Les chiens aux yeux bleus

Les chiens aux yeux bleus

Comme chez l’être humain, la couleur d’yeux la plus répandue chez la gent canine est le marron. Il existe toutefois des races connues pour compter dans leurs rangs des sujets aux yeux bleus. L’exemple le plus célèbre est le Husky Sibérien, mais il ne s’agit pas de la seule.


Le pourcentage de chiens aux yeux bleus reste toutefois très faible comparé à ce qu’on trouve par exemple chez les chats ou les humains – différentes études l’estiment entre 8 et 10% chez ces derniers. Cette rareté contribue probablement à leur popularité auprès de certains maîtres.


Voici en tout cas un aperçu de quelques races de chiens au sein desquelles les yeux bleus sont plus fréquents que la moyenne.

Partager
 

Pourquoi certains chiens ont-ils les yeux bleus ?

Pourquoi certains chiens ont-ils les yeux bleus ?

À la naissance, tous les chiots ont les yeux bleus, quelle que soit leur race. Puis, à l’âge de 2 ou 3 mois, des pigments présents dans l’œil s’activent et assombrissent l’iris pour lui donner sa coloration définitive, qui oscille généralement autour du marron. Les deux yeux sont censés avoir la même couleur à l’âge adulte, à peu de chose près. Chez certaines races à la croissante lente, comme le Dogue de Bordeaux, cette coloration peut mettre jusqu’à deux ans pour se stabiliser.

 

Toutefois, chez certains individus, les pigments de l’œil sont absents ou ne s’activent jamais, ce qui fait que celui-ci conserve finalement sa teinte bleue.

 

Les causes de ce non-changement de couleur sont principalement d’ordre génétique. On distingue ainsi 4 cas de figure : le gène merle, un autre gène, l’albinisme ou encore la défaillance de certaines cellules.

Le gène merle

Le gène merle

Le gène merle est responsable de certaines couleurs de robe, telles le merle (des plages sombres sur un fond clair) ou l’arlequin (un fond blanc et des tâches noires).

 

Il peut aussi influer sur la coloration des yeux, de la truffe, des babines et de la peau. Ainsi, les chiens au pelage merle ou arlequin ont davantage de chances d’avoir les yeux bleus, mais aussi un nez, une peau et des muqueuses roses.

Un autre gène

Un autre gène

Il semble que certains chiens comme les Huskies soient prédisposés à un gène empêchant le changement de couleur des yeux à l’âge adulte, mais n’ayant aucune influence sur la peau ou le pelage, contrairement aux précédents. Autrement dit, de tels chiens n’ont pas nécessairement la truffe rose ou une robe particulière.

L’albinisme

L’albinisme

L’albinisme est une maladie génétique très rare qui occasionne un important déficit en mélanine. Ce dernier se traduit par une peau rose, des poils blancs ou très clairs, et des yeux bleus. Il implique surtout que les chiens albinos ont une santé très fragile et sont prédisposés à divers problèmes de peau, tels que des cancers cutanés.

Des cellules défaillantes

Des cellules défaillantes

Il arrive parfois que certaines cellules du pelage dépourvues de pigment de couleur, et donc censées donner au poil une couleur blanche, se retrouvent accidentellement au niveau des yeux. Comme elles ne peuvent pas produire de pigment, les yeux ne peuvent pas changer de couleur et restent bleus à l’âge adulte.

 

Cette migration extrêmement rare de cellules défaillantes se produirait pendant le développement prénatal du chiot et concernerait les individus dont le visage est majoritairement blanc.

Les chiens aux yeux bleus sont-ils plus fragiles que les autres ?

Les chiens aux yeux bleus sont-ils plus fragiles que les autres ?

Si les chiens aux yeux bleus sont très recherchés par les amateurs de la gent canine, ils sont aussi souvent associés à toutes sortes de maladies et problèmes de santé.

 

En soi, la couleur des yeux n’a quasiment aucune influence sur la qualité de la vue d’un chien ou son état de santé. Des yeux bleus sont peut-être simplement un peu plus sensibles à la lumière du soleil et à la réverbération que les autres, car leur iris filtre moins bien les rayons lumineux. Or, ces derniers peuvent brûler la rétine - et donc dégrader la vue - en cas d’exposition directe ou prolongée. D’ailleurs, à l’instar de ce qui se fait chez les humains, il existe désormais des lunettes de soleil pour chien : elles permettent de filtrer les rayons nocifs pour l’oeil et peuvent donc être utiles pour les individus les plus sensibles, comme ceux aux yeux bleus.

 

Il est vrai en revanche que ces derniers sont souvent prédisposés à certaines maladies, en particulier des yeux et des oreilles. Ce n’est pas directement la couleur de leurs iris qui en est la cause, mais plutôt leur bagage génétique, qui les rend plus fragiles sur certains aspects. Une étude intitulée « Deafness Prevalence and Pigmentation and Gender » et publiée en 2004 dans la revue The Veterinary Journal a par exemple montré que certaines races de chiens possédant des yeux bleus présentent un risque accru de surdité congénitale, car certains gènes responsables de cette couleur d’iris sont également susceptibles de provoquer des malformations auriculaires. Aussi populaire soit-elle, les organismes cynologiques considèrent donc souvent cette couleur d’yeux comme un défaut et cherchent à dissuader les éleveurs d’essayer de l’obtenir, par exemple en interdisant les mariages entre chiens au pelage merle.

 

Enfin, il ne faut pas confondre la couleur habituelle des yeux avec une teinte bleutée ou une pigmentation inhabituelle qui apparaît brutalement. Cette dernière traduit en effet généralement une maladie oculaire du chien, comme une cataracte, un glaucome, une dystrophie cornéenne, une uvéite, une luxation du cristallin ou encore une sclérose nucléaire. Si la couleur des yeux de l’animal change brusquement, il est nécessaire de consulter un vétérinaire sans tarder.

Le Husky de Sibérie

Le Husky de Sibérie

S’il existe une race de chien connue pour ses yeux bleu perçant, c’est bien le Husky Sibérien. Les spécialistes estiment en effet que près de 40% de ses représentants ont des yeux de cette couleur, ce qui est considérable. Ceci s’expliquerait par le fait que cette race possède un patrimoine génétique particulier que l’on ne retrouve pas chez la plupart des autres chiens.

 

La couleur d’oeil d’un Husky aux yeux bleus peut aller du bleu glacial (la plus commune) au bleu profond, en passant par le bleu-vert. La peau qui les entoure est généralement noire, ce qui atténue les reflets du soleil sur la neige et les protège dans une certaine mesure.

 

Les autres Huskies se divisent entre yeux marron foncé (environ 40% également), yeux hétérochromes, c’est-à-dire un œil bleu et l’autre marron (environ 15%), et enfin yeux particolores, c’est-à-dire des iris en partie bleu et en partie marron (moins de 5%).

Le Berger Australien

Le Berger Australien

Après le Husky, Le Berger Australien est la race parmi laquelle les spécimens aux yeux bleus sont les plus nombreux, bien que la couleur marron reste la plus répandue.

 

Chez ce chien, les yeux bleus sont le plus souvent la conséquence du gène merle, mais ils peuvent aussi résulter d’un gène récessif similaire à celui que l’on trouve par exemple chez le Husky Sibérien. Autrement dit, même un Berger Australien non merle peut avoir les yeux bleus, mais ce cas reste toutefois très rare.

 

Qu’il possède un pelage merle ou non, le Berger Australien aux yeux bleus est accepté dans le standard de la Fédération Cynologique Internationale (FCI), et donc reconnu par les organismes nationaux qui en sont membres – dont ceux de la France (la Société Centrale Canine), la Belgique (la Société Royale Saint-Hubert) et la Suisse (la Société Cynologique Suisse). Le Club Canin Canadien (CCC), qui n’est pas membre de la FCI, l’accepte également.

Le Corgi

Le Corgi

Très populaire au Royaume-Uni, où il est très apprécié notamment par la reine Elizabeth II, le Corgi se décline en deux races : le Corgi Pembroke et le Corgi Cardigan.

 

Dans les deux cas, il arrive parfois que certains individus aient les yeux bleus, même si là encore, la couleur la plus commune reste le brun. Cette particularité est le plus souvent associée au pelage merle, mais elle peut aussi être la conséquence d’un gène différent hérité d’un ancêtre lointain, comme chez le Husky. Dans ce dernier cas, il est plus courant qu’un seul des deux yeux soit bleu.

 

Chez le Corgi Cardigan, la Fédération Cynologique Internationale (et donc les institutions qui en sont membres, à commencer par la Société Centrale Canine française, la Société Royale Saint-Hubert belge ainsi que la Société Cynologique Suisse) ne reconnaît les individus aux yeux bleus que s’ils arborent une fourrure bleu merle. Quant aux Corgi Pembrokes, ils ne peuvent tout bonnement pas être enregistrés – et donc reproduits - s’ils ne possèdent pas deux yeux marron.
Le Club Canin Canadien adopte exactement les mêmes positions.

Le Berger des Shetland

Le Berger des Shetland

Le Berger des Shetland a habituellement les yeux marron, mais ceux possédant un pelage bleu merle (c’est-à-dire argenté, blanc et marbré de noir) ont plutôt les yeux bleus ou bicolores, du fait de la présence du gène merle. Ce cas de figure est reconnu par la FCI et les organismes nationaux qui en sont membres (notamment ceux de France, de Belgique et de Suisse, donc) ainsi que par le Club Canin Canadien, mais il n’en est pas de même des individus non merle aux yeux bleus, qui ne sont pas acceptés par le standard de la race.

Le Border Collie

Le Border Collie

Connu pour son intelligence et son regard vif, le Border Collie arbore le plus souvent des yeux de couleur marron, mais ils sont souvent ambre - ou plus rarement verts – chez les individus à la robe tricolore ou rouge et blanche. Il existe aussi des sujets avec un œil ou les deux yeux bleus, en raison de la présence du gène merle ou d’un gène récessif. Un tel individu est reconnu par le standard de la FCI (et donc accepté notamment en France, en Belgique et en Suisse) uniquement s’il est doté d’une robe merle. Le Club Canin Canadien adopte la même approche.

 

Par le passé, les Borders Collies hétérochromes étaient très recherchés par les bergers. En effet, la croyance populaire voulait que l’un de leurs deux yeux leur permettait alors de voir de loin, et l’autre de près. Un animal disposant de cette particularité était donc considéré comme un excellent chien de protection de troupeau, capable de voir approcher les loups et autres prédateurs à grande distance, tout en restant concentré sur les moutons situés à proximité. Il va sans dire que cette légende est erronée : une telle combinaison ne confère en rien une vision exceptionnelle à son détenteur.

Le Dalmatien

Le Dalmatien

Rendus mondialement célèbres par le film de Disney, les Dalmatiens ont normalement les yeux marrons, mais certains d’entre eux peuvent avoir un œil ou les deux bleus en raison de la présence d’un gène récessif. Cette particularité est parfois recherchée par les propriétaires, car l’association des yeux clairs et d’une robe blanche tâchée de noir constitue un mariage esthétiquement réussi.

 

Cependant, sur le plan médical, les Dalmatiens aux yeux bleus ne naissent pas sous les meilleurs auspices, car ils sont prédisposés à plusieurs troubles handicapants, notamment la surdité.

 

Du fait de son bagage génétique, la race compte de base un nombre considérable d’individus sourds. Ainsi, lors d’une étude intitulée « Unilateral and Bilateral Brainstem Auditory?Evoked Response Abnormalities in 900 Dalmatian Dogs » dont les résultats ont été publiés en 1992 dans le Journal of Veterinary Medecine, 21% des Dalmatiens observés souffraient de surdité unilatérale (une seule oreille), et 7% de surdité bilatérale (les deux oreilles), toutes couleurs de robe et d’yeux confondues. Or, le risque de surdité du chien est encore plus prononcé chez les sujets aux yeux bleus, comme le montrent notamment Sue Paterson et Karen Tobias dans leur ouvrage intitulé Atlas of Ear Diseases of the Dog and Cat paru en 2012. En effet, le défaut de pigmentation responsable de cette couleur d’iris affecte aussi le développement de l’oreille interne du chien, et impacte donc les capacités auditives.

 

Ceci explique que la reproduction des Dalmatiens aux yeux bleus soit fortement déconseillée. D’ailleurs, ces derniers ne sont pas même reconnus officiellement, cette particularité étant considérée comme un défaut rédhibitoire par les standards établis notamment par la Fédération Cynologique Internationale Canine (et donc applicables notamment en France, en Belgique et en Suisse) et le Club Canin Canadien.

Le Dogue Allemand (ou Grand Danois)

Le Dogue Allemand (ou Grand Danois)

Non content d’impressionner par sa taille, le Dogue Allemand (ou Grand Danois) fait aussi partie des races de chiens pouvant avoir les yeux bleus, en particulier s’il est doté du gène merle.

 

Toutefois, la plupart des individus ne possèdent pas le gène merle, et arborent donc plutôt une robe fauve, noire ou bringée (c’est-à-dire jaune avec des rayures noires). Leurs yeux ont alors une teinte marron, ambre ou bleu-vert, ces trois couleurs étant les plus répandues au sein de la race.

Le Teckel

Le Teckel

Utilisé à l’origine pour la chasse aux renards et aux blaireaux, le Teckel peut lui aussi avoir les yeux bleus très pâles, notamment lorsqu’il présente un pelage de type arlequin (qui est l’une des conséquences du gène merle).

 

Bien qu’accepté par les organismes membres de la Fédération Cynologique Internationale (tels que la SCC française, la SRSH belge et la SCS suisse) ainsi que par le Club Canin Canadien, un Teckel aux deux yeux bleus ne peut prétendre au qualificatif « Excellent » lors de son examen de confirmation, ceci afin de dissuader les éleveurs d’obtenir volontairement une telle couleur, compte tenu des problèmes de santé qui peuvent aller avec.

 

Un Teckel non porteur du gène merle a une robe fauve, sanglier, ou encore noir et feu. Ses yeux sont généralement marron foncé, mais peuvent aussi être de couleur ambre ou même vert.

 

Par ailleurs, trois types de pelage sont reconnus par les organismes de référence : le poil ras, dur ou long. La couleur arlequin ainsi que les yeux bleus peuvent être présents dans chacun des cas.

Le Chien Léopard Catahoula

Le Chien Léopard Catahoula

Originaire de Louisiane (Etats-Unis) et connu pour sa capacité à grimper aux arbres avec la même habileté que le félin éponyme, le Chien Léopard Catahoula peut avoir les yeux marron, ambre, verts, bleu clair, ou une combinaison de plusieurs couleurs.

 

La présence de la couleur bleue dans ses yeux est causée le plus souvent par le gène merle.

Les chiens hybrides aux yeux bleus

Comme le public apprécie les chiens aux yeux bleus, mais que cette spécificité est relativement rare, des éleveurs tentent de répandre cette caractéristique au sein de la gent canine en effectuant divers croisements, principalement avec des Huskies Sibériens aux yeux bleus.

 

Ces nouvelles races de chiens, apparues à partir des années 80, ne sont pas toutes reconnues par les organismes cynologiques de référence au niveau mondial.

 

Parmi les plus développées, on trouve :

L’Alaskan Klee Kai

L’Alaskan Klee Kai

L’Alaskan Klee Kai ressemble beaucoup au Husky, dont il est d’ailleurs généralement présenté comme une version « miniature ».

 

Il peut donc comme lui avoir des yeux bleus, marron, hétérochromes ou particolores, et un pelage blanc, noir et blanc, ou encore gris et blanc. Les couleurs de ses yeux et de sa robe n’étant pas corrélées, toutes les combinaisons sont donc théoriquement possibles.

Le Gerberian Shepsky

Le Gerberian Shepsky

Le Gerberian Shepsky résulte du croisement entre le Husky et le Berger Allemand (« German Shepherd », en anglais).

 

La couleur de sa robe varie selon les spécimens, tout comme celle de ses yeux, qui peuvent être marron, bleus ou hétérochromes.

Le Huskador

Le Huskador

Issu d’une hybridation entre le Husky et le Labrador, le Huskador peut avoir les yeux marron, bleus ou hétérochromes, en fonction du patrimoine génétique transmis par ses parents.

Le Pomsky

Le Pomsky

Né du croisement entre le Spitz Nain mâle et le Husky de Sibérie femelle, le Pomsky est une race relativement nouvelle, puisque les premiers spécimens ont été conçus en 2012 par insémination artificielle. Ses caractéristiques n’étant pas encore stabilisées, sa morphologie et son caractère varient parfois sensiblement d’un individu à l’autre.

 

Quoi qu’il en soit, lui aussi avoir les yeux bleus, même si cette caractéristique est moins commune que chez son ancêtre.

Le mot de la fin

S’il est difficile de résister au regard azur des chiens aux yeux bleus, il est important de rappeler que l’on ne sélectionne pas son compagnon à quatre pattes en fonction de la couleur de ses yeux, qui de toute manière peut mettre longtemps avant de devenir définitive. D’autres critères bien plus importants sont à prendre en compte pour choisir une race de chien, à commencer par son besoin d’activité, d’espace, d’attention, d’entretien... Par exemple, même si les beaux yeux bleu vif d’un Husky ont tout pour faire craquer un adoptant potentiel, l’histoire d’amour va vite tourner court si ce dernier vit en appartement, est souvent absent et n’a pas de temps pour le sortir.

 

Adopter un chien est un engagement à long terme, et cette décision ne doit donc en aucun cas être prise uniquement en fonction d’une mode ou d’un coup de cœur. Quelle que soit la couleur de ses yeux, ce nouveau compagnon ne saurait être considéré comme une simple peluche ou un bel objet à admirer.

Dernière modification : 08/29/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.