L’organisation des courses de lévriers

L’organisation des courses de lévriers

En France, la Société Centrale Canine pour l’amélioration des races de chiens (SCC) fut fondée en 1881, et reconnue comme établissement d’utilité publique en 1914. Son activité comporte de nombreuses facettes. En premier lieu, elle assure dans le pays l’amélioration - et le cas échéant la reconstitution - des races de chiens d’utilité, de sport et d’agrément. Elle fédère en outre les différentes sociétés et clubs de races.

 

Ainsi, les courses officielles de lévriers qui se tiennent en France sont organisées par la SCC sous l’égide de la Commission Nationale d’Utilisation des Lévriers (CNUL), qui est une des instances de l’organisme. Qu’il s’agisse de PVL ou de racing, le vainqueur reçoit le Certificat d’Aptitude au Championnat de Travail (CACT), tandis que le second est classé Réserve (RCACT). Sa supervision vise à assurer un certain bien-être aux chiens et à les protéger de toute maltraitance, même si les moyens financiers pour faire appliquer la loi sont extrêmement restreints. De fait, si des lois destinées à la protection des chiens employés dans ces compétitions existent, le nombre d’inspecteurs veillant à leur bonne application est très insuffisant. 

 

La Société Centrale Canine a officiellement commencé à organiser des épreuves de coursing et de PVL en 1977. Elles s’inscrivent dans l’objectif d’amélioration des races (une des missions de l’organisme), sans gain financier (ou du moins non significatif) pour les vainqueurs. L’enjeu est l’obtention de qualifications et de titres qui mettent en valeur la qualité de l’animal en vue de la reproduction.

 

L’organisation des courses de lévriers

La SCC fait partie des cinq membres fondateurs de la FCI. Celle-ci fut créée en 1911, dans le but d’encourager et de protéger par tous les moyens jugés souhaitables la cynologie et les chiens de pure race. Basée en Belgique, elle fédère les organismes canins d’une centaine de pays, qu’ils portent le statut de membre à part entière ou simplement de partenaires. Cela fait d’elle le plus grand organisme cynologique au monde, même si on compte quelques absents de marque dans ses rangs, tels le Canada, les États-Unis, l’Angleterre et l’Écosse.

La FCI comporte notamment une Commission des Courses de Lévriers, qui a comme mandat d’organiser des épreuves internationales de racing et de coursing dans les différents pays couverts. Elle organise ainsi le Championnat du Monde et le Championnat d’Europe de Courses de Lévriers, ainsi que le Championnat d’Europe de Coursing. À cette fin, la Commission édicte et met à jour le « Règlement de la FCI pour les courses et coursings internationaux » et les « Directives internationales de la FCI pour les juges de poursuite à vue sur leurre ». Elle supervise également les épreuves dans lesquelles le Certificat d’Aptitude au Championnat International de Lévriers ainsi que le titre de Champion International de Course peuvent être octroyés. Ces titres sont en quelque sorte l’équivalent au niveau international des récompenses qui existent au niveau national Les certificats sont attribués aux gagnants des courses internationales et le titre de Champion est attribué au vainqueur des Championnats.

 

Chaque organisme national membre de la FCI est bien sûr libre d’organiser lui aussi des compétitions, qui selon la législation du pays peuvent ou non inclure la possibilité de paris. Les résultats de ces épreuves sont envoyés au Secrétariat de la FCI, qui en assure l’homologation.

 

L’organisation des courses de lévriers

Lorsqu’un chien a obtenu un certain nombre de récompenses, il peut se voir octroyer le titre de Champion International dans la discipline remportée. Ces titres sont remis par l’organisme national, sous la supervision – et donc l’homologation - de la Commission des Courses de Lévriers de la FCI.

 

Le Championnat du Monde de Courses de Lévriers a lieu les années paires, alors que le Championnat d’Europe de Courses de Lévriers a lieu les années impaires. L’un comme l’autre se tiennent le premier ou le deuxième week-end de septembre. Le Championnat d’Europe de Coursing, quant à lui, se déroule chaque année au cours du deuxième trimestre. Ces championnats sont coordonnés par une organisation canine nationale membre de la FCI et sont supervisés par la Commission des Courses de Lévriers. Cette dernière détermine deux ans à l’avance le pays qui orchestrera la manifestation ainsi que l’endroit retenu, en examinant les candidatures reçues. Le candidat doit garantir le déroulement parfait de la manifestation.

Un quota de concurrents est imposé aux pays participants, mais le choix des participants est laissé à la discrétion de chaque organisme national. Pour les Championnats de Courses, chaque pays peut présenter au maximum 12 chiens par race et par sexe. Dans le Championnat de Coursing, la limite par pays est de 6 chiens par race et par sexe. Les vainqueurs de l’édition de l’année précédente sont invités à défendre leurs titres et ne sont pas pris en compte dans les quotas.

Dernière modification : 27/11/2020.