Petit chien : les 20 races de chiens les plus petites du monde

Un petit Yorkshire allongé dans son panier

S'il existe des chiens géants, d'autres au contraire se distinguent par leur taille minuscule : ils dépassent à peine les 20 ou 30 cm de hauteur au garrot et pèsent moins de 5 kg.


Ces races de chiens de petite taille ont tout pour plaire, et ravissent d'ailleurs nombre de propriétaires. Il faut dire que ces boules de poils pas plus grandes que des chats ont bien souvent été élevées pour devenir de formidables compagnons de vie - ce qui ne les empêche pas d'avoir un caractère bien trempé !


Pour qui préfère les petits gabarits aux impressionnants molosses, ce n'est pas le choix qui manque. Voici donc un aperçu des plus petites races de chiens au monde, ainsi que les avantages et inconvénients d'opter pour un tel compagnon.

Les avantages des petits chiens

Si les chiens de petite taille sont aussi populaires auprès des familles, ce n'est pas par hasard : ils ne demandent pas beaucoup de place, n'ont généralement pas besoin de beaucoup d'exercice et sont peu coûteux.

Les petits chiens prennent peu de place

Un petit chien joue avec son ours en peluche

Le fait qu'un chien soit de petite taille facilite la cohabitation au sein du foyer - en particulier dans le cas d'une vie en appartement -, car il prend très peu de place et a moins de chances de causer des dégâts sur son passage.

 

Cela ne signifie pas pour autant qu'un petit chien convient forcément à une vie en intérieur : certains comme le Jack Russel sont largement plus heureux à passer le plus clair de leur temps dans un jardin, plutôt qu'enfermés entre quatre murs. En revanche, pendant tous les moments passés en intérieur, la cohabitation est normalement bien moins problématique qu'avec un congénère plus grand.

 

En outre, de tels individus sont également plus faciles à transporter et à emmener avec soi : si on souhaite pouvoir partir en vacances avec son chien, lui faire prendre les transports en commun ou même simplement l'emmener chez des amis, mieux vaut adopter un Chihuahua qu'un Saint-Bernard...

Les petits chiens font moins d'exercice

Un adorable Loulou de Poméranie allongé sur un lit

Dans l'ensemble, les besoins en exercice des petits chiens sont considérablement réduits par rapport à ceux de leurs congénères de plus grande taille : il n'est le plus souvent nul besoin de prévoir de longues randonnées le week-end ou des tonnes d'activités différentes pour qu'ils soient bien dans leurs pattes. Une promenade chaque jour, quelques jeux, des caresses et de l'attention leur suffisent généralement pour être heureux.

 

Là encore, il s'agit bien évidemment d'une généralité : certains petits chiens comme le Yorkshire sont très énergiques et ont grand besoin de se dépenser, davantage même que des congénères plus imposants comme le Dogue Allemand. Cela étant, il faut bien reconnaître que dans l'ensemble, leurs petites pattes parcourent moins de distance que celles de leurs semblables de grand format.

Les petits chiens coûtent moins cher

Un petit chien avec des lunettes et une calculatrice

Les chiens minuscules mangent peu et ne coûtent généralement pas très cher à leur propriétaire, que ce soit en alimentation, en produits de toute sorte (shampoing, traitements antiparasitaires, dentifrice...) ou en accessoires divers (panier, gamelle, collier...).

 

Comme de surcroît ils sont connus pour vivre généralement en meilleure santé que leurs congénères, et qu'ils sont moins sujets aux accidents puisqu'ils passent dans l'ensemble moins de temps en extérieur, les dépenses vétérinaires sont également moindres.

Les inconvénients des petits chiens

Si choisir un petit chien présente certains avantages, cela ne va pas non plus sans certains inconvénients.

Les petits chiens ont du caractère

Une femme gronde son petit chien désobéissant

Les chiens miniatures compensent bien souvent leur petite taille par un caractère bien trempé, et ne sont pas toujours faciles à prendre en main.

 

En effet, malgré leur intelligence et leur envie de plaire à leur maître, ils sont souvent sensibles, peu patients, voire têtus. En clair, ce ne sont pas des champions de l'obéissance, et ils peuvent vite en faire voir toutes les couleurs à un maître débutant qui ne sait pas montrer à son chien qui décide.

 

En outre, ils sont souvent très attachés à leur famille, n'appréciant guère d'être laissés seuls très longtemps et aimant au contraire être au centre de l'attention. Ils sont d'ailleurs davantage enclins à se montrer jaloux, que ce soit à l'égard de congénères, de représentants d'autres espèces ou d'humains.

 

Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut donc ne pas se laisser amadouer par leur côté mignon et les éduquer d'emblée avec fermeté. À défaut, ils ont tôt fait de se transformer en véritables petits monstres ingérables ; c'est d'ailleurs ce que l'on appelle communément le syndrome du petit chien.

Les petits chiens ont un squelette fragile

Un petit chien allongé sur le dos à côté de son maître

Les petits chiens ont beau être dans l'ensemble en meilleure santé que leurs congénères plus grands, ils n'en restent pas moins de constitution délicate. En particulier, ils ont un squelette et un dos fragiles, et peuvent donc facilement être blessés s'ils sautent d'un peu trop haut ou sont manipulés un peu trop brutalement.

 

Il est donc important de prendre grand soin d'eux en :

  • leur épargnant des activités sollicitant fortement leur dos, comme monter ou descendre des escaliers ainsi que la pratique de certains sports intenses comme le flyball ou le frisbee ;
  • évitant les contacts avec les tout-petits, qui se montrent parfois trop brusques à leur encontre ;
  • surveillant de près les rencontres et jeux avec des animaux plus grands.

 

Le maître doit être d'autant plus attentif que les petits chiens n'ont pas toujours bien conscience de leur taille et se montrent donc volontiers casse-cous, notamment lorsqu'ils jouent avec des congénères - voire les affrontent.

Les petits chiens sont peu endurants

Un petit chien dort sur le canapé

Etant donnée leur morphologie, les petits chiens ne sont pas très endurants. À quelques exceptions près, leurs petites pattes ne sont pas faites pour marcher sur des kilomètres ou courir dans tous les sens pendant des heures.

 

Mieux vaut donc passer son chemin si on recherche un compagnon pour faire du footing, de la randonnée, des sorties en vélo ou encore des sports canins. Les séances de câlins sur le canapé conviennent généralement bien mieux à un chien miniature que l'agility ou le canicross, même s'il ne faut pas perdre de vue qu'il a aussi besoin de se dépenser un minimum chaque jour.

Les petits chiens sont des proies pour d'autres carnivores

Un adorable Yorkshire Terrier joue avec une balle dans le jardin
Les très petits chiens peuvent être des proies pour des prédateurs plus grands

Le chien a beau être le descendant de cet impressionnant prédateur qu'est le loup, il peut être attaqué et mangé par d'autres carnivores, en particulier s'il est d'une toute petite taille.

 

En effet, faute de mieux, certains rapaces (aigles, faucons, chouettes...), les coyotes, les pumas ou les lynx peuvent être tentés de s'en prendre à un tout petit chien laissé sans surveillance, car celui-ci n'est au final pas beaucoup plus gros que certains animaux dont ils se nourrissent habituellement.

 

Sans être courantes, de telles attaques ne sont pas non plus si exceptionnelles que cela, même si le risque dépend bien sûr fortement de l'endroit où on réside.

Le Chihuahua

Un minuscule Chihuahua allongé sur une couverture

Le Chihuahua mérite de figurer en premier dans cette sélection, puisque c'est la plus petite race qui existe à ce jour. Il faut dire qu'il est absolument minuscule, ne dépassant pas 20 cm de hauteur au garrot et pesant moins de 3 kg.

 

Le record du plus petit chien du monde est d'ailleurs détenu par un Chihuahua du nom de Miracle Milly : à l'âge de 2 ans, il mesurait moins de 10 cm de hauteur et pesait moins de 500 grammes !

 

Malgré son apparence fragile, le Chihuahua est en fait un chien robuste, qui vit en moyenne entre 15 et 18 ans. Il est toutefois prédisposé à certaines maladies (notamment de la peau et des os) et possède un larynx étroit qui peut engendrer d'importantes crises de toux. Il faut par ailleurs éviter de le mettre en présence d'enfants trop jeunes, qui auraient tôt fait de le blesser en le manipulant avec un peu trop d'enthousiasme.

Le Yorkshire Terrier

Un petit Yorkshire assis sur une chaise longue

Avec son beau pelage long bleu et fauve, le Yorkshire Terrier est un tout petit chien au succès inversement proportionnel à sa taille ! À l'âge adulte, il ne mesure que 15 à 25 cm de haut et pèse seulement 2 à 3 kg. Il est donc à peine plus grand que le Chihuahua.

 

S'il fait partie des races de chien les plus populaires au monde, il ne convient pas pour autant à tous les maîtres. En effet, sous ses airs angéliques, il possède un fort caractère. Particulièrement têtu, il doit faire l'objet d'une éducation ferme, et ne surtout pas être considéré comme une peluche inoffensive dont on satisfait tous les caprices. À défaut, des problèmes de comportement risquent d'apparaître rapidement...

 

Par ailleurs, il a besoin de se dépenser chaque jour et aime les activités sportives, même s'il n'est bien sûr pas aussi endurant qu'un grand chien : par conséquent, il est plus adapté pour une personne active que pour quelqu'un de casanier.

Le Pékinois

Un Pékinois allongé dans l'herbe d'un jardin

Le Pékinois est une race relativement ancienne, puisque ses origines remonteraient à la Chine du 8ème siècle. Son gabarit est comparable à celui du Chihuahua et du Yorkshire, puisqu'il mesure entre 15 et 25 cm à l'âge adulte, pour un poids situé entre 2 et 5 kg. Il jouit d'ailleurs comme eux d'une santé plutôt robuste, au point qu'il n'est pas rare de rencontrer des spécimens âgés de plus de 15 ans.

 

Comme beaucoup de petits chiens, il compense sa taille minuscule par son fort caractère et son côté aboyeur. Comme il est en outre naturellement méfiant envers les étrangers et qu'il ne recule pas devant le danger, il fait un bon chien d'alerte, à défaut de pouvoir être un gardien dissuasif.

 

Intelligent et loyal, le Pékinois est très attaché à son maître. En revanche, il ne convient pas aux foyers comportant de jeunes enfants, car il n'est pas très patient et n'apprécie pas spécialement leur compagnie.

Le Bichon Yorkie

Un Bichon Yorkie blanc allongé sur le sol

Croisement relativement récent entre le Bichon Frisé et le Yorkshire Terrier, le Bichon Yorkie ressemble vraiment à une peluche miniature. Il faut dire qu'en tant que descendant de deux races minuscules, il ne pouvait qu'être lui-même riquiqui... Ainsi, à l'âge adulte, il mesure entre 15 et 25 cm, et pèse seulement 2 à 3 kg.

 

Comme beaucoup de chiens hybrides, le Bichon Yorkie a une apparence assez variable, selon celui de ses deux parents dont il a le plus hérité les traits. Ainsi, il peut être à poil épais et frisé, ou arborer au contraire un pelage doux, long et soyeux.

 

Dans tous les cas, il se montre généralement intelligent, sociable et très dévoué à sa famille. Toutefois, comme il a hérité du tempérament énergique et de l'instinct de chasseur du Yorkshire, mieux vaut éviter de le faire cohabiter avec des animaux plus petits (oiseaux, rongeurs...), car il aurait tôt fait de les considérer comme des proies.

Le Teckel

Un petit Teckel fait le pitre sur un canapé

Très reconnaissable à son corps tout en longueur et très court sur pattes, le Teckel fait indubitablement partie des chiens les plus petits du monde : même une fois adulte, sa hauteur au garrot atteint à peine 15 à 25 cm. Pour autant, il est loin d'être léger, puisque son corps massif et très musclé pèse en moyenne entre 8 et 10 kg. Une vraie saucisse sur pattes !

 

Véritable petit clown ambulant, il aime être au centre de l'attention et faire rire ses maîtres. Parfait compagnon de jeux pour les enfants, il s'entend généralement bien aussi avec ses congénères, même s'il peut parfois se montrer possessif - et donc jaloux. En revanche, il possède un fort instinct de chasseur qui peut rendre problématique la cohabitation avec un animal plus petits, comme un chat ou un rongeur.

Le Spitz Nain

Un adorable Loulou de Poméranie allongé sur le sol

Le Spitz Nain (ou Loulou de Poméranie) est la plus petite des variétés du Spitz Allemand, puisqu'à l'âge adulte il ne mesure que 18 à 24 cm de hauteur et ne pèse qu'entre 1,5 et 3,5 kg.

 

Très apprécié comme animal de compagnie, il est intelligent, fidèle, et s'entend bien avec tout le monde dans le foyer, humains comme animaux (y compris les chats et les rongeurs). Il s'accommode très bien d'une vie en appartement, n'a pas un besoin d'exercice très important, et supporte relativement bien l'absence temporaire de ses maîtres pendant la journée.

 

Il a tendance toutefois à compenser sa petite taille par sa voix, puisqu'il se montre assez bruyant et aboie beaucoup. Si on ajoute à cela sa méfiance naturelle envers les étrangers, il fait un bon chien d'alerte, malgré sa carrure peu impressionnante.

Le Shih Tzu

Un petit Shih Tzu assis sur un canapé vert

Plus adorable que le Shih Tzu, ce n’est pas possible ! Avec ses 20 à 25 cm de haut, ses 4 à 8 kg tout mouillé et son pelage tout doux, il a tout de l'apparence d'une peluche. Plutôt robuste, il fait partie des chiens qui vivent le plus longtemps, puisque son espérance de vie avoisine les 16 ans.

 

Dans la mesure où il s'agit d'un animal très affectueux, doux, joyeux et calme, il convient à tous les foyers, y compris ceux avec des enfants - sous réserve que ces derniers le traitent avec douceur et respect. Il aime qu'on prenne soin de lui, et supporte assez mal la solitude : il n'est donc pas fait pour un maître souvent absent, en particulier s'il est le seul animal de la famille.

Le Bichon Maltais

Un Bichon Maltais debout sur un banc dans un parc en hiver

Difficile de faire à la fois plus mignon et plus distingué que le Bichon Maltais ! Dépassant à peine 20 à 25 cm de haut pour un poids de 3 à 4 kg, il n'est pas bien encombrant. Son pelage dense, soyeux et long, que l'on retrouve chez beaucoup de races de bichons, le fait toutefois paraître plus gros qu'il ne l'est réellement.

 

Connu pour être une race de chien très affectueuse, le Bichon Maltais adore sa famille, au point qu'il a du mal à en rester éloigné plus de quelques heures. Il n'est donc pas vraiment fait pour les personnes absentes toute la journée et convient mieux à ceux qui sont disponibles et souvent chez eux. Mieux vaut toutefois le tenir à l'écart des enfants très jeunes, car il possède une ossature fragile : ils pourraient accidentellement lui faire mal en voulant jouer avec ou en le manipulant un peu trop brusquement.

Le Griffon Bruxellois

Un Griffon Bruxellois allongé sur une couverture

Le Griffon Bruxellois est un chien à l'apparence originale et de taille minuscule (20 à 26 cm en moyenne), mais qui a beaucoup d’humour. Avec son museau très court, ses jolies moustaches et ses grimaces proches de celles d'un humain, il en ferait craquer plus d’un !

 

Comme la plupart des petits chiens, il est intelligent et affectueux, mais a un certain caractère et ne se montre pas très patient. Par conséquent, même s'il fait un très bon compagnon, mieux vaut ne pas le mettre en présence d'enfants très jeunes, car il n'apprécierait pas forcément bien longtemps de se faire malmener par des tout petits. Il est plus adapté pour un foyer comportant des enfants un peu plus âgés, capables d'apprendre comment le traiter avec respect.

L'Epagneul Tibétain

Un Epagneul Tibétain allongé dans un jardin

L'Epagneul Tibétain est une race de chien très ancienne, puisque des écrits datant du 8ème siècle mentionnent déjà son existence en Corée et au Tibet. Mesurant à peine 25 cm au garrot pour un poids oscillant entre 4 et 7 kg, il ne paye pas vraiment de mine. Pourtant, cet animal rustique est plutôt robuste, et peut vivre jusqu'à 15 ans.

 

Très intelligent et curieux, il n'aime rien plus que de suivre son maître partout pour voir ce qu'il fait. Comme il est plutôt agile et aime faire le pitre, il est parfois surnommé « chien-singe ». En revanche, il se montre méfiant envers les étrangers et préfère s'en tenir à distance, au moins dans un premier temps. C'est d'ailleurs ce qui en fait un bon chien d'alerte, toujours prompt à avertir si des intrus approchent de la maison.

Le Silky Terrier

Un beau Silky Terrier allongé dans l'herbe

Le Silky Terrier est un adorable chien miniature qui ressemble beaucoup au Yorkshire - rien d'étonnant à cela, puisque ce dernier est l'un de ses ancêtres. Il n'est donc pas vraiment surprenant qu'il ne soit lui non plus pas bien grand : sa hauteur atteint à peine 25 cm, et son poids entre 4 et 5 kg.

 

Comme son ancêtre, il est à la fois affectueux et doté d'un fort caractère : très méfiant avec les étrangers, plutôt rebelle dans l'âme et grand amateur de concerts d'aboiements, il doit être pris en main très tôt, avant que de mauvaises habitudes ne se soient installées. L'avantage de ce tempérament bien trempé est qu'il fait un très bon chien d'alarme, capable d'avertir ses maîtres au moindre danger.

Le Norfolk Terrier

Un petit Norfolk Terrier se tient debout

Le Norfolk Terrier est un animal de toute petite taille, qui atteint à peine 25 cm de haut et ne dépasse pas les 5 kg à l'âge adulte. Il ressemble beaucoup au Norwich Terrier, qui n'est d'ailleurs pas beaucoup plus grand ni plus gros que lui.

 

Comme beaucoup de chiens de la famille des terriers, il n'est pas vraiment du genre paresseux et se montre même plutôt actif, malgré son gabarit modeste. Comme il a longtemps été utilisé pour chasser les nuisibles, il possède un fort instinct de prédation et n'est donc pas adapté pour les foyers comportant des rongeurs et autres petits animaux. En revanche, il n'a pas vraiment de difficulté à cohabiter avec des humains ou même d'autres chiens.

Le Russkiy Toy

Un Russkiy Toy allongé sur un canapé noir

Le Russkiy Toy (ou Petit Chien Russe) ressemble beaucoup au Chihuahua, même s'il existe quelques différences - notamment au niveau des yeux et de la truffe. Tous deux ont en tout cas un gabarit très similaire, puisque ce chien mesure entre 20 et 28 cm de haut et pèse moins de 3 kg.

 

Très joueur et particulièrement affectueux envers les humains, il s'entend aussi très bien avec ses congénères, les chats et même les rongeurs. Il est aussi particulièrement intelligent et docile, ce qui en fait un des rares chiens de petite taille relativement faciles à éduquer : il aime apprendre des tours et n'est pas spécialement têtu ou désobéissant.

L'Epagneul Papillon

Un Epagneul Papillon allongé au milieu des feuilles d'automne

L'Epagneul Nain Continental Papillon est un chien de petite taille (autour de 28 cm de hauteur pour un poids compris entre 1,5 et 5 kg), mais qui possède de très grandes oreilles ! Leur forme caractéristique est d'ailleurs à l'origine de son joli nom, puisqu'elles ressemblent aux ailes d'un papillon en plein vol.

 

Représenté dans de nombreux tableaux de la Renaissance aux côtés de grandes dames de l’époque, c’est un chien élégant et doux, habitué depuis longtemps à jouer le rôle d'animal de compagnie. Il est particulièrement apprécié des personnes âgées, qui trouvent en lui le compagnon idéal pour pallier leur solitude, car il est très friand d’attentions et de câlins.

 

Cela ne doit toutefois pas faire perdre de vue qu'il est assez énergique et très curieux, et que son besoin de se dépenser physiquement et mentalement est supérieur à celui de la plupart de ses congénères de gabarit comparable. Il se montre d'ailleurs plutôt endurant.

L'Affenpinscher

Un Affenpinscher noir marche dans un jardin

L’Affenpinscher est un tout petit chien noir qui ne mesure que 30 cm de hauteur en moyenne et pèse à peine entre 3 et 4 kg à l'âge adulte. Il doit son nom mélodieux à la couronne de poils située autour de sa tête qui le fait ressembler à un singe, puisqu'en allemand « Affe » signifie « singe ».

 

Particulièrement appréciée pour son caractère joueur et vif, il aime être au centre de l'attention et amuser la galerie par ses mimiques et ses pitreries. Toutefois, comme beaucoup de petits chiens, il a du caractère, n'est pas très patient et peut se montrer un peu têtu. Il n'est donc pas vraiment facile à éduquer, même s'il est plutôt intelligent.

Le Jack Russel

Un Jack Russel allongé dans l'herbe

Chien vedette de cinéma grâce au film The Artist sorti en 2011, le Jack Russell est une des petites races les plus appréciés de notre temps. Avec ses 30 cm de haut et ses 6 kg, il peut d'ailleurs sembler parfaitement adapté à une vie calme en intérieur.

 

Toutefois, il faut se méfier des apparences. En effet, comme tous les terriers, il a gardé un instinct de chasse bien prononcé, et adore courir derrière des proies - ou ce qu'il considère comme tel. Ce n'est donc pas véritablement un animal d'intérieur, fait pour une vie entre quatre murs... Un maître sportif ou en mesure de lui proposer toutes sortes d'activités lui convient donc bien mieux qu'une personne sédentaire.

 

Très joueur, très vif et un brin coquin, le Jack Russell a besoin d’une éducation ferme mais aussi de compagnie, car il n'aime pas rester seul très longtemps.

Le Lhassa Apso

Un Lhassa Apso debout sur un fond gris

Le Lhassa Apso est un petit chien venu tout droit du Tibet. Même s'il est surnommé « le lion des neiges », il est loin d'être aussi impressionnant que ce grand félin, avec ses 30 cm de haut et ses 4 à 7 kg à l'âge adulte.

 

Sa petite apparence ne l'a pas empêché d'être utilisé pendant des siècles comme chien d'alerte dans les palais et temples bouddhistes de l'Himalaya. Il faut dire que c'est un gardien hors pair, qui avertit son maître au moindre danger par le biais d’avertissements sonores très dissuasifs ! Bien qu'il soit joueur et très affectueux, il supporte bien la solitude ; en revanche, il a tendance à se montrer têtu, n'obéissant que s'il en a envie.

Le Scottish Terrier

Un Scottish Terrier blanc et un Scottish Terrier noir assis côte à côte

Le Scottish Terrier est un chien plutôt court sur pattes, qui mesure jusqu'à 30 cm de haut et pèse entre 8 et 10 kg à l'âge adulte. Il semble toutefois plus volumineux qu'il ne l'est réellement, en raison de ses grandes oreilles pointues portées droites, son corps rectangulaire bien charpenté, et son poil plutôt épais et parfois frisé.

 

Relativement indépendant, il est capable de s'occuper lorsque ses maîtres sont au travail et n'est pas vraiment sujet à l'anxiété de séparation. Cela ne signifie pas qu'il faut le négliger, car il n'en reste pas moins très affectueux et proche de sa famille, envers laquelle il se montre d'ailleurs très démonstratif.

 

En revanche, pour ce qui est des étrangers, c'est une autre histoire : plutôt méfiant sans toutefois être agressif, il préfère garder ses distances et limiter les contacts avec les personnes qu'il ne connaît pas. Cela en fait un bon chien d'alerte, mais guère plus, puisque son petit gabarit ne le rend pas très dissuasif.

Le Lancashire Heeler

Un Lancashire Heeler noir et feu marche en extérieur

Le Lancashire Heeler est un tout petit chien de couleur noir et feu ou marron et feu, plutôt massif et court sur pattes, qui possède des oreilles dressées et très larges par rapport à sa tête. Il mesure à peine entre 25 et 31 cm à l'âge adulte, pour un poids compris entre 3 et 6 kg.

 

Son histoire n'est pas connue avec exactitude, mais il pourrait être issu d'un croisement fortuit entre un Welsh Corgi et un Manchester Terrier, et aurait longtemps été utilisé pour conduire le bétail ou pour la chasse aux rats et aux lapins.

 

Aujourd'hui, c'est surtout un charmant animal de compagnie, qui convient bien à une famille active mais a parfois du mal à s'entendre avec ses congénères. N'étant reconnu comme race à part entière par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) que depuis 2016, il n'est pas encore très répandu.

Le Cavalier King Charles

Deux Cavaliers King Charles allongés dans l'herbe

Le Cavalier King Charles est une race relativement récente, puisqu'il a été développé au début du 20ème siècle. Il mesure en moyenne entre 25 et 35 cm au garrot, pour un poids généralement compris entre 5 et 8 kg. Il se reconnaît à sa robe tricolore ou marron et blanche, ainsi qu'à ses longues oreilles poilues et tombantes.

 

Très apprécié pour sa grande joie de vivre et sa profonde gentillesse envers tout le monde (y compris les étrangers), il convient aussi bien à une vie en appartement que dans une maison entourée d'un jardin. Dans tous les cas, il a besoin de se dépenser et de faire du sport chaque jour, car en dépit de sa petite taille, il est plutôt actif et endurant. Cela permet de l'emmener facilement avec soi lors des promenades et des sorties en famille - et c'est une bonne chose, car il supporte assez mal la solitude.

Le mot de la fin

Avec leurs minuscules pattes, leur toute petite tête et leur adorable bouille, les chiens de petite taille n'ont pas fini de faire craquer et d'avoir du succès. Toutefois, comme ils sont réputés pour avoir un caractère affirmé et ne pas hésiter à donner de la voix pour se faire entendre, ils nécessitent une éducation à la fois ferme et précoce : cela évite qu'ils ne prennent rapidement de mauvaises habitudes et mènent une vie impossible à leurs maîtres.

 

Heureusement, en dehors de cela, ce sont dans l'ensemble des compagnons adorables, très affectueux et même souvent un peu pitres. Ils font généralement le bonheur de leurs propriétaires, dès lors que ceux-ci ont du temps et de l'amour à leur offrir.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 06/14/2021.

Discussions sur ce sujet