Les 20 races de chiens les plus affectueux et câlins

Une femme et son chien se font un gros câlin

Les races de chiens sont toutes différentes, tant sur le plan du physique que sur le caractère. Ainsi, toutes ne sont pas aussi friandes de câlins : certaines sont par nature plus affectueuses que d’autres.


Si l’éducation et la qualité de vie qui lui sont offertes sont déterminantes pour le caractère de votre compagnon, ceux qui recherchent une véritable usine à câlins et à bonne humeur ne seront pas déçus par ces 20 races de chiens très affectueux, voire un peu pots de colle !

Pourquoi certains chiens sont pots de colle ?

Une jeune femme et son chiot Husky se font des bisous

Pour le caractère comme pour le reste, tous les chiens ne sont pas à égalité. Là où certains sont très indépendants et n'apprécient pas vraiment les câlins ni l'omniprésence de leur famille, d'autres sont connus pour être particulièrement pots de colle.

 

Bien entendu, la race joue un rôle certain dans ce domaine, même si elle ne fait pas tout. Ce n'est pas un hasard si les races de chiens d'appartement sont globalement très affectueuses : elles ont été sélectionnées pendant des générations pour faire de parfaits compagnons, avec lesquels il est facile de cohabiter. À l'inverse, la plupart des races spécialisées dans la protection de troupeaux ne sont pas très démonstratives, car leur mission requiert de faire preuve de concentration et d'autonomie. Il en va d'ailleurs de même de beaucoup de races utilisées pour la chasse.

 

Bien entendu, il ne faut pas non plus généraliser, car le caractère d'un chien dépend aussi en grande partie de la façon dont il est éduqué. Néanmoins, si l'on recherche un compagnon très affectueux, mieux vaut se tourner vers une des races suivantes, afin de mettre toutes les chances de son côté.

Le Chihuahua

Un Chihuahua roux allongé sur un tapis

« Tout ce qui est petit est mignon », dit l’adage. Si l’expression n’est peut-être pas toujours vérifiée, force est de constater qu’elle trouve bien à s’appliquer au Chihuahua : le plus petit des chiens au monde est une vraie boule d’amour. Fidèle à sa famille dont il se sent très proche, c'est un grand pot de colle, qui ne se lasse pas de recevoir des câlins.

 

Il ne faut pas croire pour autant qu'il a un caractère facile. En effet, comme beaucoup de petits chiens, il possède une forte personnalité, et ne se laisse pas marcher sur les pattes. Un autre point assez surprenant de son tempérament est qu'il est très courageux et n'hésite pas à s'en prendre à plus grand que soi. Comme il se montre de surcroît méfiant voire agressif envers ceux qu'il ne connaît pas, il fait un bon gardien, en dépit de son petit gabarit.

Le Labrador

Une jeune femme et son Labrador se font un câlin dans un parc

Le meilleur ami des familles est devenu une star mondiale grâce à sa bonne humeur et l’amour infini qu’il porte à ses proches. Race de chiens la plus populaire au monde, et dont le succès n'est clairement pas démérité, le Labrador constitue un compagnon loyal et tendre pour tous ceux qui le demandent. Il faut dire qu'il aime tout le monde, y compris les autres animaux et même les inconnus.

 

En plus de son caractère naturellement affectueux et sociable, il est connu pour sa grande docilité et son intelligence : ces deux qualités font de lui un chien facile à éduquer et capable de réaliser toutes sortes de tâches et de missions. Il a un petit faible pour les activités aquatiques : en effet, il adore l'eau, et nage d'ailleurs très bien grâce à ses pattes puissantes et sa queue épaisse qui lui sert de gouvernail.

Le Bichon Maltais

Un Bichon Maltais allongé sur le parquet

Facile à vivre et plutôt calme, le Bichon Maltais n’aime qu’une chose… se faire bichonner ! Une proximité constante avec sa famille et de l’amour à profusion : ce chien ne demande - quasiment - que ça pour être heureux. Avec ses grands yeux et son adorable bouille digne de la plus mignonne des peluches, il est impossible de lui résister quand il est à la recherche de câlins.

 

Il s'attache d'ailleurs tellement à sa famille qu'il peut facilement souffrir d'anxiété de séparation lorsqu'il se retrouve seul : autant dire qu'il n'est pas fait pour un maître souvent absent ou n'ayant pas beaucoup de temps pour s'occuper de lui. Une solution peut être de le faire cohabiter avec un autre animal pour lui tenir compagnie : mieux vaut toutefois qu'ils aient grandi ensemble, car il pourrait sinon devenir jaloux.

Le Golden Retriever

Un Golden Retriever allongé sur un lit et caché sous un plaid

Comme son cousin le Labrador, à qui il ressemble beaucoup et avec qui il est souvent confondu, le Golden Retriever est aussi intelligent et vif qu’il est affectueux. Toujours collé à ses maîtres, il a besoin d’attention pour se sentir aimé et respecté, et avoir véritablement l'impression de faire partie de la famille. Il se sent particulièrement proche des enfants, dont il adore la compagnie, que ce soit pour des séances de jeux ou pour des câlins.

 

Il faut toutefois faire attention à ne pas tout lui passer, car sa carrure pourrait causer des dégâts dans la maison s’il se laisse aller à être trop « foufou ». C'est surtout vrai quand il est jeune, car il a alors tendance à se montrer énergique et exubérant. Il s'assagit naturellement avec l'âge, mais conserve malgré tout cette grande vitalité et ce besoin de jeux et d'activités sportives.

Le Chien de Saint Hubert

Un chien de Saint-Hubert à côté d'un lit

Avec ses longues oreilles et son regard un peu tombant, le Saint-Hubert est un chien très attendrissant. En plus d’être excellent à la chasse et d’humeur égale, il est très proche de l’Homme et ne se lasse pas des moments de tendresse, en particulier avec les enfants. Il a même tendance à se montrer un peu pot-de-colle, dès lors qu'il se sent apprécié par sa famille et se sent autorisé à réclamer des caresses.

 

Il ne faut toutefois pas croire que des câlins lui suffisent pour être heureux. En effet, en dépit de son aspect paresseux, il a un grand besoin d'exercice et de stimulation, comme d'ailleurs tous les autres chiens de chasse. S'il ne trouve pas ce qu'il recherche chez lui et tend à s'ennuyer, il peut finir par fuguer, dans l'espoir d'obtenir ailleurs un environnement plus stimulant.

Le Bouledogue Anglais

Une petite fille et son Bouledogue Anglais allongés sur le sol

Sous sa carrure imposante, son physique bien particulier et son caractère fort, le Bouledogue Anglais cache en réalité un coeur tendre. Très affectueux et fidèle à son maître, il n'hésite pas à laisser sa pudeur naturelle de côté pour lui faire la fête à chaque occasion qui se présente. Contrairement à beaucoup de races qui ont un grand besoin d'exercice et de stimulations, il ne demande pas grand-chose de plus que de se faire dorloter et caresser par son entourage.

 

Pour autant, le Bouledogue Anglais est loin d'être facile à prendre en main. Il est en effet connu pour être une vraie tête de mule, qui n'obéit que s'il en a envie et qui peut même bouder par moments ! Mieux vaut donc avoir des connaissances en éducation canine avant de se lancer, ou alors se faire aider par un éducateur professionnel : c'est le meilleur moyen de démarrer la cohabitation sur de bons rails.

Le Papillon

Vue proche d'un chien Papillon dans un parc

Excellent compagnon des seniors et des citadins, le chien Papillon est aussi l’ami idéal de ceux qui aiment les câlins. Assez petit pour tenir sur les genoux de son maître, il se fait une joie d’y rester des heures à se détendre et à se faire caresser. Il s'attend d'ailleurs à être traité comme un véritable petit roi, et peut vite souffrir s'il ne reçoit pas toute l'attention qu'il demande. Mieux vaut donc le confier à une famille disponible.

 

Contrairement à beaucoup de petits chiens, il n'est pas connu pour avoir un caractère spécialement difficile. En revanche, il a besoin de beaucoup d'exercice chaque jour. Comme il est nettement plus endurant que ce que sa taille pourrait laisser croire, il est possible de l'emmener avec soi lors de tout un tas de sorties, et même de lui proposer différents sports comme l'agility.

Le Loulou de Poméranie

Une femme tient un Pomeranian noir et feu dans ses bras

Avec sa bouille adorable à la hauteur de l'affection qu'il éprouve pour sa famille, le Loulou de Poméranie est toujours partant pour passer du temps avec ceux qu'il aime. Que ce soit pour une partie de jeu ou pour un moment plus calme, ce petit loup aux poils tout doux et au tempérament de feu n’aime pas s’en éloigner, par crainte peut-être de manquer une séance de câlins.

 

Pour autant, il fait partie des races capables de s'occuper lorsqu'elles se retrouvent seules, et n'est donc pas spécialement prédisposé à développer de l'anxiété de séparation. Cela ne doit toutefois pas dissuader de lui consacrer du temps pour s'occuper de lui, et/ou de lui trouver un compagnon de jeu, car il est très sociable et s'entend bien avec tous les animaux.

Le Teckel

Deux Teckels sur une couverture

Le Teckel est un petit chien très vif et intelligent, mais il peut également s’attacher à son maître au point de devenir un vrai pot de colle. Comme il est toujours prêt à sauter sur des genoux accueillants, il faut veiller à ne pas le rendre trop dépendant… sous peine d'être sollicité en permanence au point de ne plus avoir un instant pour soi !

 

Le revers de la médaille de cette grande affection qu'il porte à sa famille est qu'il peut avoir du mal à rester seul, et même devenir jaloux si d'autres animaux sont présents dans le foyer. Par ailleurs, il se méfie assez naturellement des étrangers : en cela, il fait un bon chien d'alerte - voire même de garde, car il n'hésite pas à se mettre sur le chemin de ceux qu'il considère comme une menace, même s'il faut reconnaître qu'il n'est pas très intimidant...

Le Border Collie

Un Border Collie noir et blanc avec un air heureux

On considère souvent le Border Collie comme une des races de chiens les plus intelligentes, grâce notamment à son impressionnante capacité d’apprentissage. Mais comment ne pas insister également sur sa douceur et son amour pour sa famille, qui sont infinis ! Contrairement à beaucoup de chiens de berger, il est très affectueux et adore faire plaisir : en cela, il fait un compagnon très docile.

 

Il est toutefois important de lui offrir l'occasion de se dépenser chaque jour, tant physiquement que sur le plan intellectuel. En effet, il a besoin d'être stimulé, et tourne vite en rond s'il ne se voit pas proposer régulièrement de nouvelles activités. Comme c'est un grand sportif et qu'il adore les sorties nature, l'emmener de temps en temps avec soi en balade ou en randonnée est un bon moyen de le rendre heureux.

Le Cavalier King Charles

Un chiot Cavalier King Charles ronge un os à mâcher

Adorable petit chien qui vit aussi bien en ville qu'à la campagne, le Cavalier King Charles est autant vif d’esprit qu’affectueux. S’il ne demande pas de longues promenades quotidiennes et est plutôt calme, il faut néanmoins lui porter beaucoup d’attention, car il adore qu'on s'occupe de lui et est un grand amateur de câlins et de caresses.

 

Cela ne doit pas dispenser de l'emmener dehors tous les jours, car il apprécie le grand air. D'ailleurs, en dépit de ce que sa petite taille pourrait laisser croire, il peut même pratiquer certains sports, comme l'agility. Son intelligence le rend également apte à apprendre un grand nombre de tours : cela peut être l'occasion de le stimuler intellectuellement, tout en renforçant sa relation avec lui.

L’Irish Wolfhound

Un Irish Wolfhound gris assis dans l'herbe

Compagnon idéal pour les familles avec enfants du fait de sa patience et sa douceur, l’Irish Wolfhound compte également la gentillesse et le dévouement parmi ses principales qualités. Ce très grand chien sait donner de l’amour, de la bonne humeur et de l'affection à tous ceux qui croisent son chemin - y compris ceux qu'il ne connaît pas, car il s'entend bien avec tout le monde.

 

Comme tous les autres chiens lévriers, il a un grand besoin d'exercice et doit donc sortir longuement tous les jours pour pouvoir se défouler, même s'il a accès à un jardin. D'ailleurs, son énergie et sa grande taille font qu'il n'est pas recommandé pour une vie en appartement, ni même en ville. Enfin, sa stature est certes dissuasive, mais c'est la seule qualité qu'il possède pour monter la garde : il n'adopte pas une attitude menaçante face à un intrus, et n'aboie même pas pour signaler sa présence.

Le Terre Neuve

Un Terre Neuve allongé sur un canapé

L’impressionnant Terre Neuve au physique de lion est en réalité aussi doux qu’un agneau ! Figurant en bonne place parmi les races de chiens les plus calmes et faciles à vivre, il est loyal, patient, et surtout très câlin. Il faut d'ailleurs faire attention à ne pas se laisser déborder par ses preuves d’affection, car sa carrure imposante pourrait causer des dégâts involontaires.

 

Contrairement à ce que sa taille pourrait laisser croire, le Terre Neuve préfère largement faire la sieste aux pieds de son maître que de courir partout. Cela ne signifie pas qu'il ne faut pas le sortir : les promenades quotidiennes restent de mise, pour qu'il fasse tout de même un peu d'exercice, rencontre des congénères et découvre d'autres types d'environnements. Si c'est possible, une bonne option est de l'emmener de temps en temps faire un tour à la plage ou au bord d'un lac, car il adore nager.

Le Berger Australien

Un Berger Australien allongé sur le dos et dans les bras d'une adolescente

Les chiens de bergers ont comme principale caractéristique l’intelligence et la loyauté, et le Berger Australien ne fait pas exception. Avec sa robe originale et son regard joyeux, c’est un chien débordant d’amour pour ses proches, même s'il se montre un peu timide et réservé lors des premières rencontres. Il s'entend aussi bien avec les petits qu'avec les grands, et sa dévotion envers sa famille est légendaire.

 

Intelligent et bien équilibré, le Berger Australien convient à quasiment tous les types de foyers. Il préfère toutefois largement la campagne à la ville, et doit avoir l'occasion de se dépenser suffisamment tous les jours. Lui proposer une activité sportive comme l'agility ou le canicross a toutes les chances de le ravir.

Le Colley

Deux Colleys jouent ensemble et courent dans l'herbe

Berger par excellence, le Colley est habitué à tout faire avec son maître : se balader, travailler, s'amuser… Dans ces conditions, pas étonnant qu’il l’aime autant ! Amical avec tout le monde et très affectueux avec les enfants, il se laisse caresser par tous ceux qui se laissent séduire par son regard vif. Comme il adore aussi faire plaisir, il n'est pas bien difficile à dresser et à faire obéir.

 

Malgré ce côté très sociable, le Colley peut se montrer un peu timide dans des situations inconnues ou désagréables, et même être un peu peureux. Son éducation doit donc être prise en main assez tôt, pour éviter qu'il ne devienne craintif ensuite. Cela ne l'empêche toutefois pas d'être un bon gardien, car il a une méfiance naturelle envers les étrangers et aboie pour prévenir de l'approche d'une éventuelle menace.

Le Carlin

Un Carlin tient une petite peluche dans sa gueule

Le Carlin est un chien très populaire, et pour cause : il possède d’innombrables qualités. Assez calme et petit pour vivre en appartement, apprécié pour sa nature joyeuse et son caractère bien équilibré, il est aussi bien le compagnon parfait des seniors que celui des familles ou des célibataires, qu’il distrait sans cesse avec ses pitreries. Impossible de s’ennuyer avec lui !

 

Ce grand amateur de câlins et d'attention adore jouer et faire des tours. En revanche, il tolère mal la solitude et risque d'être malheureux dans une famille n'ayant pas beaucoup de temps à lui consacrer. Une option pour lui éviter de passer trop de temps tout seul est de lui trouver un compagnon - par exemple un autre chien. Néanmoins, il ne faut pas se leurrer : c'est surtout de l'attention de son maître dont il a besoin.

Le Boxer

Un Boxer allongé sur un tapis à l'intérieur de son domicile

Chien d’origine allemande, le Boxer est un compagnon à la fois joyeux et affectueux, qui adore passer du temps avec ses proches. Que ce soit pour jouer, faire la sieste, échanger des câlins ou même tenter de monter sur les genoux de son maître - ce qui risque d'être un peu compliqué compte tenu de son gabarit -, tout lui convient, pourvu de passer un bon moment en bonne compagnie.

 

Le Boxer possède toutefois une forte personnalité, qu’il faut savoir canaliser. Il supporte en effet mal la solitude, et se montre volontiers aboyeur, notamment lors de ses jeunes années. Son énergie et son intelligence le rendent en outre un peu difficile à apprivoiser au départ, mais une fois l’amour et la confiance gagnés, ils sont acquis pour la vie.

Le Mastiff

Un Mastiff et un jeune garçon assis côte à côte devant un lac

Avec son physique un peu atypique et sa carrure d’athlète, le Mastiff ne ressemble pas forcément au chien câlin par excellence. Les apparences sont pourtant trompeuses, car il est  profondément attaché à son maître, qu’il adore suivre partout et pour lequel il éprouve un grand respect. C'est aussi un amour avec les enfants. L'archétype même du gentil géant, en quelque sorte.

 

Plutôt du genre paresseux, et pas vraiment considéré comme étant capable d'apprendre un grand nombre de tours, le Mastiff ne convient pas vraiment à un maître souhaitant mener une éducation poussée. Ce qu'il aime par-dessus tout, c'est flemmarder aux côtés de ses proches, dont il adore la compagnie. Cela ne doit toutefois pas justifier de ne pas le sortir chaque jour, car les promenades quotidiennes restent nécessaires à son épanouissement physique et psychologique.

Le Bichon Frisé

Un Bichon Frisé tout mignon allongé sur le parquet

Cette adorable petite bouille blanche et aux jolies boucles qu'est le Bichon Frisé est une invitation à la tendresse. Comme pour beaucoup de chiens de petite taille, la grande affection qu'il porte à sa famille fait de lui un incroyable compagnon, à la fois joueur et doux, câlin et malicieux. En cela, il convient à presque tous les types de foyers, du moment qu'il peut donner de l'amour et recevoir des caresses en échange.

 

Son affection pour son maître peut toutefois se transformer en dépendance : il faut donc faire attention à bien le sociabiliser et à lui apprendre à rester seul lorsqu'il est jeune, pour qu'il grandisse en étant bien dans ses pattes. Il peut aussi se montrer un peu bruyant, car il communique beaucoup avec son entourage.

Le Grand Danois

Un Dogue Allemand noir et blanc allongé sur le sol

Majestueux géant, le Grand Danois, aussi appelé Dogue Allemand, n’en est pas moins un chien très doux et affectueux. Certes, il ne saute pas sur les genoux - et c'est heureux, compte tenu de son gabarit ! -, mais cela ne l'empêche pas d'être loyal et toujours prêt à faire plaisir à son maître. Un foyer comportant des enfants a toutes les chances de le ravir, car il les adore et développe avec eux une grande complicité.

 

En dépit de son gabarit impressionnant, il n'a pas vraiment de difficulté à vivre en appartement, à condition bien sûr que ce dernier soit suffisamment grand pour ne pas gêner la cohabitation. Il peut tout de même causer des dégâts et bousculer accidentellement des humains sur son passage. De plus, il a tendance à baver beaucoup : mieux vaut donc installer des nappes ou des couvertures sur les meubles qu'il utilise - canapé, fauteuil... - pour éviter qu'il ne les salisse trop vite.

Le mot de la fin

Tous les chiens ne sont pas très affectueux, et d'ailleurs, tous les maîtres ne recherchent pas forcément un compagnon amateur de câlins. Ceux qui le souhaitent en revanche ont toutes les chances de trouver leur bonheur parmi les races précédentes. Très chaleureuses et sociables, elles font de parfaits compagnons pour qui leur apporte en retour amour et tendresse.

 

Il ne faut toutefois pas oublier qu'un chien ne se définit pas uniquement par sa capacité à aimer donner et/ou recevoir de l'affection. Il a aussi des besoins en termes d'espace, d'exercice, de stimulations... qu'il est important de combler pour qu'il soit heureux. Couvrir son compagnon de câlins est un bon début, mais si c'est pour ne pas lui offrir d'occasions de sortir souvent de son domicile ou de se défouler autant qu'il en a besoin, ce n'est pas forcément une bonne chose.

Dernière modification : 04/20/2022.