Les 20 races de chiens les plus protecteurs

Les 20 races de chiens les plus protecteurs

La relation de domestication du chien par l’Homme remonte à l’époque du Paléolithique supérieur. Pendant des milliers d’années, les ancêtres des chiens actuels furent principalement utilisés pour seconder l’Homme à la chasse, mais aussi comme chiens de garde et chiens de berger. Au fil du temps, leurs instincts de garde et de protection se sont donc grandement renforcés.


C’est ce qui explique qu’encore de nos jours, certains chiens se montrent particulièrement préventifs et protecteurs envers leur groupe social, ainsi qu’attentifs à leur environnement.


Ces chiens ont souvent une carrure dissuasive, mais aussi et surtout un fort caractère, si bien que leur éducation s’avère assez cruciale. En particulier, une socialisation de qualité entamée dès leur plus jeune âge doit les aider à savoir faire la distinction entre les intrus et les personnes qui sont la bienvenue. En parallèle, l’apprentissage de la solitude et de la séparation progressive avec leur maître leur permet d’éviter un attachement parfois excessif et d’orienter leur instinct de berger vers la fonction de chien de garde.


Par ailleurs, comme ils peuvent parfois être un peu dominants en plus d’être têtus, une hiérarchie claire doit être établie dès les débuts afin d’assurer une bonne harmonie au sein de la meute familiale (c’est le maître qui en est à la tête, pas le chien), et ainsi leur permettre d’accomplir dans les meilleures conditions la tâche qui leur est confiée.

Partager
 Envoyer cette page à un ami

L’American Staffordshire Terrier

L’American Staffordshire Terrier

L’American Staffordshire Terrier est un chien affectueux, patient, loyal et très réceptif aux demandes de son maître.

 

Connu pour sa nature enjouée et protectrice, il est surnommé depuis longtemps « Nanny dog » (« chien nourrice ») en Grande-Bretagne et apparaît d’ailleurs aux côtés d‘enfants, sur de nombreuses photographies familiales du début du 20ème siècle.

 

Aux Etats-Unis, on le trouve employé notamment comme chien de soutien dans des maisons de retraite médicalisées, afin de divertir et tenir compagnie aux personnes âgées et isolées, et ainsi améliorer leur santé mentale et leur bien-être psychologique.

 

Par ailleurs, son instinct de protection est très marqué et son dévouement envers sa famille adoptive est total : il peut sacrifier sa vie pour sauver celle de ses maîtres, d’autant qu’il est extrêmement courageux et ne craint pas la douleur.

Le Beauceron

Le Beauceron

Le Berger de Beauce, souvent appelé Bas-rouge par les bergers, est un cousin du Berger de Brie ou Briard. Leur ancêtre commun, le Canis palustris (ou Chien des Tourbières) était à l’origine employé pour conduire les troupeaux de moutons en pâture et les protéger contre les loups, les chiens errants et les voleurs.

 

De nos jours, l’instinct de garde et de protection du Beauceron est resté intact et, au fil du temps, il est devenu un fidèle compagnon de vie, loyal et dévoué envers son maître.

 

Il s’avère être un redoutable défenseur des biens de ce dernier, grand protecteur de sa famille, et son instinct territorial est prononcé : quiconque franchit le seuil du portail doit obligatoirement passer par son inspection et son approbation.

Le Berger Allemand

Le Berger Allemand

A la fin du 19ème siècle, en Allemagne, les élevages de moutons déclinaient en même temps que les bergeries disparaissaient en raison de l’industrialisation et de l’exode rural qui en découlait. L’utilité des chiens de berger était donc grandement remise en question.

 

Un certain Max Von Stephanitz parvint toutefois à sauver le Berger Allemand d’une potentielle extinction en convainquant les autorités allemandes que ce chien à l’agilité et au flair hors pair, doté d’une incroyable capacité d’obéissance, pouvait assister les patrouilles de police ou encore être utilisé dans l’armée comme chien sentinelle, chien messager ou chien sanitaire. On le retrouva donc reconverti avec succès dans ces différents rôles tout au long de la première moitié du 20ème siècle.

 

Il est réputé être un compagnon de vie fidèle, dévoué et loyal envers ses propriétaires et leurs enfants, ainsi qu’un chien de garde hors pair. Puissant, brave et extrêmement méfiant à l’égard des étrangers, le Berger Allemand est un vaillant protecteur, capable de déceler un danger imminent.

 

En outre, grâce à son odorat exceptionnel, il excelle comme chien policier renifleur ainsi que comme chien de secours et d’assistance. On le retrouve aussi employé comme chien guide pour personnes malvoyantes ou aveugles, et bien sûr il peut encore aujourd’hui tenir son rôle historique de chien de protection des troupeaux. C’est donc assurément une race de chien très polyvalente.

Le Berger Blanc Suisse

Le Berger Blanc Suisse

D’après certains récits, à la fin du 19ème siècle, le Berger Blanc Suisse aurait été la race favorite de la « maison de Habsbourg-Lorraine », descendants d’une grande dynastie royale qui régnait sur différents territoires d’Europe de l’Est depuis le 13ème siècle.

 

De nos jours, cet adorable chien familial, protecteur et bon gardien, est souvent employé comme chien guide pour personnes aveugles, chien policier ou de patrouille, ou encore chien de recherche dans les décombres et les avalanches.

 

Le Berger Blanc Suisse a un ancêtre commun avec le Berger Allemand, et, en plus d’avoir un physique proche de ce dernier, il fait preuve comme lui d’une grande loyauté et d’une fidélité sans pareil envers son maître.

 

Il est toutefois particulièrement dépendant de son groupe social, si bien que l’isolement et la solitude provoquent chez lui anxiété et frustration.

 

Très méfiant en revanche à l’égard des étrangers, il n’accorde pas facilement sa confiance.

Le Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois

L’ancêtre du Bouvier Bernois, le Dogue Tibétain, fut amené en Europe par les légions romaines pour être employé comme chien de guerre.

 

Au fil du temps, sa descendance fut également utilisée comme chien de berger pour garder les troupeaux de bœufs et les conduire en pâture, ainsi que comme chien de ferme pour tirer les chariots de vivres et protéger le domaine. Vaillant et habitué depuis des siècles à être très attentif à son environnement et à protéger ce dont il a la charge, il est encore aujourd’hui un chien de garde sur qui on peut compter.

 

Dans son pays d’origine, la Suisse, il est également devenu le chien emblématique de la protection civile.

 

Par ailleurs, son instinct protecteur et sa bienveillance naturelle font de lui un parfait chien guide pour personnes malvoyantes ou aveugles.

 

Son caractère placide et dépendant vis-à-vis de son groupe social peut le rendre parfois un peu « pot de colle ». En tout cas, il ne supporte pas être exclu ou isolé trop longtemps de son groupe social.

Le Boxer

Le Boxer

Le Boxer est né en Allemagne à la fin du 19ème siècle d’un croisement entre le Bulldog anglais et le Bullenbeisser, chien de taureaux du Brabant. Il fut rapidement très prisé par les éleveurs et les commerçants pour assurer la défense de leurs biens.
En outre, à partir de la Première Guerre Mondiale, il commença à être employé par l’armée et la police.

 

Aujourd’hui, cet affectueux chien de compagnie très dépendant de son groupe social est réputé pour être un parfait baby-sitter pour les enfants. Il se montre joueur, attentif et très protecteur envers les plus petits.

 

Toujours en alerte et très préventif envers les siens, il aboie intensément, mais rarement sans raison. Avant de pouvoir pénétrer sur sa propriété, un inconnu doit lui être présenté en bonne et due forme, sous peine de ne pouvoir aller plus loin.

 

En effet, le Boxer est un chien courageux et dissuasif, qui n’hésite pas à attaquer si quelqu’un représente à ses yeux une menace pour sa famille adoptive et/ou son territoire familier.

Le Cane Corso

Le Cane Corso

Issu du latin « cohors », la cohorte romaine de la garde prétorienne, le nom du Cane Corso rappelle son ancienne fonction de chien de guerre, également utilisé dans les jeux d’arènes pour combattre des lions.

 

Cette race de chien italienne devint par la suite le gardien fidèle des fermes, capable de conduire les troupeaux de bétail en pâture, ainsi qu’un auxiliaire indispensable à la chasse.

 

De nos jours, il remplit encore ces rôles à merveille et accompagne joyeusement les plus jeunes au cours de leurs nombreuses aventures, protégeant son groupe social sans jamais faillir. En effet, en cas de menace, il se révèle être un redoutable défenseur des biens et des personnes qu’il affectionne.

Le Chien de Montagne des Pyrénées

Le Chien de Montagne des Pyrénées

L’ancêtre du Chien de Montagne des Pyrénées accompagnait les populations asiatiques qui s’établirent dans les montagnes des Pyrénées, environ 5 000 ans avant J.-C.

 

A l’origine chien de berger ou chien de ferme protégeant les troupeaux contre les prédateurs (notamment les ours), il est devenu au fil du temps un agréable chien de compagnie, doux et placide avec les enfants, tout en restant également un impressionnant chien de garde.

 

Protecteur né, il se dresse avec courage et virulence face aux éventuelles menaces émises à l’encontre de son groupe social. Hormis son maître et sa famille, il ne fait confiance à personne, et c’est d’ailleurs ce qui explique les accidents parfois médiatisés qui surviennent de temps à autres avec des vacanciers imprudents s’aventurant sur son territoire et persistant malgré ses avertissements.

Le Chien de Montagne Portugais

Le Chien de Montagne Portugais

Depuis toujours, le Chien de Montagne Portugais (ou Cao de la Serra da Estrela) est employé comme chien de berger protégeant les troupeaux contre les loups, comme gardien de ferme dans les régions montagneuses de la péninsule ibérique, et parfois aussi comme chien de trait, en raison de sa grande force.

 

De nos jours, il est également un attachant compagnon familial, remarquablement docile et obéissant envers son maître.

 

Courageux protecteur de son groupe social et de ses biens, il se montre extrêmement réactif en cas de menace et donnerait sa vie pour sauver celle des siens.

Le Chien de Rhodésie à Crête Dorsale

Le Chien de Rhodésie à Crête Dorsale

Les origines du Chien de Rhodésie à Crête Dorsale (ou Rhodesian Ridgeback) sont mystérieuses. Il serait issu d’un croisement entre les chiens des pionniers et les chiens de chasse à crête dorsale semi-domestiqués des Khoïkhoïs, peuple d’Afrique australe. Par ailleurs, une légende veut que ladite crête soit l’héritage d’une griffe de lion.

 

Dès le début du 20e siècle, cet ancien chien de ferme africain à l’instinct de chasseur relativement marqué fut adopté par les foyers américains comme un compagnon familial très affectueux. En Afrique australe, on le retrouve également comme animal de compagnie, et il il est particulièrement prisé pour ses qualités de chien de garde. En revanche, il est assez rare en Europe.

 

Protecteur et bienveillant envers son groupe social, il n’aboie pas beaucoup, mais garde toujours un œil alerte sur sa famille et sur les enfants.

 

Il se montre en revanche nettement plus distant avec les étrangers : sans pour autant montrer de signes de crainte ou d’agressivité à leur encontre, il ne leur accorde que peu sa confiance.

Le Dobermann

Le Dobermann

Le Dobermann est né entre 1850 et 1870 à Apolda en Allemagne, grâce au travail d’un percepteur d’impôts qui voulait un chien de défense complètement différent de ceux existants. Il réalisa de nombreux croisements pour sélectionner des chiens courageux et combatifs parmi différentes races, comme le Pinscher Allemand, le Braque de Weimar, le Rottweiler, le Dogue Allemand, le Lévrier, le Berger de Beauce et le Manchester Terrier.

 

Le vaillant chien de garde ainsi obtenu se montre protecteur, doux et attentionné envers son maître et sa famille, envers qui il fait preuve d’une loyauté sans faille. Il a d’ailleurs constamment besoin d’être en contact avec son groupe social.

 

Sa carrure et sa réserve naturelle vis-à-vis des étrangers sont en général suffisamment dissuasives pour décourager les intrus sans qu’il ait besoin d’avoir recours à l’agressivité. Il est d’ailleurs employé par les gendarmeries de nombreux pays.

Le Dogue Allemand

Le Dogue Allemand

Le Dogue Allemand, ou Grand Danois, descend du Molosse du Tibet et du Bullenbeisser, ancienne race élevée à partir du 4ème siècle pour chasser les sangliers et combattre les taureaux.

 

De nos jours, on le retrouve principalement comme chien de compagnie et chien de garde. Très affectueux, il adore son maître et sa famille, et a en permanence besoin de contacts humains, au point même de se montrer parfois un peu « pot de colle » avec les enfants. Par ailleurs, il se fie entièrement à son propriétaire, son référent absolu pour qui il donnerait sa vie.

 

Doté d’une grande capacité d’observation et d’analyse, il se méfie grandement des inconnus. Son aboiement grave et retentissant ainsi que son imposante carrure suffisent généralement à dissuader d’éventuels intrus. Mais en cas de danger réel, il n’hésite pas à s’interposer en courageux protecteur des siens face à la menace.

Le Dogue de Bordeaux

Le Dogue de Bordeaux

Race de chien française très ancienne, l’ancêtre du Dogue de Bordeaux, l’Alan Vautre (Chien d’Aquitaine), fut amené à la fin de l’Antiquité par des peuples cavaliers nomades venus d’Asie qui l’utilisaient comme chien de guerre durant les campagnes militaires ; par la suite, il fut très prisé pour garder le bétail et pour la chasse au gros gibier.

 

Dans l’Antiquité, il fut même employé comme chien de combat face à des taureaux et des lions.

 

C’est instinctivement un excellent chien de garde, si bien qu’il n’a guère besoin d’être dressé pour assumer ce rôle à merveille.

 

Très attaché à son groupe social, c’est un doux compagnon pour les enfants, cherchant en permanence des marques d’affection.

 

Loin d’être un prédateur, il ne prête que peu d’attention à ce qui se passe en dehors de son environnement familier. Sa place est auprès de son maître pour le protéger.

 

Très attentif à ce dernier, il se montre méfiant vis-à-vis des étrangers et a besoin de beaucoup de temps pour accorder sa confiance. D’ailleurs, le moindre faux pas d’un inconnu un peu trop curieux ou téméraire peut provoquer une attaque de sa part. Cela dit, en général ses aboiements préventifs, sa puissance et sa détermination suffisent à faire fuir les intrus.

Le Fila Brasileiro

Le Fila Brasileiro

Le Fila Brasileiro était historiquement employé dans son pays d’origine, le Brésil, comme gardien d’esclaves dans les plantations de cannes à sucre et comme chien de berger pour protéger les troupeaux contre les animaux sauvages.

 

Son excellent instinct de garde et de protection est resté intact, si bien qu’il n’est pas rare de nos jours de le retrouver comme chien pisteur au sein de la police brésilienne.

 

A la maison, il fait preuve d’une gentillesse inégalée et d’un attachement exclusif à sa famille. C’est donc un agréable chien de compagnie, doux et protecteur avec les enfants, qu’il surveille avec la plus grande attention. Redoutable défenseur de sa propriété, il ne s’éloigne jamais de son environnement familier et donnerait sa vie pour sauver celle de ses proches. En effet, un inconnu s’approchant trop près de son cercle familial ou s’introduisant sur son territoire est considéré comme une menace à neutraliser.

Le Berger Belge Malinois

Le Berger Belge Malinois

L’élevage du Berger Belge Malinois a commencé dans la région de Maline en Belgique, à la fin du 19ème siècle.

 

C’est un extraordinaire chien de protection des troupeaux ainsi qu’un excellent chien de garde et de défense faisant preuve d’une incroyable loyauté et d’un total dévouement envers son maître. Toujours très attentif à son entourage, il est prêt à se mettre en danger pour sauver la vie des siens.

 

Courageux défenseur de sa famille et de sa propriété, il ne laisse personne s’imposer sur son territoire, même invité par son maître.

 

Ses capacités de protection et de défense en font une race très prisée par les polices et les armées du monde entier.

Le Mastiff

Le Mastiff

En 55 avant J.-C., conquérant l’Angleterre, les légions de César découvrent le Mastiff. Le considérant comme une véritable machine de guerre, ils l’embarquent pour l’employer dans les arènes comme bête de cirque ou encore afin de combattre des animaux féroces.

 

De nos jours, on le trouve souvent employé comme chien de compagnie ; un rôle dans lequel il est fiable, protecteur et très affectueux envers toute la famille. En demande constante de contact humain car très peu solitaire, il se montre particulièrement délicat et joueur avec les enfants, qu’il surveille avec la plus grande attention, et défend tous les membres de son groupe social avec vigueur.

 

Son gabarit suffisant généralement pour être dissuasif, le Mastiff n’aboie que peu, restant la plupart du temps calme et tranquille. En revanche, si un danger survient, il se transforme en redoutable protecteur des siens.

Le Mâtin de Naples

Le Mâtin de Naples

Race de chien originaire d’Italie, le Mâtin de Naples descend directement des molosses utilisés par les légions romaines comme chien de guerre. Il fut pendant des siècles employé pour garder les troupeaux de bovins, les fermes et les grandes propriétés agricoles.

 

De nos jours, ce molosse gentil et loyal continue de protéger instinctivement et efficacement son groupe social, et est souvent employé par les brigades de police italiennes. Il veille au grain sur son territoire et se montre prêt à sacrifier sa vie pour sauver celle de son entourage. Toujours aux aguets, il ne laisse passer aucune anomalie dans son environnement.

 

Sa carrure impressionnante, sa vigilance extrême ainsi que sa méfiance naturelle à l’égard des étrangers le rendent particulièrement dissuasif pour qui voudrait s’introduire sur sa propriété.

 

Néanmoins, il ne montre de signes d’agressivité ou ne menace de morsure qu’en cas de réel danger.

Le Pinscher Moyen

Le Pinscher Moyen

Le Pinscher est présent en Allemagne depuis le 19ème siècle et aurait un ancêtre commun avec le Schnauzer.

 

On le décrit parfois comme un Dobermann en miniature, tant son fort caractère et sa grande aptitude à la garde rappellent ce dernier.

 

A la maison, ce chien est d’agréable compagnie, sous réserve d’une bonne socialisation : il adore son maître et se montre très gentil avec les enfants.

 

En revanche, il est très méfiant vis-à-vis des étrangers et a besoin de beaucoup de temps pour accorder sa confiance. En cas de danger, il aboie avec férocité et fait preuve d’un grand courage pour protéger son cercle familial et sa propriété.

Le Rottweiler

Le Rottweiler

Importé de la région du Rottweil en Allemagne par les Romains, l’ancêtre du Rottweiler fut croisé avec des chiens de bergers pour garder et protéger le bétail.

 

Depuis le début du XX° siècle, de nombreuses brigades policières dans le monde l’emploient pour la protection civile.

 

En effet, le Rottweiler adore apprendre et travailler aux côtés de son maître. Très fiable et difficile à impressionner, c’est un puissant chien de défense, prêt à se mettre en première ligne et attaquer en cas de danger.

 

Il est également devenu un chien de garde et de compagnie très populaire auprès des particuliers. Affectueux, docile et même parfois un peu « pot de colle » en famille, il a tendance à prendre les plus petits sous son aile, qu’il s’agisse d’enfants ou d’animaux.

Le Schnauzer Géant

Le Schnauzer Géant

Originaire du Tyrol autrichien et du sud de l’Allemagne, le Schnauzer accompagna pendant longtemps les cochers, vivant dans les écuries avec les chevaux.

 

Pendant les deux guerres mondiales, il fut également utilisé par les forces allemandes pour garder les camps de prisonniers.

 

De nos jours, ce chien de garde et de défense entièrement fidèle à son maître, fait preuve d’une grande attention et d’une extrême douceur envers les plus petits.

 

Toujours très vigilant, ce vaillant protecteur de son environnement familier n’aboie jamais pour rien. Il a toutefois besoin de temps pour analyser les personnes et les situations avant d’entrer en contact avec qui que ce soit.

Dernière modification : 05/09/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.