fait leurs études, logés sous le même toit. En 2003, ils décident d'ouvrir leur propre affaire et se réunissent sous le nom d'Animed. «Avoir la même vision des choses, la même éducation et les mêmes valeurs facilite certainement la pratique et la gestion quotidienne du cabinet», reconnaissent-ils.

Mais les deux amoureux des bêtes n'ont pas fait de ce lien du sang un argument commercial. «Les clients ne viennent pas chez Valérie ou chez Olivier Grin, ils viennent chez Animed. C'est avant tout une philosophie et une équipe», précisent-ils. Si elle est un peu plus maternelle et lui un peu plus factuel, ils font en sorte d'être «interchangeables». Avril le chat, à la patte arrière brûlée, sera tout aussi bien soigné avec elle qu'avec lui. «On a les mêmes systématiques dans nos approches et dans notre façon d'établir un diagnostic», expliquent-ils. Confier son animal adoré à l'un ou à l'autre, sachant qu'ils sont deux, frère et sœur de plus est, double certainement l'indice de confiance.

Des fauteuils blancs en plastique, des coussins rouges en forme de cœur, des accessoires chats ou chiens en vitrine, des joujoux insolites… L'atmosphère est chaleureuse. Pas d'odeur d'éther, pas de blouses blanches non plus. Le style de la maison, c'est un lino sombre couleur bois, des couleurs vives, des effluves de croquettes goût poulet, bœuf ou poisson… Médor et Mistigri en oublient presque ce qui les attend, et c'est le but. Le coin boutique, qui remplace la traditionnelle salle d'attente, divertit les maîtres et fait oublier le stress de la consultation. Chez Animed, on est en famille et comme à la maison, ou presque.

Photo : EN FAMILLE: Valérie et Olivier Grin, frère et sœur et partageant la même passion, ont toujours su qu’ils voulaient exercer la profession de vétérinaire. Ensemble, ils ont ouvert depuis 2003 la clinique Animed à l’avenue Tivoli 6, à Lausanne. / VALDEMAR VERISSIMO